Siemens - Ligne 2005 ou série 75

Une fois de plus, avant l'annonce officielle, Siemens a perdu la plupart de ses présentations, à la fois des initiatives de produits et de marketing à la fin de 2005 (toutes les descriptions et un certain nombre de présentations sont disponibles sur Allsiemens.ru). Un certain nombre de modèles décrits ici seront présentés au CeBIT, un certain nombre d'appareils seront probablement annoncés plus tard. Regardons ce que demain nous réserve et essayons d'analyser la nouvelle gamme de produits.

Semblable à d'autres fabricants, Siemens a décidé de proposer des versions tubeless de ses appareils standard. En particulier, le modèle S65, ayant perdu l'appareil photo, a reçu le nom de SP65. L'accent explicite mis sur l'ancienne plateforme montre que l'entreprise n'envisage pas de positionner ce modèle haut. Il s'agit d'une option intermédiaire entre Siemens S65 et CX70, le positionnement prix aura lieu sur ce segment. En plus de l'absence d'appareil photo, le logiciel du modèle est quelque peu différent, mais les changements ne sont pas trop importants. Ils disent en coulisses qu'il est possible d'ajouter le support des mélodies AAC, mp3 à cet appareil et, par conséquent, au S65, mais cela ne sera pas fait pour des raisons de marketing. Le principal atout dans le segment moyen et haut pour l'entreprise est le support des sonneries mp3, qui était absent jusqu'à aujourd'hui. Le prix de gros du Siemens SP65 est de 175 euros soit environ 230 dollars, ce qui est assez cher. Le même conflit surgit que pour Siemens SK65, dont le prix en a rebuté plus d'un. Mais, compte tenu de la politique de l'entreprise, on peut s'attendre à une forte baisse du coût du SP65 avec une baisse des ventes primaires et à la veille de la sortie du Siemens CX75. La société considère des modèles tels que Nokia 6021, Sony Ericsson K700 comme des concurrents du SP65. Reste à ajouter que ce segment est très saturé en offre et le modèle SP65 n'est pas intéressant à ce prix.

Je tiens à souligner que le support mp3 n'a pas été implémenté à ce jour, il a seulement été annoncé, mais il n'y a pas encore d'échantillons fonctionnels. Compte tenu de la longue existence de la série 65 et de la possibilité d'implémenter des mélodies mp3 toujours là, il faut attendre l'implémentation réelle de la fonction.

/>

Dans le segment intermédiaire, la société prévoit d'introduire le modèle CX75, il devrait devenir le principal du segment de 250 à 300 dollars et prendre pied ici au tout début des ventes. À l'avenir, il est prévu de porter le modèle sur le segment de 200 à 250 dollars, au moment de la sortie du marché (un an après le début des ventes), son niveau de prix de gros atteindra 110-115 euros.< /p>

Différence de solutions telles que Siemens CX65/CX70 dans un autre contrôleur d'écran, il prend en charge l'affichage jusqu'à 262 000 couleurs contre 65 000. Cette amélioration n'a pas considérablement affecté la qualité de l'image, l'écran perd beaucoup par rapport à des modèles tels que Sony Ericsson K700 , appareils de Samsung . En fait, l'amélioration est visible au sein de sa propre ligne, le point fort de tels écrans est le comportement au soleil.

La deuxième amélioration est la configuration du modèle bluetooth, cette technologie est de facto devenue de masse et disponible dans le segment moyen. Il suffit de regarder le Motorola E398, sans parler des anciennes propositions de Sony Ericsson. Dans la série 75, il a été décidé de ne pas abandonner le port infrarouge, pendant deux ans cette technologie restera dans les appareils de l'entreprise.

En outre, un appareil photo CMOS de 1,3 mégapixels est hérité du Siemens S65, les paramètres sont presque les mêmes, la qualité de l'appareil photo se retrouve dans le matériau correspondant.

Semblable au modèle S65, l'appareil est équipé d'un slot d'extension pour les cartes RS-MMC, il est situé à l'extrémité inférieure. Ce modèle prend en charge le lecteur mp3, ainsi que AAC dans d'autres choses. Il n'y a pas de différences matérielles par rapport au S65, nous voyons l'utilisation d'une solution éprouvée dans le modèle plus jeune. Le CX75 devrait être livré sur le marché au début de l'été et pourrait commencer à être expédié sur certains marchés en mai 2005. Sur la base du cycle de développement interne, la mise en œuvre d'un logiciel relativement stable ne sera possible que début août, septembre. Le modèle sera disponible en deux couleurs - gris Titan, argent sable.

Les concurrents de cet appareil sont des modèles tels que Motorola E398 (composant mp3), Sony Ericsson K750i (super fonctionnalité et prix). Occupant une position intermédiaire entre ces deux solutions, Siemens CX75 peut être assez performant. Il apparaîtra un peu plus tôt que la mise à jour pour Motorola E398 équipé d'un appareil photo mégapixel, on ne peut s'attendre qu'en septembre. Malheureusement, en 2004, le CX65 avait toutes les chances de devenir une position forte dans l'offre de Siemens, mais cela ne s'est pas produit en raison d'un grand nombre de problèmes logiciels. Jusqu'à 16 firmware, le modèle s'éteignait souvent tout seul, il était difficile de l'utiliser en mode normal. Si l'histoire se répète pour la ligne 75, les ventes seront inférieures aux prévisions. Les entreprises devraient accorder plus d'attention à la stabilité des logiciels, souvent au détriment des fonctionnalités.

De même, le bundle Siemens CX65/M65 de la ligne 75 sera le même, le modèle M75 ne diffère du CX75 que par une conception protégée. La classe de protection n'a pas changé par rapport au M65, il s'agit de la protection contre les éclaboussures et la poussière. L'entrée sur le marché de cet appareil sera presque simultanée avec le CX75 ou un peu plus tôt. La différence de prix sera d'environ 25 euros.

Dans le segment des coques, la société prévoit également d'introduire un certain nombre de nouveaux modèles. Siemens CL75 peut être considéré comme une nouveauté de la saison. Ce modèle agit comme un clapet pour femme bon marché ; ses principaux concurrents sont les produits de Samsung et de Motorola. Âge ciblé de 20 à 35 ans, niveau de revenu faible à moyen, c'est un profil typique de l'acheteur d'un tel appareil. Fonctionnellement, l'appareil est typique du segment de 200 $ à 250 $ (début des ventes), d'ici l'automne, nous devrions nous attendre à ce que le prix soit ajusté au niveau de 150-200 $.

Le téléphone dispose d'une caméra VGA intégrée, pas d'antenne externe, l'écran interne a une résolution de 128x160 pixels, affiche jusqu'à 262 000 couleurs (TFT). L'écran externe affiche jusqu'à 65000 couleurs (STN), sa résolution est de 96x64 pixels. La batterie de l'appareil est au lithium-ion avec une capacité de 780 mAh, une autonomie allant jusqu'à 3 heures en mode conversation et jusqu'à 220 heures en mode veille. Les dimensions de l'appareil sont de 87x44x23,3 mm, le poids est de 90 grammes. Caméra VGA mais prend en charge l'enregistrement vidéo. La quantité de mémoire intégrée est de 11 Mo, ce qui est devenu la norme pour les modèles de cette classe. La présence d'un port infrarouge entièrement fonctionnel rend l'appareil intéressant. L'appel dans le modèle est polyphonique, 40 tons (pas de support pour mp3).

Le CL75 devrait être livré au milieu de l'été et recevra une mise à jour logicielle à partir de septembre pour inclure un client de messagerie instantanée et Push to Talk (l'implémentation de Siemens s'appelle Push and Talk).

Le modèle Siemens CL75 est une sorte de superstructure par rapport au Siemens CFX65, le modèle n'a aucun avantage évident, à l'exception de la conception. La présence de deux couleurs, l'accent mis uniquement sur le public féminin et la fonctionnalité standard rendent le modèle intéressant uniquement pour une catégorie limitée de clients. Avec une forte pression de Samsung, l'apparition d'une suite du modèle T500 réalisé dans un style différent, les chances de succès du CL75 sont minces. C'est une bonne offre de gamme, mais pas un best-seller.

/>

Dans le segment budgétaire, la position de l'entreprise devrait être représentée par le clapet Siemens CF75. La différence avec le modèle CF62 est que le modèle interne a une résolution de 128x160 pixels et affiche jusqu'à 65 000 couleurs (matrice STN). L'écran externe est également devenu couleur, mais il affiche jusqu'à 4096 couleurs (96x64 pixels). L'appel dans le modèle est polyphonique, 40 tons (sans support mp3). La quantité de mémoire dans l'appareil est de 4 Mo, caméra VGA intégrée. Le modèle est intéressant avec le support EDGE. Les dimensions de l'appareil sont 94x47x22 mm, poids 91 grammes. Deux couleurs seront disponibles - Ocean blue, Pearl black. Avec un faible coût et la présence d'un port infrarouge, le modèle pourrait bien devenir un clapet "populaire" de Siemens. Traditionnellement, ces produits ont de faibles ventes, bien que fonctionnellement ils soient très intéressants du point de vue du rapport qualité/prix. Les acheteurs privilégient les solutions de mode, choisissent davantage la qualité de l'écran et la polyphonie. Siemens CF75 apparaîtra sur le marché au début de l'été, le coût estimé est d'environ 175 $. Une correction de prix en douceur rendra ce modèle intéressant dès septembre, le coût pourrait être d'environ 130 à 135 $.

Le SXG75 a causé le plus de buzz, car à en juger par l'indice, il devrait s'agir d'un smartphone typique, une sorte de continuation de la gamme présentée uniquement par le SX1 aujourd'hui. Les spécifications semblent confirmer ce point de vue, voici un écran QVGA affichant jusqu'à 262 000 couleurs, un récepteur GPS intégré, ce que l'on ne voit pas si souvent dans les smartphones. La taille de la mémoire de 128 Mo et seulement 64 Mo alloués aux besoins de l'utilisateur, ainsi que la présence d'un slot d'extension pour les cartes RS-MMC sembleraient indiquer clairement que cet appareil est un smartphone. Mais je me risquerais à suggérer que ce modèle n'est qu'un téléphone de troisième génération, basé sur une version propriétaire ou, si vous le souhaitez, une version fermée du système d'exploitation. La caméra frontale pour les appels vidéo a une résolution CIF, la deuxième caméra est CMOS, mais avec une résolution de 2,2 mégapixels.

Le public cible de cet appareil est majoritairement les hommes, âgés de 20 à 35 ans, le niveau de revenu est moyen et élevé. Le téléphone dispose d'un lecteur mp3, d'une radio FM intégrée. En principe, étant donné que jusqu'à aujourd'hui la grande majorité des téléphones UMTS pour Siemens étaient fabriqués et développés par Motorola, on peut supposer que le SXG75 en fait partie.

Cependant, jugez par vous-même : les dimensions du SXG75 sont de 111,5 x 53 x 20 mm, tandis que celles du Motorola E1120 sont de 113 x 52,8 x 21,5 mm. La résolution et la couleur des écrans sont les mêmes dans ces téléphones, ce qui ne peut pas servir de preuve supplémentaire, juste une touche supplémentaire. La capacité de la batterie correspond également, cela arrive parfois. Le fait que la quantité de mémoire disponible pour l'utilisateur soit de 64 Mo peut également ne rien dire isolément. Dans l'ensemble, on a l'impression que Siemens a utilisé une version allégée du Motorola E1120, incluant ses solutions dans la plate-forme, notamment un récepteur GPS et un logiciel propriétaire. Contrairement à l'appareil d'origine, les caractéristiques des deux caméras se sont détériorées, mais un port infrarouge a fait son apparition.

Le moment de l'apparition des deux appareils sur le marché est fin 2005, le prix de la solution de Siemens est légèrement plus élevé - environ 650 euros. En général, l'engouement du public pour cet appareil de troisième génération est grandement exagéré, il n'y a pas d'améliorations par rapport au même Sony Ericsson K750i, et étant donné que la version UMTS de ce modèle apparaîtra à la fin de l'année, il n'y a pas d'amélioration particulière sens dans Siemens SXG75. Bien que, d'un autre côté, la fidélité à la marque puisse donner certaines ventes, ainsi que des contrats d'opérateur. Dans tous les cas, seul Motorola en profitera. Permettez-moi de vous rappeler que Siemens, en tant que classe, n'a toujours pas ses propres développements d'appareils de troisième génération, l'entreprise est bien inférieure à tous ses concurrents.

Passons aux modèles qui n'ont pas encore reçu leurs index, mais qui ne sont représentés que par des noms de code. Mars est numéro un. Il s'agit d'un téléphone fabriqué dans un facteur de forme classique, une solution budgétaire typique de milieu de gamme. L'écran a une résolution de 128x160 pixels, il affiche jusqu'à 65 000 couleurs (TFT). Il y a un port infrarouge, mais il n'y a pas de bluetooth, la capacité mémoire n'est que de 3 Mo. Taille du téléphone 110x44x12 mm, poids 100 grammes. Batterie lithium-ion d'une capacité de 820 mAh, elle offre une autonomie de 5 heures en conversation et jusqu'à 250 heures en veille. La polyphonie ici est de 40 tons, GPRS classe 10. Mars ne peut pas être qualifié de solution budgétaire typique, le fabricant essaiera de positionner cet appareil en dessous du Nokia 6021, mais au-dessus du Nokia 2600. En termes de Nokia, il s'agit d'un 3000 mis à jour série, pour Siemens, c'est une sorte d'analogue moderne du Siemens C62.

Le modèle Minos est une mise à jour ultérieure de la gamme CX et sera disponible à l'automne 2005. La différence avec le CX75 réside dans la mémoire interne étendue (jusqu'à 20 Mo disponibles pour l'utilisateur), le flash intégré, ainsi que le logiciel mis à jour et un autre ensemble de jeux.

Le dernier modèle divulgué en ligne est le Wolf4. Il s'agit d'un smartphone coulissant aux dimensions de 98x50x23 mm et d'un poids de 89 grammes. Ce qui est typique en plus de trois bandes GSM, l'appareil prend en charge les réseaux UMTS. La batterie à cet égard est de 950 mAh, au lithium-ion. Le temps de veille est jusqu'à 335 heures, le temps de conversation est jusqu'à 4 heures. La couleur du boîtier est censée être unique - le titane. Parmi les différences inhabituelles par rapport à la gamme actuelle, la présence d'un écran TFT affichant 262 000 couleurs et ayant une résolution de 176x220 pixels. De tels écrans sont typiques des produits de Motorola, et comme les produits UMTS de Siemens l'ont écrit ci-dessus, jusqu'à présent, il s'agit de téléphones remis à neuf de Motorola. À en juger par un certain nombre de caractéristiques, de captures d'écran et d'une synchronisation complète revendiquée avec des produits spécifiques de Microsoft, Wolf4 est un appareil fonctionnant sous Windows Mobile 2003 pour Smartphone. Si tel est le cas, on peut dire qu'au moment de la sortie, l'appareil sera déjà technologiquement en retard sur ses analogues, la plupart des produits de cette classe en 2005 utiliseront un écran avec une résolution de 240x320 pixels.

D'autres caractéristiques sont communes, il s'agit d'un appareil photo de 1,3 mégapixels, d'une caméra frontale CIF, d'un emplacement d'extension pour les cartes mémoire RS-MMC, d'une mémoire interne de 60 Mo. La fonctionnalité est typique des produits de Siemens, rien d'inhabituel. Le modèle devrait apparaître sur le marché à la fin du troisième trimestre. Le prix estimé sera de 450 euros.

Petite conclusion

La "fuite" d'informations a provoqué un vif intérêt pour les produits Siemens, une très grande vague de discussions. En fait, tout s'est passé tout à fait en accord avec le marketing de l'entreprise, alors qu'il était nécessaire de susciter l'intérêt pour leurs nouveaux produits. Il est impossible de dire que la gamme de produits Siemens est extrêmement solide pour le moment, il est devenu clair qu'il existe une stratification de différentes gammes de produits qui ne sont pas liées par une idée commune. Nous voyons trois gammes de produits qui ne sont pas trop interconnectées, premièrement, ce sont des produits et des téléphones économiques typiques dans un facteur de forme classique fabriqués par l'entreprise. Deuxièmement, il s'agit de toute une gamme de coquilles de mode du segment intermédiaire, principalement des modèles ODM qui jouent ici. Dans le troisième, les appareils UMTS sont devenus un domaine à part, tout indique ici le début d'une coopération, ou plutôt son renouvellement, avec Motorola.

L'épine dorsale des ventes futures repose sur les modèles C75, CX75 (y compris la variante M75), naturellement, toutes les solutions budgétaires tombent également ici. Dans le segment haut, on s'intéressera au Siemens S75, c'est traditionnel. Sur la base des fonctionnalités des modèles décrits, je me risquerais à suggérer que le Siemens C75 utilisera un écran avec une résolution de 128x160 pixels, une caméra VGA, plus de 10 Mo de mémoire. Dans une plus large mesure, il s'agit d'un analogue du Sony Ericsson K300 avec des fonctionnalités comparables. Dans l'ancien modèle Siemens S75, la société construira non seulement une plus grande quantité de mémoire (environ 20 Mo, à mon avis), mais également une caméra CMOS avec une résolution plus élevée (2 mégapixels). Je ne serai pas surpris si le flash de ce modèle est également intégré. Sinon, il s'agit d'un moulage typique du modèle Siemens CX75. Je tiens à souligner que les caractéristiques déclarées du Siemens C75, S75 sont mes hypothèses, voyons jusqu'où je pourrais les deviner.

Les comparaisons de modèles avec des offres concurrentes montrent qu'ils sont techniquement riches, mais ne surpassent pas des solutions similaires < /a> autres fournisseurs. Les dates de lancement seront similaires, ce qui ne donne pas un avantage significatif à Siemens. La prise en charge des mélodies et des lecteurs mp3 est apparue dans les produits il y a déjà un an, ce n'est qu'une exigence de l'époque, il n'est pas nécessaire de parler d'une percée sérieuse dans cette direction. L'entreprise s'est d'abord concentrée sur la concurrence avec les produits Nokia, ensuite avec d'autres fabricants.L'offre traditionnellement faible dans le segment de la mode fragilise la position de Siemens dans un contexte de renforcement de Samsung et d'autres sociétés coréennes, ainsi que de nouveaux projets de Motorola avec une série d'appareils minces. Le renforcement de la présence de Sony Ericsson sur le marché crée une concurrence dans le segment intermédiaire (séries C, CX). Ce n'est que dans le segment budgétaire que l'entreprise maintient une position forte et confiante, les derniers modèles de Motorola sont clairement moins avantageux en termes de conception que les produits de Siemens. Sur la base de tout ce qui précède, il convient de dire que l'année ne sera pas facile pour l'entreprise et que la tâche principale est de résoudre le problème de la stabilité de leurs téléphones. En résolvant ce problème, l'entreprise pourra restaurer son image aux yeux des clients et augmenter ses ventes. Et à ce moment-là, il sera temps de parler de la domination des modèles de troisième génération, et ici l'entreprise devra montrer toutes ses capacités et trouver un nouveau partenaire.

Nous avons encore quelques jours à attendre pour les annonces officielles de l'exposition Cebit, vous pouvez voir des photos sur le site des premiers jours de cet événement.

Siemens - Ligne 2005 ou série 75

Une fois de plus, avant l'annonce officielle, Siemens a perdu la plupart de ses présentations, à la fois des initiatives de produits et de marketing à la fin de 2005 (toutes les descriptions et un certain nombre de présentations sont disponibles sur Allsiemens.ru). Un certain nombre de modèles décrits ici seront présentés au CeBIT, un certain nombre d'appareils seront probablement annoncés plus tard. Regardons ce que demain nous réserve et essayons d'analyser la nouvelle gamme de produits.

Semblable à d'autres fabricants, Siemens a décidé de proposer des versions tubeless de ses appareils standard. En particulier, le modèle S65, ayant perdu l'appareil photo, a reçu le nom de SP65. L'accent explicite mis sur l'ancienne plateforme montre que l'entreprise n'envisage pas de positionner ce modèle haut. Il s'agit d'une option intermédiaire entre Siemens S65 et CX70, le positionnement prix aura lieu sur ce segment. En plus de l'absence d'appareil photo, le logiciel du modèle est quelque peu différent, mais les changements ne sont pas trop importants. Ils disent en coulisses qu'il est possible d'ajouter le support des mélodies AAC, mp3 à cet appareil et, par conséquent, au S65, mais cela ne sera pas fait pour des raisons de marketing. Le principal atout dans le segment moyen et haut pour l'entreprise est le support des sonneries mp3, qui était absent jusqu'à aujourd'hui.Le prix de gros du Siemens SP65 est de 175 euros soit environ 230 dollars, ce qui est assez cher. Le même conflit surgit que pour Siemens SK65, dont le prix en a rebuté plus d'un. Mais, compte tenu de la politique de l'entreprise, on peut s'attendre à une forte baisse du coût du SP65 avec une baisse des ventes primaires et à la veille de la sortie du Siemens CX75. La société considère des modèles tels que Nokia 6021 et Sony Ericsson K700 comme des concurrents du SP65. Reste à ajouter que ce segment est très saturé en offre et le modèle SP65 n'est pas intéressant à ce prix.

Je tiens à souligner que le support mp3 n'a pas été implémenté à ce jour, il a seulement été annoncé, mais il n'y a pas encore d'échantillons fonctionnels. Compte tenu de la longue existence de la série 65 et de la possibilité d'implémenter des mélodies mp3 toujours là, il faut attendre l'implémentation réelle de la fonction.

/>

Dans le segment intermédiaire, la société prévoit d'introduire le modèle CX75, il devrait devenir le principal du segment de 250 à 300 dollars et prendre pied ici au tout début des ventes. À l'avenir, il est prévu de porter le modèle sur le segment de 200 à 250 dollars, au moment de la sortie du marché (un an après le début des ventes), son niveau de prix de gros atteindra 110-115 euros.< /p>

Différence de solutions telles que Siemens CX65/CX70 dans un autre contrôleur d'écran, il prend en charge l'affichage jusqu'à 262 000 couleurs contre 65 000. Cette amélioration n'a pas considérablement affecté la qualité de l'image, l'écran perd beaucoup par rapport à des modèles tels que Sony Ericsson K700 , appareils de Samsung . En fait, l'amélioration est visible au sein de sa propre ligne, le point fort de tels écrans est le comportement au soleil.

La deuxième amélioration est la configuration du modèle bluetooth, cette technologie est de facto devenue de masse et disponible dans le segment moyen. Il suffit de regarder le Motorola E398, sans parler des anciennes propositions de Sony Ericsson. Dans la série 75, il a été décidé de ne pas abandonner le port infrarouge, pendant deux ans cette technologie restera dans les appareils de l'entreprise.

En outre, un appareil photo CMOS de 1,3 mégapixels est hérité du Siemens S65, les paramètres sont presque les mêmes, la qualité de l'appareil photo se retrouve dans le matériau correspondant.

Semblable au modèle S65, l'appareil est équipé d'un slot d'extension pour les cartes RS-MMC, il est situé à l'extrémité inférieure. Ce modèle prend en charge le lecteur mp3, ainsi que AAC dans d'autres choses. Il n'y a pas de différences matérielles par rapport au S65, nous voyons l'utilisation d'une solution éprouvée dans le modèle plus jeune. Le CX75 devrait être livré sur le marché au début de l'été et pourrait commencer à être expédié sur certains marchés en mai 2005. Sur la base du cycle de développement interne, la mise en œuvre d'un logiciel relativement stable ne sera possible que début août, septembre. Le modèle sera disponible en deux couleurs - gris Titan, argent sable.

Les concurrents de cet appareil sont des modèles tels que Motorola E398 (composant mp3), Sony Ericsson K750i (super fonctionnalité et prix). Occupant une position intermédiaire entre ces deux solutions, Siemens CX75 peut être assez performant. Il apparaîtra un peu plus tôt que la mise à jour pour Motorola E398 équipé d'un appareil photo mégapixel, on ne peut s'attendre qu'en septembre. Malheureusement, en 2004, le CX65 avait toutes les chances de devenir une position forte dans l'offre de Siemens, mais cela ne s'est pas produit en raison d'un grand nombre de problèmes logiciels. Jusqu'à 16 firmware, le modèle s'éteignait souvent tout seul, il était difficile de l'utiliser en mode normal. Si l'histoire se répète pour la ligne 75, les ventes seront inférieures aux prévisions. Les entreprises devraient accorder plus d'attention à la stabilité des logiciels, souvent au détriment des fonctionnalités.

De même, le bundle Siemens CX65/M65 de la ligne 75 sera le même, le modèle M75 ne diffère du CX75 que par une conception protégée. La classe de protection n'a pas changé par rapport au M65, il s'agit de la protection contre les éclaboussures et la poussière. L'entrée sur le marché de cet appareil sera presque simultanée avec le CX75 ou un peu plus tôt. La différence de prix sera d'environ 25 euros.

Dans le segment des coques, la société prévoit également d'introduire un certain nombre de nouveaux modèles. Siemens CL75 peut être considéré comme une nouveauté de la saison. Ce modèle agit comme un clapet pour femme bon marché ; ses principaux concurrents sont les produits de Samsung et de Motorola. Âge ciblé de 20 à 35 ans, niveau de revenu faible à moyen, c'est un profil typique de l'acheteur d'un tel appareil. Fonctionnellement, l'appareil est typique du segment de 200 $ à 250 $ (début des ventes), d'ici l'automne, nous devrions nous attendre à ce que le prix soit ajusté au niveau de 150-200 $.

Le téléphone dispose d'une caméra VGA intégrée, pas d'antenne externe, l'écran interne a une résolution de 128x160 pixels, affiche jusqu'à 262 000 couleurs (TFT). L'écran externe affiche jusqu'à 65000 couleurs (STN), sa résolution est de 96x64 pixels. La batterie de l'appareil est au lithium-ion avec une capacité de 780 mAh, une autonomie allant jusqu'à 3 heures en mode conversation et jusqu'à 220 heures en mode veille. Les dimensions de l'appareil sont de 87x44x23,3 mm, le poids est de 90 grammes. Caméra VGA mais prend en charge l'enregistrement vidéo. La quantité de mémoire intégrée est de 11 Mo, ce qui est devenu la norme pour les modèles de cette classe. La présence d'un port infrarouge entièrement fonctionnel rend l'appareil intéressant. L'appel dans le modèle est polyphonique, 40 tons (pas de support pour mp3).

Le CL75 devrait être livré au milieu de l'été et recevra une mise à jour logicielle à partir de septembre pour inclure un client de messagerie instantanée et Push to Talk (l'implémentation de Siemens s'appelle Push and Talk).

Le modèle Siemens CL75 est une sorte de superstructure par rapport au Siemens CFX65, le modèle n'a aucun avantage évident, à l'exception de la conception. La présence de deux couleurs, l'accent mis uniquement sur le public féminin et la fonctionnalité standard rendent le modèle intéressant uniquement pour une catégorie limitée de clients. Avec une forte pression de Samsung, l'apparition d'une suite du modèle T500 réalisé dans un style différent, les chances de succès du CL75 sont minces. C'est une bonne offre de gamme, mais pas un best-seller.

/>

Dans le segment budgétaire, la position de l'entreprise devrait être représentée par le clapet Siemens CF75. La différence avec le modèle CF62 est que le modèle interne a une résolution de 128x160 pixels et affiche jusqu'à 65 000 couleurs (matrice STN). L'écran externe est également devenu couleur, mais affiche jusqu'à 4096 couleurs (96x64 pixels). L'appel dans le modèle est polyphonique, 40 tons (sans support mp3). La quantité de mémoire dans l'appareil est de 4 Mo, caméra VGA intégrée. Le modèle est intéressant avec le support EDGE. Les dimensions de l'appareil sont 94x47x22 mm, poids 91 grammes. Deux couleurs seront disponibles - Ocean blue, Pearl black. Avec un faible coût et la présence d'un port infrarouge, le modèle pourrait bien devenir un clapet "populaire" de Siemens. Traditionnellement, ces produits ont de faibles ventes, bien que fonctionnellement ils soient très intéressants du point de vue du rapport qualité/prix. Les acheteurs privilégient les solutions de mode, choisissent davantage la qualité de l'écran et la polyphonie. Siemens CF75 apparaîtra sur le marché au début de l'été, le coût estimé est d'environ 175 $. Une correction de prix en douceur rendra ce modèle intéressant dès septembre, le coût pourrait être d'environ 130 à 135 $.

Le SXG75 a causé le plus de buzz, car à en juger par l'indice, il devrait s'agir d'un smartphone typique, une sorte de continuation de la gamme présentée uniquement par le SX1 aujourd'hui. Les spécifications semblent confirmer ce point de vue, voici un écran QVGA affichant jusqu'à 262 000 couleurs, un récepteur GPS intégré, ce que l'on ne voit pas si souvent dans les smartphones. La taille de la mémoire de 128 Mo et seulement 64 Mo alloués aux besoins de l'utilisateur, ainsi que la présence d'un slot d'extension pour les cartes RS-MMC sembleraient indiquer clairement que cet appareil est un smartphone. Mais je me risquerais à suggérer que ce modèle n'est qu'un téléphone de troisième génération, basé sur une version propriétaire ou, si vous le souhaitez, une version fermée du système d'exploitation. La caméra frontale pour les appels vidéo a une résolution CIF, la deuxième caméra est CMOS, mais avec une résolution de 2,2 mégapixels.

Le public cible de cet appareil est majoritairement les hommes, âgés de 20 à 35 ans, le niveau de revenu est moyen et élevé. Le téléphone dispose d'un lecteur mp3, d'une radio FM intégrée. En principe, étant donné que jusqu'à aujourd'hui la grande majorité des téléphones UMTS pour Siemens étaient produits et développés par Motorola, on peut supposer que le SXG75 en fait partie.

Cependant, jugez par vous-même : les dimensions du SXG75 sont de 111,5 x 53 x 20 mm, tandis que celles du Motorola E1120 sont de 113 x 52,8 x 21,5 mm. La résolution et la couleur des écrans sont les mêmes dans ces téléphones, ce qui ne peut pas servir de preuve supplémentaire, juste une touche supplémentaire. La capacité de la batterie correspond également, cela arrive parfois. Le fait que la quantité de mémoire disponible pour l'utilisateur soit de 64 Mo peut également ne rien dire isolément. Dans l'ensemble, on a l'impression que Siemens a utilisé une version allégée du Motorola E1120, incluant ses solutions dans la plate-forme, notamment un récepteur GPS et un logiciel propriétaire. Contrairement à l'appareil d'origine, les caractéristiques des deux caméras se sont détériorées, mais un port infrarouge a fait son apparition.

Le moment de l'apparition des deux appareils sur le marché est fin 2005, le prix de la solution de Siemens est légèrement plus élevé - environ 650 euros. En général, l'engouement du public pour cet appareil de troisième génération est grandement exagéré, il n'y a pas d'améliorations par rapport au même Sony Ericsson K750i, et étant donné que la version UMTS de ce modèle apparaîtra à la fin de l'année, il n'y a pas d'amélioration particulière sens dans Siemens SXG75. Bien que, d'un autre côté, la fidélité à la marque puisse donner certaines ventes, ainsi que des contrats d'opérateur. Dans tous les cas, seul Motorola en profitera. Permettez-moi de vous rappeler que Siemens, en tant que classe, n'a toujours pas ses propres développements d'appareils de troisième génération, l'entreprise est bien inférieure à tous ses concurrents.

Passons aux modèles qui n'ont pas encore reçu leurs index, mais qui ne sont représentés que par des noms de code. Mars est numéro un. Il s'agit d'un téléphone fabriqué dans un facteur de forme classique, une solution budgétaire typique de milieu de gamme. L'écran a une résolution de 128x160 pixels, il affiche jusqu'à 65 000 couleurs (TFT). Il y a un port infrarouge, mais il n'y a pas de bluetooth, la capacité mémoire n'est que de 3 Mo. Taille du téléphone 110x44x12 mm, poids 100 grammes. Batterie lithium-ion de 820 mAh, elle offre une autonomie de 5 heures en conversation et jusqu'à 250 heures en veille. La polyphonie ici est de 40 tons, GPRS classe 10. Mars ne peut pas être qualifié de solution budgétaire typique, le fabricant essaiera de positionner cet appareil en dessous du Nokia 6021, mais au-dessus du Nokia 2600. En termes de Nokia, il s'agit d'un 3000 mis à jour série, pour Siemens, c'est une sorte d'analogue moderne du Siemens C62.

Le modèle Minos est une mise à jour ultérieure de la gamme CX et sera disponible à l'automne 2005. La différence avec le CX75 réside dans la mémoire interne étendue (jusqu'à 20 Mo disponibles pour l'utilisateur), le flash intégré, ainsi que le logiciel mis à jour et un autre ensemble de jeux.

Le dernier modèle divulgué en ligne est le Wolf4. Il s'agit d'un smartphone coulissant aux dimensions de 98x50x23 mm et d'un poids de 89 grammes. Ce qui est typique en plus de trois bandes GSM, l'appareil prend en charge les réseaux UMTS. La batterie à cet égard est de 950 mAh, au lithium-ion. Le temps de veille est jusqu'à 335 heures, le temps de conversation est jusqu'à 4 heures. La couleur du boîtier est censée être unique - le titane. Parmi les différences inhabituelles par rapport à la gamme actuelle, la présence d'un écran TFT affichant 262 000 couleurs et ayant une résolution de 176x220 pixels. De tels écrans sont typiques des produits de Motorola, et comme les produits UMTS de Siemens l'ont écrit ci-dessus, jusqu'à présent, il s'agit de téléphones remis à neuf de Motorola. À en juger par un certain nombre de caractéristiques, de captures d'écran et d'une synchronisation complète revendiquée avec des produits spécifiques de Microsoft, Wolf4 est un appareil fonctionnant sous Windows Mobile 2003 pour Smartphone. Si tel est le cas, on peut dire qu'au moment de la sortie, l'appareil sera déjà technologiquement en retard sur ses analogues, la plupart des produits de cette classe en 2005 utiliseront un écran avec une résolution de 240x320 pixels.

D'autres caractéristiques sont communes, il s'agit d'un appareil photo de 1,3 mégapixels, d'une caméra frontale CIF, d'un emplacement d'extension pour les cartes mémoire RS-MMC, d'une mémoire interne de 60 Mo. La fonctionnalité est typique des produits de Siemens, rien d'extraordinaire. Le modèle devrait apparaître sur le marché à la fin du troisième trimestre. Le prix estimé sera de 450 euros.

Petite conclusion

La "fuite" d'informations a provoqué un vif intérêt pour les produits Siemens, une très grande vague de discussions. En fait, tout s'est passé tout à fait en accord avec le marketing de l'entreprise, alors qu'il était nécessaire de susciter l'intérêt pour leurs nouveaux produits. Il est impossible de dire que la gamme de produits Siemens est extrêmement solide pour le moment, il est devenu clair qu'il existe une stratification de différentes gammes de produits qui ne sont pas liées par une idée commune. Nous voyons trois gammes de produits qui ne sont pas trop interconnectées, premièrement, ce sont des produits et des téléphones économiques typiques dans un facteur de forme classique fabriqués par l'entreprise. Deuxièmement, il s'agit de toute une gamme de coquilles de mode du segment intermédiaire, principalement des modèles ODM qui jouent ici. Dans le troisième, les appareils UMTS sont devenus un domaine à part, tout indique ici le début d'une coopération, ou plutôt son renouvellement, avec Motorola.

L'épine dorsale des ventes futures repose sur les modèles C75, CX75 (y compris la variante M75), naturellement, toutes les solutions budgétaires tombent également ici. Dans le segment haut, on s'intéressera au Siemens S75, c'est traditionnel. Sur la base des fonctionnalités des modèles décrits, je me risquerais à suggérer que le Siemens C75 utilisera un écran avec une résolution de 128x160 pixels, une caméra VGA, plus de 10 Mo de mémoire. Dans une plus large mesure, il s'agit d'un analogue du Sony Ericsson K300 avec des fonctionnalités comparables. Dans l'ancien modèle Siemens S75, la société construira non seulement une plus grande quantité de mémoire (environ 20 Mo, à mon avis), mais également une caméra CMOS avec une résolution plus élevée (2 mégapixels). Je ne serai pas surpris si le flash de ce modèle est également intégré. Sinon, il s'agit d'un moulage typique du modèle Siemens CX75. Je tiens à souligner que les caractéristiques déclarées du Siemens C75, S75 sont mes hypothèses, voyons jusqu'où je pourrais les deviner.

Les comparaisons de modèles avec des offres concurrentes montrent qu'ils sont techniquement riches, mais ne surpassent pas des solutions similaires < /a> autres fournisseurs. Les dates de lancement seront similaires, ce qui ne donne pas un avantage significatif à Siemens. La prise en charge des mélodies et des lecteurs mp3 est apparue dans les produits il y a déjà un an, ce n'est qu'une exigence de l'époque, il n'est pas nécessaire de parler d'une percée sérieuse dans cette direction. L'entreprise s'est d'abord concentrée sur la concurrence avec les produits Nokia, ensuite avec d'autres fabricants.L'offre traditionnellement faible dans le segment de la mode fragilise la position de Siemens dans un contexte de renforcement de Samsung et d'autres sociétés coréennes, ainsi que de nouveaux projets de Motorola avec une série d'appareils minces. Le renforcement de la présence de Sony Ericsson sur le marché crée une concurrence dans le segment intermédiaire (séries C, CX). Ce n'est que dans le segment budgétaire que l'entreprise maintient une position forte et confiante, les derniers modèles de Motorola sont clairement moins avantageux en termes de conception que les produits de Siemens. Sur la base de tout ce qui précède, il convient de dire que l'année ne sera pas facile pour l'entreprise et que la tâche principale est de résoudre le problème de la stabilité de leurs téléphones. En résolvant ce problème, l'entreprise pourra restaurer son image aux yeux des clients et augmenter ses ventes. Et à ce moment-là, il sera temps de parler de la domination des modèles de troisième génération, et ici l'entreprise devra montrer toutes ses capacités et trouver un nouveau partenaire.

Nous avons encore quelques jours à attendre pour les annonces officielles de l'exposition Cebit, vous pouvez voir des photos sur le site des premiers jours de cet événement.

Siemens - Ligne 2005 ou série 75

Une fois de plus, avant l'annonce officielle, Siemens a perdu la plupart de ses présentations, à la fois des initiatives de produits et de marketing à la fin de 2005 (toutes les descriptions et un certain nombre de présentations sont disponibles sur Allsiemens.ru). Un certain nombre de modèles décrits ici seront présentés au CeBIT, un certain nombre d'appareils seront probablement annoncés plus tard. Regardons ce que demain nous réserve et essayons d'analyser la nouvelle gamme de produits.

Semblable à d'autres fabricants, Siemens a décidé de proposer des versions tubeless de ses appareils standard. En particulier, le modèle S65, ayant perdu l'appareil photo, a reçu le nom de SP65. L'accent explicite mis sur l'ancienne plateforme montre que l'entreprise n'envisage pas de positionner ce modèle haut. Il s'agit d'une option intermédiaire entre Siemens S65 et CX70, le positionnement prix aura lieu sur ce segment. En plus de l'absence d'appareil photo, le logiciel du modèle est quelque peu différent, mais les changements ne sont pas trop importants. Ils disent en coulisses qu'il est possible d'ajouter le support des mélodies AAC, mp3 à cet appareil et, par conséquent, au S65, mais cela ne sera pas fait pour des raisons de marketing. Le principal atout dans le segment moyen et haut pour l'entreprise est le support des sonneries mp3, qui était absent jusqu'à aujourd'hui.Le prix de gros du Siemens SP65 est de 175 euros soit environ 230 dollars, ce qui est assez cher. Le même conflit surgit que pour Siemens SK65, dont le prix en a rebuté plus d'un. Mais, compte tenu de la politique de l'entreprise, on peut s'attendre à une forte baisse du coût du SP65 avec une baisse des ventes primaires et à la veille de la sortie du Siemens CX75. La société considère des modèles tels que Nokia 6021, Sony Ericsson K700 comme des concurrents du SP65. Reste à ajouter que ce segment est très saturé en offre et le modèle SP65 n'est pas intéressant à ce prix.

Je tiens à souligner que le support mp3 n'a pas été implémenté à ce jour, il a seulement été annoncé, mais il n'y a pas encore d'échantillons fonctionnels. Compte tenu de la longue existence de la série 65 et de la possibilité d'implémenter des mélodies mp3 toujours là, il faut attendre l'implémentation réelle de la fonction.

/>

Dans le segment intermédiaire, la société prévoit d'introduire le modèle CX75, il devrait devenir le principal du segment de 250 à 300 dollars et prendre pied ici au tout début des ventes. À l'avenir, il est prévu de porter le modèle sur le segment de 200 à 250 dollars, au moment de la sortie du marché (un an après le début des ventes), son niveau de prix de gros atteindra 110-115 euros.< /p>

Différence de solutions telles que Siemens CX65/CX70 dans un autre contrôleur d'écran, il prend en charge l'affichage jusqu'à 262 000 couleurs contre 65 000. Cette amélioration n'a pas considérablement affecté la qualité de l'image, l'écran perd beaucoup par rapport à des modèles tels que Sony Ericsson K700 , appareils de Samsung . En fait, l'amélioration est visible au sein de sa propre ligne, le point fort de tels écrans est le comportement au soleil.

La deuxième amélioration est la configuration du modèle bluetooth, cette technologie est de facto devenue de masse et disponible dans le segment moyen. Il suffit de regarder le Motorola E398, sans parler des anciennes propositions de Sony Ericsson. Dans la série 75, il a été décidé de ne pas abandonner le port infrarouge, pendant deux ans cette technologie restera dans les appareils de l'entreprise.

En outre, un appareil photo CMOS de 1,3 mégapixels est hérité du Siemens S65, les paramètres sont presque les mêmes, la qualité de l'appareil photo se retrouve dans le matériau correspondant.

Semblable au modèle S65, l'appareil est équipé d'un slot d'extension pour les cartes RS-MMC, il est situé à l'extrémité inférieure. Ce modèle prend en charge le lecteur mp3, ainsi que AAC dans d'autres choses. Il n'y a pas de différences matérielles par rapport au S65, nous voyons l'utilisation d'une solution éprouvée dans le modèle plus jeune. Le CX75 devrait être livré sur le marché au début de l'été et pourrait commencer à être expédié sur certains marchés en mai 2005. Sur la base du cycle de développement interne, la mise en œuvre d'un logiciel relativement stable ne sera possible que début août, septembre. Le modèle sera disponible en deux couleurs - gris Titan, argent sable.

Les concurrents de cet appareil sont des modèles tels que Motorola E398 (composant mp3), Sony Ericsson K750i (super fonctionnalité et prix). Occupant une position intermédiaire entre ces deux solutions, Siemens CX75 peut être assez performant. Il apparaîtra un peu plus tôt que la mise à jour pour Motorola E398 équipé d'un appareil photo mégapixel, on ne peut s'attendre qu'en septembre. Malheureusement, en 2004, le CX65 avait toutes les chances de devenir une position forte dans l'offre Siemens, mais cela ne s'est pas produit en raison d'un grand nombre de problèmes logiciels. Jusqu'à 16 firmware, le modèle s'éteignait souvent tout seul, il était difficile de l'utiliser en mode normal. Si l'histoire se répète pour la ligne 75, les ventes seront inférieures aux prévisions. Les entreprises devraient accorder plus d'attention à la stabilité des logiciels, souvent au détriment des fonctionnalités.

De même, le bundle Siemens CX65/M65 de la ligne 75 sera le même, le modèle M75 ne diffère du CX75 que par une conception protégée. La classe de protection n'a pas changé par rapport au M65, il s'agit de la protection contre les éclaboussures et la poussière. Le lancement de cet appareil sera quasi simultané avec le CX75 ou un peu plus tôt. La différence de prix sera d'environ 25 euros.

Dans le segment des coques, la société prévoit également d'introduire un certain nombre de nouveaux modèles. Siemens CL75 peut être considéré comme une nouveauté de la saison. Ce modèle agit comme un clapet pour femme bon marché ; ses principaux concurrents sont les produits de Samsung et de Motorola. Âge ciblé de 20 à 35 ans, niveau de revenu faible à moyen, c'est un profil typique de l'acheteur d'un tel appareil. Fonctionnellement, l'appareil est typique du segment de 200 $ à 250 $ (début des ventes), d'ici l'automne, nous devrions nous attendre à ce que le prix soit ajusté au niveau de 150-200 $.

Le téléphone dispose d'une caméra VGA intégrée, pas d'antenne externe, l'écran interne a une résolution de 128x160 pixels, affiche jusqu'à 262 000 couleurs (TFT). L'écran externe affiche jusqu'à 65000 couleurs (STN), sa résolution est de 96x64 pixels. La batterie de l'appareil est au lithium-ion avec une capacité de 780 mAh, une autonomie allant jusqu'à 3 heures en mode conversation et jusqu'à 220 heures en mode veille. Les dimensions de l'appareil sont de 87x44x23,3 mm, le poids est de 90 grammes. Caméra VGA mais prend en charge l'enregistrement vidéo. La quantité de mémoire intégrée est de 11 Mo, ce qui est devenu la norme pour les modèles de cette classe. La présence d'un port infrarouge entièrement fonctionnel rend l'appareil intéressant. L'appel dans le modèle est polyphonique, 40 tons (pas de support pour mp3).

Le CL75 devrait être livré au milieu de l'été et recevra une mise à jour logicielle à partir de septembre pour inclure un client de messagerie instantanée et Push to Talk (l'implémentation de Siemens s'appelle Push and Talk).

Le modèle Siemens CL75 est une sorte de superstructure par rapport au Siemens CFX65, le modèle n'a aucun avantage évident, à l'exception de la conception. La présence de deux couleurs, l'accent mis uniquement sur le public féminin et la fonctionnalité standard rendent le modèle intéressant uniquement pour une catégorie limitée de clients. Avec une forte pression de Samsung, l'apparition d'une suite du modèle T500 réalisé dans un style différent, les chances de succès du CL75 sont minces. C'est une bonne offre de gamme, mais pas un best-seller.

/>

Dans le segment budgétaire, la position de l'entreprise devrait être représentée par le clapet Siemens CF75. La différence avec le modèle CF62 est que le modèle interne a une résolution de 128x160 pixels et affiche jusqu'à 65 000 couleurs (matrice STN). L'écran externe est également devenu couleur, mais il affiche jusqu'à 4096 couleurs (96x64 pixels). L'appel dans le modèle est polyphonique, 40 tons (sans support mp3). La quantité de mémoire dans l'appareil est de 4 Mo, caméra VGA intégrée. Le modèle est intéressant avec le support EDGE. Les dimensions de l'appareil sont 94x47x22 mm, poids 91 grammes. Deux couleurs seront disponibles - Ocean blue, Pearl black. Avec un faible coût et la présence d'un port infrarouge, le modèle pourrait bien devenir un clapet "populaire" de Siemens. Traditionnellement, ces produits ont de faibles ventes, bien que fonctionnellement ils soient très intéressants du point de vue du rapport qualité/prix. Les acheteurs privilégient les solutions de mode, choisissent davantage la qualité de l'écran et la polyphonie. Siemens CF75 apparaîtra sur le marché au début de l'été, le coût estimé est d'environ 175 $. Une correction de prix en douceur rendra ce modèle intéressant dès septembre, le coût pourrait être d'environ 130 à 135 $.

Le SXG75 a causé le plus de buzz, car à en juger par l'indice, il devrait s'agir d'un smartphone typique, une sorte de continuation de la gamme présentée uniquement par le SX1 aujourd'hui. Les spécifications semblent confirmer ce point de vue, voici un écran QVGA affichant jusqu'à 262 000 couleurs, un récepteur GPS intégré, ce que l'on ne voit pas si souvent dans les smartphones. La taille de la mémoire de 128 Mo et seulement 64 Mo alloués aux besoins de l'utilisateur, ainsi que la présence d'un slot d'extension pour les cartes RS-MMC sembleraient indiquer clairement que cet appareil est un smartphone. Mais je me risquerais à suggérer que ce modèle n'est qu'un téléphone de troisième génération, basé sur une version propriétaire ou, si vous le souhaitez, une version fermée du système d'exploitation. La caméra frontale pour les appels vidéo a une résolution CIF, la deuxième caméra est CMOS, mais avec une résolution de 2,2 mégapixels.

Le public cible de cet appareil est majoritairement les hommes, âgés de 20 à 35 ans, le niveau de revenu est moyen et élevé. Le téléphone dispose d'un lecteur mp3, d'une radio FM intégrée. En principe, étant donné que jusqu'à aujourd'hui la grande majorité des téléphones UMTS pour Siemens étaient produits et développés par Motorola, on peut supposer que le SXG75 en fait partie.

Cependant, jugez par vous-même : les dimensions du SXG75 sont de 111,5 x 53 x 20 mm, tandis que celles du Motorola E1120 sont de 113 x 52,8 x 21,5 mm. La résolution et la couleur des écrans sont les mêmes dans ces téléphones, ce qui ne peut pas servir de preuve supplémentaire, juste une touche supplémentaire. La capacité de la batterie correspond également, cela arrive parfois. Le fait que la quantité de mémoire disponible pour l'utilisateur soit de 64 Mo peut également ne rien dire isolément. Dans l'ensemble, on a l'impression que Siemens a utilisé une version allégée du Motorola E1120, incluant ses solutions dans la plate-forme, notamment un récepteur GPS et un logiciel propriétaire. Contrairement à l'appareil d'origine, les caractéristiques des deux caméras se sont détériorées, mais un port infrarouge a fait son apparition.

Le moment de l'apparition des deux appareils sur le marché est fin 2005, le prix de la solution de Siemens est légèrement plus élevé - environ 650 euros. En général, l'engouement du public pour cet appareil de troisième génération est grandement exagéré, il n'y a pas d'améliorations par rapport au même Sony Ericsson K750i, et étant donné que la version UMTS de ce modèle apparaîtra à la fin de l'année, il n'y a pas d'amélioration particulière sens dans Siemens SXG75. Bien que, d'un autre côté, la fidélité à la marque puisse donner certaines ventes, ainsi que des contrats d'opérateur. Dans tous les cas, seul Motorola en profitera. Permettez-moi de vous rappeler que Siemens, en tant que classe, n'a toujours pas ses propres développements d'appareils de troisième génération, l'entreprise est bien inférieure à tous ses concurrents.

Passons aux modèles qui n'ont pas encore reçu leurs index, mais qui ne sont représentés que par des noms de code. Mars est numéro un. Il s'agit d'un téléphone fabriqué dans un facteur de forme classique, une solution budgétaire typique de milieu de gamme. L'écran a une résolution de 128x160 pixels, il affiche jusqu'à 65 000 couleurs (TFT). Il y a un port infrarouge, mais il n'y a pas de bluetooth, la capacité mémoire n'est que de 3 Mo. Taille du téléphone 110x44x12 mm, poids 100 grammes. Batterie lithium-ion de 820 mAh, elle offre une autonomie de 5 heures en conversation et jusqu'à 250 heures en veille. La polyphonie ici est de 40 tons, GPRS classe 10. Mars ne peut pas être qualifié de solution budgétaire typique, le fabricant essaiera de positionner cet appareil en dessous du Nokia 6021, mais au-dessus du Nokia 2600. En termes de Nokia, il s'agit d'un 3000 mis à jour série, pour Siemens, c'est une sorte d'analogue moderne du Siemens C62.

Le modèle Minos est une mise à jour ultérieure de la gamme CX et sera disponible à l'automne 2005. La différence avec le CX75 réside dans la mémoire interne étendue (jusqu'à 20 Mo disponibles pour l'utilisateur), le flash intégré, ainsi que le logiciel mis à jour et un autre ensemble de jeux.

Le dernier modèle divulgué en ligne est le Wolf4. Il s'agit d'un smartphone coulissant aux dimensions de 98x50x23 mm et d'un poids de 89 grammes. Ce qui est typique en plus de trois bandes GSM, l'appareil prend en charge les réseaux UMTS. La batterie à cet égard est de 950 mAh, au lithium-ion. Le temps de veille est jusqu'à 335 heures, le temps de conversation est jusqu'à 4 heures. La couleur du boîtier est censée être unique - le titane. Parmi les différences inhabituelles par rapport à la gamme actuelle, la présence d'un écran TFT affichant 262 000 couleurs et ayant une résolution de 176x220 pixels. De tels écrans sont typiques des produits de Motorola, et comme les produits UMTS de Siemens l'ont écrit ci-dessus, jusqu'à aujourd'hui, ce sont des téléphones convertis de Motorola. À en juger par un certain nombre de caractéristiques, de captures d'écran et d'une synchronisation complète revendiquée avec des produits spécifiques de Microsoft, Wolf4 est un appareil fonctionnant sous Windows Mobile 2003 pour Smartphone. Si tel est le cas, on peut dire qu'au moment de la sortie, l'appareil sera déjà technologiquement en retard sur ses analogues, la plupart des produits de cette classe en 2005 utiliseront un écran avec une résolution de 240x320 pixels.

D'autres caractéristiques sont communes, il s'agit d'un appareil photo de 1,3 mégapixels, d'une caméra frontale CIF, d'un emplacement d'extension pour les cartes mémoire RS-MMC, d'une mémoire interne de 60 Mo. La fonctionnalité est typique des produits de Siemens, rien d'extraordinaire. Le modèle devrait apparaître sur le marché à la fin du troisième trimestre. Le prix estimé sera de 450 euros.

Petite conclusion

La "fuite" d'informations a provoqué un vif intérêt pour les produits Siemens, une très grande vague de discussions. En fait, tout s'est passé tout à fait en accord avec le marketing de l'entreprise, alors qu'il était nécessaire de susciter l'intérêt pour leurs nouveaux produits. Il est impossible de dire que la gamme de produits Siemens est extrêmement solide pour le moment, il est devenu clair qu'il existe une stratification de différentes gammes de produits qui ne sont pas liées par une idée commune. Nous voyons trois gammes de produits qui ne sont pas trop interconnectées, premièrement, ce sont des produits et des téléphones économiques typiques dans un facteur de forme classique fabriqués par l'entreprise. Deuxièmement, il s'agit de toute une gamme de coquilles de mode du segment intermédiaire, principalement des modèles ODM qui jouent ici. Dans le troisième, les appareils UMTS sont devenus un domaine à part, tout indique ici le début d'une coopération, ou plutôt son renouvellement, avec Motorola.

L'épine dorsale des ventes futures repose sur les modèles C75, CX75 (y compris la variante M75), naturellement, toutes les solutions budgétaires tombent également ici. Dans le segment haut, on s'intéressera au Siemens S75, c'est traditionnel. Sur la base des fonctionnalités des modèles décrits, je me risquerais à suggérer que le Siemens C75 utilisera un écran avec une résolution de 128x160 pixels, une caméra VGA, plus de 10 Mo de mémoire. Dans une plus large mesure, il s'agit d'un analogue du Sony Ericsson K300 avec des fonctionnalités comparables. Dans l'ancien modèle Siemens S75, la société construira non seulement une plus grande quantité de mémoire (environ 20 Mo, à mon avis), mais également une caméra CMOS avec une résolution plus élevée (2 mégapixels). Je ne serai pas surpris si le flash de ce modèle est également intégré. Sinon, il s'agit d'un moulage typique du modèle Siemens CX75. Je tiens à souligner que les caractéristiques déclarées du Siemens C75, S75 sont mes hypothèses, voyons jusqu'où je pourrais les deviner.

Les comparaisons de modèles avec des offres concurrentes montrent qu'ils sont techniquement riches, mais ne surpassent pas des solutions similaires < /a> autres fournisseurs. Les dates de lancement seront similaires, ce qui ne donne pas un avantage significatif à Siemens. La prise en charge des mélodies et des lecteurs mp3 est apparue dans les produits il y a déjà un an, ce n'est qu'une exigence de l'époque, il n'est pas nécessaire de parler d'une percée sérieuse dans cette direction. L'entreprise s'est d'abord concentrée sur la concurrence avec les produits Nokia, ensuite avec d'autres fabricants.L'offre traditionnellement faible dans le segment de la mode fragilise la position de Siemens dans un contexte de renforcement de Samsung et d'autres sociétés coréennes, ainsi que de nouveaux projets de Motorola avec une série d'appareils minces. Le renforcement de la présence de Sony Ericsson sur le marché crée une concurrence dans le segment intermédiaire (séries C, CX). Ce n'est que dans le segment budgétaire que l'entreprise maintient une position forte et confiante, les derniers modèles de Motorola sont clairement moins avantageux en termes de conception que les produits de Siemens. Sur la base de tout ce qui précède, il convient de dire que l'année ne sera pas facile pour l'entreprise et que la tâche principale est de résoudre le problème de la stabilité de leurs téléphones. En résolvant ce problème, l'entreprise pourra restaurer son image aux yeux des clients et augmenter ses ventes. Et à ce moment-là, il sera temps de parler de la domination des modèles de troisième génération, et ici l'entreprise devra montrer toutes ses capacités et trouver un nouveau partenaire.

Nous avons encore quelques jours à attendre pour les annonces officielles de l'exposition Cebit, vous pouvez voir des photos sur le site des premiers jours de cet événement.

Siemens - Ligne 2005 ou série 75

Une fois de plus, avant l'annonce officielle, Siemens a perdu la plupart de ses présentations, à la fois des initiatives de produits et de marketing à la fin de 2005 (toutes les descriptions et un certain nombre de présentations sont disponibles sur Allsiemens.ru). Un certain nombre de modèles décrits ici seront présentés au CeBIT, un certain nombre d'appareils seront probablement annoncés plus tard. Regardons ce que demain nous réserve et essayons d'analyser la nouvelle gamme de produits.

Semblable à d'autres fabricants, Siemens a décidé de proposer des versions tubeless de ses appareils standard. En particulier, le modèle S65, ayant perdu l'appareil photo, a reçu le nom de SP65. L'accent explicite mis sur l'ancienne plateforme montre que l'entreprise n'envisage pas de positionner ce modèle haut. Il s'agit d'une option intermédiaire entre Siemens S65 et CX70, le positionnement prix aura lieu sur ce segment. En plus de l'absence d'appareil photo, le logiciel du modèle est quelque peu différent, mais les changements ne sont pas trop importants. Ils disent en coulisses qu'il est possible d'ajouter le support des mélodies AAC, mp3 à cet appareil et, par conséquent, au S65, mais cela ne sera pas fait pour des raisons de marketing. Le principal atout dans le segment moyen et haut de gamme pour l'entreprise est le support des sonneries mp3, qui était absent jusqu'à aujourd'hui. Le prix de gros du Siemens SP65 est de 175 euros soit environ 230 dollars, ce qui est assez cher.Le même conflit surgit que pour Siemens SK65, dont le prix en a rebuté plus d'un. Mais, compte tenu de la politique de l'entreprise, on peut s'attendre à une forte baisse du coût du SP65 avec une baisse des ventes primaires et à la veille de la sortie du Siemens CX75. La société considère des modèles tels que Nokia 6021 et Sony Ericsson K700 comme des concurrents du SP65. Reste à ajouter que ce segment est très saturé en offre et le modèle SP65 n'est pas intéressant à ce prix.

Je tiens à souligner que le support mp3 n'a pas été implémenté à ce jour, il a seulement été annoncé, mais il n'y a pas encore d'échantillons fonctionnels. Compte tenu de la longue existence de la série 65 et de la possibilité d'implémenter des mélodies mp3 toujours là, il faut attendre l'implémentation réelle de la fonction.

/>

Dans le segment intermédiaire, la société prévoit d'introduire le modèle CX75, il devrait devenir le principal du segment de 250 à 300 dollars et prendre pied ici au tout début des ventes. À l'avenir, il est prévu de porter le modèle sur le segment de 200 à 250 dollars, au moment de la sortie du marché (un an après le début des ventes), son niveau de prix de gros atteindra 110-115 euros.< /p>

Différence de solutions telles que Siemens CX65/CX70 dans un autre contrôleur d'écran, il prend en charge l'affichage jusqu'à 262 000 couleurs contre 65 000. Cette amélioration n'a pas considérablement affecté la qualité de l'image, l'écran perd beaucoup par rapport à des modèles tels que Sony Ericsson K700 , appareils de Samsung . En fait, l'amélioration est visible au sein de sa propre ligne, le point fort de tels écrans est le comportement au soleil.

La deuxième amélioration est la configuration du modèle bluetooth, cette technologie est de facto devenue de masse et disponible dans le segment moyen. Il suffit de regarder le Motorola E398, sans parler des anciennes propositions de Sony Ericsson. Dans la série 75, il a été décidé de ne pas abandonner le port infrarouge, pendant deux ans cette technologie restera dans les appareils de l'entreprise.

En outre, un appareil photo CMOS de 1,3 mégapixels est hérité du Siemens S65, les paramètres sont presque les mêmes, la qualité de l'appareil photo se retrouve dans le matériau correspondant.

Semblable au modèle S65, l'appareil est équipé d'un slot d'extension pour les cartes RS-MMC, il est situé à l'extrémité inférieure. Ce modèle prend en charge le lecteur mp3, ainsi que AAC dans d'autres choses. Il n'y a pas de différences matérielles par rapport au S65, nous voyons l'utilisation d'une solution éprouvée dans le modèle plus jeune. Le CX75 devrait être livré sur le marché au début de l'été et pourrait commencer à être expédié sur certains marchés en mai 2005. Sur la base du cycle de développement interne, la mise en œuvre d'un logiciel relativement stable ne sera possible que début août, septembre. Le modèle sera disponible en deux couleurs - gris Titan, argent sable.

Les concurrents de cet appareil sont des modèles tels que Motorola E398 (composant mp3), Sony Ericsson K750i (super fonctionnalité et prix). Occupant une position intermédiaire entre ces deux solutions, Siemens CX75 peut être assez performant. Il apparaîtra un peu plus tôt que la mise à jour pour Motorola E398 équipé d'un appareil photo mégapixel, on ne peut s'attendre qu'en septembre. Malheureusement, en 2004, le CX65 avait toutes les chances de devenir une position forte dans l'offre Siemens, mais cela ne s'est pas produit en raison d'un grand nombre de problèmes logiciels. Jusqu'à 16 firmware, le modèle s'éteignait souvent tout seul, il était difficile de l'utiliser en mode normal. Si l'histoire se répète pour la ligne 75, les ventes seront inférieures aux prévisions. Les entreprises devraient accorder plus d'attention à la stabilité des logiciels, souvent au détriment des fonctionnalités.

De même, le bundle Siemens CX65/M65 de la ligne 75 sera le même, le modèle M75 ne diffère du CX75 que par une conception protégée. La classe de protection n'a pas changé par rapport au M65, il s'agit de la protection contre les éclaboussures et la poussière. Le lancement de cet appareil sera quasi simultané avec le CX75 ou un peu plus tôt. La différence de prix sera d'environ 25 euros.

Dans le segment des coques, la société prévoit également d'introduire un certain nombre de nouveaux modèles. Siemens CL75 peut être considéré comme une nouveauté de la saison. Ce modèle agit comme un clapet pour femme bon marché ; ses principaux concurrents sont les produits de Samsung et de Motorola. Âge ciblé de 20 à 35 ans, niveau de revenu faible à moyen, c'est un profil typique de l'acheteur d'un tel appareil. Fonctionnellement, l'appareil est typique du segment de 200 $ à 250 $ (début des ventes), d'ici l'automne, nous devrions nous attendre à ce que le prix soit ajusté au niveau de 150-200 $.

Le téléphone dispose d'une caméra VGA intégrée, pas d'antenne externe, l'écran interne a une résolution de 128x160 pixels, affiche jusqu'à 262 000 couleurs (TFT). L'écran externe affiche jusqu'à 65000 couleurs (STN), sa résolution est de 96x64 pixels. La batterie de l'appareil est au lithium-ion avec une capacité de 780 mAh, une autonomie allant jusqu'à 3 heures en mode conversation et jusqu'à 220 heures en mode veille. Les dimensions de l'appareil sont de 87x44x23,3 mm, le poids est de 90 grammes. Caméra VGA mais prend en charge l'enregistrement vidéo. La quantité de mémoire intégrée est de 11 Mo, ce qui est devenu la norme pour les modèles de cette classe. La présence d'un port infrarouge entièrement fonctionnel rend l'appareil intéressant. L'appel dans le modèle est polyphonique, 40 tons (pas de support pour mp3).

Le CL75 devrait être livré au milieu de l'été et recevra une mise à jour logicielle à partir de septembre pour inclure un client de messagerie instantanée et Push to Talk (l'implémentation de Siemens s'appelle Push and Talk).

Le modèle Siemens CL75 est une sorte de superstructure par rapport au Siemens CFX65, le modèle n'a aucun avantage évident, à l'exception de la conception. La présence de deux couleurs, l'accent mis uniquement sur le public féminin et la fonctionnalité standard rendent le modèle intéressant uniquement pour une catégorie limitée de clients. Avec une forte pression de Samsung, l'apparition d'une suite du modèle T500 réalisé dans un style différent, les chances de succès du CL75 sont minces. C'est une bonne offre de gamme, mais pas un best-seller.

/>

Dans le segment budgétaire, la position de l'entreprise devrait être représentée par le clapet Siemens CF75. La différence avec le modèle CF62 est que le modèle interne a une résolution de 128x160 pixels et affiche jusqu'à 65 000 couleurs (matrice STN). L'écran externe est également devenu couleur, mais affiche jusqu'à 4096 couleurs (96x64 pixels). L'appel dans le modèle est polyphonique, 40 tons (sans support mp3). La quantité de mémoire dans l'appareil est de 4 Mo, caméra VGA intégrée. Le modèle est intéressant avec le support EDGE. Les dimensions de l'appareil sont 94x47x22 mm, poids 91 grammes. Deux couleurs seront disponibles - Ocean blue, Pearl black. Avec un faible coût et la présence d'un port infrarouge, le modèle pourrait bien devenir un clapet "populaire" de Siemens. Traditionnellement, ces produits ont de faibles ventes, bien que fonctionnellement ils soient très intéressants du point de vue du rapport qualité/prix. Les acheteurs privilégient les solutions de mode, choisissent davantage la qualité de l'écran et la polyphonie. Siemens CF75 apparaîtra sur le marché au début de l'été, le coût estimé est d'environ 175 $. Une correction de prix en douceur rendra ce modèle intéressant dès septembre, le coût pourrait être d'environ 130 à 135 $.

Le SXG75 a causé le plus de buzz, car à en juger par l'indice, il devrait s'agir d'un smartphone typique, une sorte de continuation de la gamme présentée uniquement par le SX1 aujourd'hui. Les spécifications semblent confirmer ce point de vue, voici un écran QVGA affichant jusqu'à 262 000 couleurs, un récepteur GPS intégré, ce que l'on ne voit pas si souvent dans les smartphones. La taille de la mémoire de 128 Mo et seulement 64 Mo alloués aux besoins de l'utilisateur, ainsi que la présence d'un slot d'extension pour les cartes RS-MMC sembleraient indiquer clairement que cet appareil est un smartphone. Mais je me risquerais à suggérer que ce modèle n'est qu'un téléphone de troisième génération, basé sur une version propriétaire ou, si vous le souhaitez, une version fermée du système d'exploitation. La caméra frontale pour les appels vidéo a une résolution CIF, la deuxième caméra est CMOS, mais avec une résolution de 2,2 mégapixels.

Le public cible de cet appareil est majoritairement les hommes, âgés de 20 à 35 ans, le niveau de revenu est moyen et élevé. Le téléphone dispose d'un lecteur mp3, d'une radio FM intégrée. En principe, étant donné que jusqu'à aujourd'hui la grande majorité des téléphones UMTS pour Siemens étaient produits et développés par Motorola, on peut supposer que le SXG75 en fait partie.

Cependant, jugez par vous-même : les dimensions du SXG75 sont de 111,5 x 53 x 20 mm, tandis que celles du Motorola E1120 sont de 113 x 52,8 x 21,5 mm. La résolution et la couleur des écrans sont les mêmes dans ces téléphones, ce qui ne peut pas servir de preuve supplémentaire, juste une touche supplémentaire. La capacité de la batterie correspond également, cela arrive parfois. Le fait que la quantité de mémoire disponible pour l'utilisateur soit de 64 Mo peut également ne rien dire isolément. Dans l'ensemble, on a l'impression que Siemens a utilisé une version allégée du Motorola E1120, incluant ses solutions dans la plate-forme, notamment un récepteur GPS et un logiciel propriétaire. Contrairement à l'appareil d'origine, les caractéristiques des deux caméras se sont détériorées, mais un port infrarouge a fait son apparition.

Le moment de l'apparition des deux appareils sur le marché est fin 2005, le prix de la solution de Siemens est légèrement plus élevé - environ 650 euros. En général, l'engouement du public pour cet appareil de troisième génération est grandement exagéré, il n'y a pas d'améliorations par rapport au même Sony Ericsson K750i, et étant donné que la version UMTS de ce modèle apparaîtra à la fin de l'année, il n'y a pas d'amélioration particulière sens dans Siemens SXG75. Bien que, d'un autre côté, la fidélité à la marque puisse donner certaines ventes, ainsi que des contrats d'opérateur. Dans tous les cas, seul Motorola en profitera. Permettez-moi de vous rappeler que Siemens, en tant que classe, n'a toujours pas ses propres développements d'appareils de troisième génération, l'entreprise est bien inférieure à tous ses concurrents.

Passons aux modèles qui n'ont pas encore reçu leurs index, mais qui ne sont représentés que par des noms de code. Mars est numéro un. Il s'agit d'un téléphone fabriqué dans un facteur de forme classique, une solution budgétaire typique de milieu de gamme. L'écran a une résolution de 128x160 pixels, il affiche jusqu'à 65 000 couleurs (TFT). Il y a un port infrarouge, mais il n'y a pas de bluetooth, la capacité mémoire n'est que de 3 Mo. Taille du téléphone 110x44x12 mm, poids 100 grammes. Batterie lithium-ion d'une capacité de 820 mAh, elle offre une autonomie de 5 heures en conversation et jusqu'à 250 heures en veille. La polyphonie ici est de 40 tons, GPRS classe 10. Mars ne peut pas être qualifié de solution budgétaire typique, le fabricant essaiera de positionner cet appareil en dessous du Nokia 6021, mais au-dessus du Nokia 2600. En termes de Nokia, il s'agit d'un 3000 mis à jour série, pour Siemens, c'est une sorte d'analogue moderne du Siemens C62.

Le modèle Minos est une mise à jour ultérieure de la gamme CX et sera disponible à l'automne 2005. La différence avec le CX75 réside dans la mémoire interne étendue (jusqu'à 20 Mo disponibles pour l'utilisateur), le flash intégré, ainsi que le logiciel mis à jour et un autre ensemble de jeux.

Le dernier modèle divulgué en ligne est le Wolf4. Il s'agit d'un smartphone coulissant aux dimensions de 98x50x23 mm et d'un poids de 89 grammes. Ce qui est typique en plus de trois bandes GSM, l'appareil prend en charge les réseaux UMTS. La batterie à cet égard est de 950 mAh, au lithium-ion. Le temps de veille est jusqu'à 335 heures, le temps de conversation est jusqu'à 4 heures. La couleur du boîtier est censée être unique - le titane. Parmi les différences inhabituelles par rapport à la gamme actuelle, la présence d'un écran TFT affichant 262 000 couleurs et ayant une résolution de 176x220 pixels. De tels écrans sont typiques des produits de Motorola, et comme les produits UMTS de Siemens l'ont écrit ci-dessus, jusqu'à présent, il s'agit de téléphones remis à neuf de Motorola. À en juger par un certain nombre de caractéristiques, de captures d'écran et d'une synchronisation complète revendiquée avec des produits spécifiques de Microsoft, Wolf4 est un appareil fonctionnant sous Windows Mobile 2003 pour Smartphone. Si tel est le cas, on peut dire qu'au moment de la sortie, l'appareil sera déjà technologiquement en retard sur ses analogues, la plupart des produits de cette classe en 2005 utiliseront un écran avec une résolution de 240x320 pixels.

D'autres caractéristiques sont communes, il s'agit d'un appareil photo de 1,3 mégapixels, d'une caméra frontale CIF, d'un emplacement d'extension pour les cartes mémoire RS-MMC, d'une mémoire interne de 60 Mo. La fonctionnalité est typique des produits de Siemens, rien d'inhabituel. Le modèle devrait apparaître sur le marché à la fin du troisième trimestre. Le prix estimé sera de 450 euros.

Petite conclusion

La "fuite" d'informations a provoqué un vif intérêt pour les produits Siemens, une très grande vague de discussions. En fait, tout s'est passé tout à fait en accord avec le marketing de l'entreprise, alors qu'il était nécessaire de susciter l'intérêt pour leurs nouveaux produits. Il est impossible de dire que la gamme de produits Siemens est extrêmement solide pour le moment, il est devenu clair qu'il existe une stratification de différentes gammes de produits qui ne sont pas liées par une idée commune. Nous voyons trois gammes de produits qui ne sont pas trop interconnectées, premièrement, ce sont des produits et des téléphones économiques typiques dans un facteur de forme classique fabriqués par l'entreprise. Deuxièmement, il s'agit de toute une gamme de coquilles de mode du segment intermédiaire, principalement des modèles ODM qui jouent ici. Dans le troisième, les appareils UMTS sont devenus un domaine à part, tout indique ici le début d'une coopération, ou plutôt son renouvellement, avec Motorola.

L'épine dorsale des ventes futures repose sur les modèles C75, CX75 (y compris la variante M75), naturellement, toutes les solutions budgétaires tombent également ici. Dans le segment haut, on s'intéressera au Siemens S75, c'est traditionnel. Sur la base des fonctionnalités des modèles décrits, je me risquerais à suggérer que le Siemens C75 utilisera un écran avec une résolution de 128x160 pixels, une caméra VGA, plus de 10 Mo de mémoire. Dans une plus large mesure, il s'agit d'un analogue du Sony Ericsson K300 avec des fonctionnalités comparables. Dans l'ancien modèle Siemens S75, la société construira non seulement une plus grande quantité de mémoire (environ 20 Mo, à mon avis), mais également une caméra CMOS avec une résolution plus élevée (2 mégapixels). Je ne serai pas surpris si le flash de ce modèle est également intégré. Sinon, il s'agit d'un moulage typique du modèle Siemens CX75. Je tiens à souligner que les caractéristiques déclarées du Siemens C75, S75 sont mes hypothèses, voyons jusqu'où je pourrais les deviner.

La comparaison des modèles avec des offres concurrentes montre qu'ils sont techniquement riches, mais ne surpassent pas les solutions similaires d'autres fabricants. Les dates de lancement seront similaires, ce qui ne donne pas un avantage significatif à Siemens. La prise en charge des mélodies et des lecteurs mp3 est apparue dans les produits il y a déjà un an, ce n'est qu'une exigence de l'époque, il n'est pas nécessaire de parler d'une percée sérieuse dans cette direction. L'entreprise s'est d'abord concentrée sur la concurrence avec les produits Nokia, ensuite avec d'autres fabricants. L'offre traditionnellement faible dans le segment de la mode fragilise la position de Siemens dans un contexte de renforcement de Samsung et d'autres sociétés coréennes, ainsi que de nouveaux projets de Motorola avec une série d'appareils minces.Le renforcement de la présence de Sony Ericsson sur le marché crée une concurrence dans le segment intermédiaire (séries C, CX). Ce n'est que dans le segment budgétaire que l'entreprise maintient une position forte et confiante, les derniers modèles de Motorola sont clairement moins avantageux en termes de conception que les produits de Siemens. Sur la base de tout ce qui précède, il convient de dire que l'année ne sera pas facile pour l'entreprise et que la tâche principale est de résoudre le problème de la stabilité de leurs téléphones. En résolvant ce problème, l'entreprise pourra restaurer son image aux yeux des clients et augmenter ses ventes. Et à ce moment-là, il sera temps de parler de la domination des modèles de troisième génération, et ici l'entreprise devra montrer toutes ses capacités et trouver un nouveau partenaire.

La comparaison des modèles avec des propositions concurrentes montre qu'ils sont techniquement riches, mais ne surpassent pas les solutions similaires
d'autres fabricants. Les dates de lancement seront similaires, ce qui ne donne pas un avantage significatif à Siemens. La prise en charge des mélodies et des lecteurs mp3 est apparue dans les produits il y a déjà un an, ce n'est qu'une exigence de l'époque, il n'est pas nécessaire de parler d'une percée sérieuse dans cette direction. L'entreprise s'est d'abord concentrée sur la concurrence avec les produits Nokia, ensuite avec d'autres fabricants. L'offre traditionnellement faible dans le segment de la mode fragilise la position de Siemens dans un contexte de renforcement de Samsung et d'autres sociétés coréennes, ainsi que de nouveaux projets de Motorola avec une série d'appareils minces. Le renforcement de la présence de Sony Ericsson sur le marché crée une concurrence dans le segment intermédiaire (séries C, CX). Ce n'est que dans le segment budgétaire que l'entreprise maintient une position forte et confiante, les derniers modèles de Motorola sont clairement moins avantageux en termes de conception que les produits de Siemens. Sur la base de tout ce qui précède, il convient de dire que l'année ne sera pas facile pour l'entreprise et que la tâche principale est de résoudre le problème de la stabilité de leurs téléphones. En résolvant ce problème, l'entreprise pourra restaurer son image aux yeux des clients et augmenter ses ventes. Et à ce moment-là, il sera temps de parler de la domination des modèles de troisième génération, et ici l'entreprise devra montrer toutes ses capacités et trouver un nouveau partenaire.

Nous avons encore quelques jours à attendre pour les annonces officielles de l'exposition Cebit, vous pouvez voir des photos sur le site des premiers jours de cet événement.