Spillikins №77. OPK est persona non grata pour l'entreprise d'origine

L'été s'est avéré chaud pour la plupart des pays européens, et pour Nokia, une énorme couche d'événements s'ajoute aux pics de température, qui échappent depuis longtemps au contrôle de l'entreprise et de son service de relations publiques. Si j'avais eu le désir d'éviter de discuter de ces questions, je n'aurais pas pu les contourner. À l'heure actuelle, l'avenir de ce que sera le marché de la téléphonie mobile est en train d'être décidé. Il y a un an et demi, j'appelais l'été 2010, ainsi que les prochains trimestres, une période d'hostilités actives entre différentes entreprises. C'est ce qui se passe aujourd'hui. Par conséquent, involontairement, ces Spillikins seront consacrés à ces événements - le leader du marché a agi comme le principal générateur de nouvelles, et ils provenaient à la fois de l'entreprise et de ses anciens employés et simplement du marché. Essayons de comprendre ce brise-vent, mais commençons par les résultats officiels du 2ème trimestre, publiés par la société.

Contenu :

Le deuxième trimestre pour Nokia - le scénario de Sony Ericsson, Motorola, Siemens

Il n'y avait ni mystère ni intrigue dans l'annonce des résultats. En juillet, Nokia a averti que les résultats seraient dans la partie inférieure de ses propres estimations préliminaires, voire légèrement pires. Le marché a minimisé immédiatement après l'apparition de cette information sur la bande Reuters, et seulement quelques jours plus tard, une déclaration correspondante est venue de Nokia lui-même. Le moment est indicatif, puisque l'entreprise ne peut en fait pas stocker de telles informations dans ses murs, elles apparaissent sur les bandes des agences mondiales bien avant le moment où Nokia elle-même est prête à les publier. De quel type de sécurité et de protection des informations peut-on parler chez Nokia après des exemples aussi évidents ? Le régime de confidentialité n'est pas réellement respecté, et nous le constatons de temps à autre. Une semaine plus tôt, la société elle-même avait publié un modèle non annoncé, puis l'avait retiré à la hâte de son site Web.

Passons en revue les résultats du trimestre et examinons-les du point de vue du développement du marché.

  • Le prix moyen d'un téléphone Nokia est passé de 62 € à 61 €.
  • Au deuxième trimestre, 24,5 millions de smartphones et d'ordinateurs portables ont été expédiés, en hausse de 42 % d'une année sur l'autre ;
  • Au total, 111,1 millions de téléphones ont été vendus au cours du trimestre, en hausse de 8 % par rapport à l'année dernière ;

Vous savez, ces données suffiront. Je n'entrerai pas dans les détails sur le fait que le revenu net de Nokia est en baisse de 40 %, ce qui est inquiétant mais déduit des chiffres ci-dessus. Arrêtons-nous sur eux, heureusement que Nokia a suivi le chemin de Siemens, Sony Ericsson et Motorola. C'est une voie déjà bien connue et pavée par des entreprises avant Nokia.

À première vue, l'entreprise se porte bien. Leader du marché, le nombre de téléphones vendus est en croissance, le nombre de smartphones vendus a augmenté, ce qui affectera clairement la part de marché de l'entreprise, elle est également en croissance. De quels problèmes pouvons-nous parler ?

Cependant, nous devons parler des problèmes, car ils ont atteint leur paroxysme, et la seule arme de Nokia aujourd'hui est le prix de leurs téléphones. L'entreprise ne peut pas vendre des téléphones à un prix élevé, elle n'a tout simplement pas les bons produits. Dans chacun des segments, Nokia a plusieurs concurrents qui l'obligent à fixer des prix minimaux et à perdre des bénéfices.

C'est bon ? Non, parce que c'est une route vers nulle part. L'entreprise n'a pas de produits uniques et solides. Et cela affecte ses revenus. Le premier chiffre à noter est la baisse du prix moyen d'un téléphone vendu. Je pense qu'au quatrième trimestre, en raison du Nokia N8 et de la publicité active de ce produit, le prix moyen augmentera un peu. Mais pas dramatiquement.

Comment Nokia s'est-il développé sur le segment des smartphones ? Un miracle s'est-il produit et l'entreprise a-t-elle obtenu des produits solides ? Il n'y a pas eu de miracle, juste de nombreux smartphones ont commencé à être positionnés par l'entreprise dans des segments bon marché et ont commencé à remplacer les téléphones conventionnels. Du point de vue de nombreux acheteurs, ce ne sont que des téléphones de Nokia, ils ne connaissent même pas leur fier nom de "smartphone". Quitter les segments de prix inférieurs pour Nokia est devenu douloureux, le prix moyen d'un smartphone a chuté de 20% au cours de l'année et continuera de baisser. C'est le prix de la part de marché sur ce segment.

PRIX DE VENTE MOYEN DES APPAREILS ET SERVICES PAR CATÉGORIE
(EUR) T2/2010 T2/2009 Annuel
Variation
Q1/2010 QoQ
Variation
Téléphones portables 1 39 41 -5 % 39 0 %
Appareils mobiles convergents 2< /td> 143 181 -21 % 155 -8 %
Total 61 64 -4 % 62 - 1 %
1 Appareils basés sur les séries 30 et 40, allant des téléphones mobiles de base axés sur la capacité vocale aux appareils dotés d'un certain nombre de fonctionnalités supplémentaires, telles que Connectivité Internet, y compris les services et accessoires vendus avec.
2 Smartphones et terminaux mobiles, y compris les services et accessoires vendus avec.

Le prix moyen est-il si important ? Peut-être vaut-il la peine de s'intéresser à la part de marché, et seulement à elle ? Permettez-moi de vous donner une raison. Plus une entreprise gagne d'argent, plus elle peut investir dans le développement de produits ultérieurs. La baisse des revenus que nous constatons chez Nokia est un signe très inquiétant. Un parmi tant d'autres.

Regardons l'étude de Goldman Sachs sur qui gagne de l'argent sur le marché du téléphone et combien. De manière plutôt audacieuse, la division de recherche a divisé le marché entre les produits Apple et les téléphones de tous les autres fabricants. Regarde le tableau. La société n'occupe que 3% du marché de tous les téléphones. Une part insignifiante. Aucun. Avez-vous regardé ?

Il est maintenant temps de comparer les revenus d'un seul produit d'Apple à toutes les autres ventes de téléphones.

Chiens et chiots au Ghana

Une image choquante qui est tout simplement impossible à croire. Il y a clairement une erreur ici. Une entreprise qui contrôle 3% du marché mondial du téléphone avec un modèle ne peut pas en tirer plus que tous les autres fabricants avec 97% du marché. Ou peut-être? Les chiffres montrent que cela s'est déjà produit, et Apple a simplement évincé par inadvertance la plupart des entreprises du segment de prix supérieur, principalement Nokia. Voici le problème.Dans cet aspect, toutes les tentatives de Nokia pour y revenir semblent intéressantes, mais pas prometteuses. Pour le moment, toutes les actions de l'entreprise visent à se battre dans le segment des prix moyens, ce qui rapporte jusqu'à présent de l'argent à Nokia. Le combat ici est avec Samsung. Je pense que début août, le géant coréen publiera ses données de ventes et de bénéfices et affichera à nouveau une croissance record, comme toute l'année précédente. Contrairement à Nokia et aux conditions de marché difficiles dans lesquelles se trouve cette société. Cela m'a toujours étonné du nombre d'excuses que vous pouvez trouver pour vos actions ineptes lorsque les concurrents augmentent simplement leurs ventes. Et réjouissez-vous en eux.

Après cela, je vais donner un graphique de Nokia (je l'ai repéré sur Allaboutsymbian.com), il montre la croissance politiquement correcte de la part de Symbian sur le marché des smartphones. Ça existe, mais comme vous l'avez vu plus haut, ça ne veut rien dire. Cela n'apporte pas d'argent à l'entreprise, c'est plutôt une mesure nécessaire.

50 millions sur Symbian^3, ou les cadres supérieurs de Nokia sont confus

Rappelez-vous l'histoire selon laquelle le Nokia N8 est la dernière ligne N de Nokia sur Symbian, puis la réfutation d'Anssi Vanjoki qui a créé encore plus de confusion. Maintenant, la société a involontairement révélé encore plus de ses plans. En particulier, lors d'une conversation avec des analystes lors de l'annonce des résultats du deuxième trimestre, le PDG de Nokia a déclaré que la société prévoyait de vendre environ 50 millions d'appareils Symbian^3 au total. Cette déclaration visait à souligner que la société envisage de jouer un rôle sérieux sur le marché des smartphones, et Symbian^3 est le système d'exploitation dont la société a besoin.

Approximativement, le même ton de discours a été donné par Anssi Vanjoki, qui a déclaré début juillet que Symbian^3 est le système dont l'entreprise a besoin aujourd'hui. Il y a un sentiment complet que Symbian^4 a été oublié pendant un certain temps, bien que ce système d'exploitation particulier, selon Nokia lui-même, aurait dû devenir un élément clé pour l'entreprise et, par conséquent, pour le marché. Cette déclaration m'a un peu surpris, car cela signifie en fait plusieurs conséquences néfastes pour Nokia.

Symbian^4 devait sortir au premier trimestre 2011. La majeure partie des ventes de Symbian^3 aura lieu en 2011, au quatrième trimestre de 2010, et un produit Nokia N8 peut être presque ignoré. Cela représente quelques millions d'appareils dans le monde. De la force de quelques millions, dans le scénario habituel, environ un million d'appareils.

Regardons le marché des smartphones Nokia en 2011. La tâche principale de l'entreprise est de maintenir le leadership. Et toutes les actions visent à cela: baisse des prix des smartphones, sortie de nombreux modèles similaires et peu coûteux. Cela nous permet de dire avec confiance que la part de marché de Symbian va croître, car Symbian remplace la plate-forme S40 dans les ventes. Au deuxième trimestre de 2010, la société a vendu 24,5 millions de ces appareils. Même si nous disons qu'il n'y aura pas de croissance, les ventes en 2011 seront d'au moins 100 millions d'appareils. C'est le scénario le plus pessimiste. Le scénario pondéré suggère une croissance continue des ventes, elles s'élèveront à 50 %. Au total, 150 millions de smartphones de Nokia seront vendus en 2011. Cela assurera-t-il le leadership de l'entreprise sur le marché ? Définitivement oui. Cela assurera-t-il le succès et résoudra-t-il les anciens problèmes ? Certainement pas.

La croissance explosive des ventes de smartphones proviendra de solutions bon marché, principalement des modèles bon marché sans écran tactile. C'est déjà le cas aujourd'hui, comme le montre le graphique. Même Eseries se vend bien mieux que les appareils multimédias Nseries.

Si vous me demandez ce qui sera le plus populaire sur le marché des smartphones, des appareils non tactiles bon marché ou les mêmes modèles, mais avec un écran tactile et un peu plus cher, je répondrai avec confiance - le premier. C'est du bon sens, qui est dicté par le marché actuel. Les solutions tactiles de Nokia sont plus chères que les concurrents et sont vendues en plus petits volumes. Le fait qu'il s'agisse de smartphones, la plupart des acheteurs de tels appareils s'en fichent, ils recherchent un téléphone à écran tactile pour un minimum d'argent. Et ils le trouvent.

Revenons au chiffre de 50 millions d'appareils Symbian^3. Cela représentera environ un tiers de toutes les ventes en 2011. Pas mal pour un système d'exploitation que l'on appelait autrefois un correctif de bogue transitoire, pas trop important.

Sur la base de l'historique de Symbian^4, nous pouvons supposer en toute sécurité que la sortie sera retardée, que le nombre d'appareils sera minime et qu'il s'agira de modèles coûteux. Combien de ventes ces modèles fourniront-ils? Je ne pense pas que ce soit une quantité notable, disons 5 à 10 millions de pièces. C'est maximum. Il faut également compter MeeGo, qui se présente sous la forme de plusieurs modèles. Le volume des ventes de tels appareils sera encore moindre que pour Symbian^4, puisque le prix sera plus élevé. La plate-forme est jeune, méconnue, et les ventes du Nokia N900 ont montré que le modèle n'était pas demandé sur le marché, c'était un échec en termes de ventes. Au total, si nous mettons environ 12 à 15 millions de pièces sous la forme de MeeGo et Symbian ^ 4 pour 2011, il est peu probable que nous fassions une grosse erreur.

Un peu moins de la moitié des appareils qui sortiront prendront en charge Qt, dont Nokia se soucie tant aujourd'hui, mais plus à ce sujet ci-dessous. Mais la plupart des appareils seront basés sur le Symbian S60 3e édition FP2 (pourquoi personne ne demande où en est le développement de la gamme de smartphones non tactiles ? Ils commencent également à devenir obsolètes) ainsi que sur le S60 5e édition. Sur la base de ces données, nous pouvons affirmer avec certitude que la révolution associée à Qt est à nouveau transférée vers le futur. Et savez-vous pourquoi? En raison de la volonté de Nokia de se battre non pas pour le profit (plus précisément, même l'incapacité de le faire), mais pour des parts de marché. En 2011, le marché des smartphones Nokia restera fragmenté, ce qui ne permettra pas aux développeurs de créer des logiciels utilisant Qt pour tous les smartphones à la fois, les anciens modèles seront majoritaires, et cette situation perdurera jusqu'en 2012. Tout cela découle de chiffres tout à fait officiels de Nokia, si vous y réfléchissez et regardez ce qui se passe sous un angle large.

L'anneau de la toute-puissance Qt, ou la révolution a encore été reportée

Je suis sincèrement émerveillé par la foi naïve des managers individuels, des entreprises et des communautés en certains termes. Les gens inventent des mots qui résoudront tous leurs problèmes du jour au lendemain. J'ai la ferme conviction que beaucoup de mots sont inventés exprès pour cacher derrière eux leur incompétence, leurs limites, leur manque de professionnalisme. Une personne au look intelligent utilise des termes délicats dans une conversation pour cacher son incertitude. Vous essayez de grimper à l'intérieur et vous comprenez qu'il nage, ne peut pas répondre à des choses élémentaires et basiques. Dans les grandes entreprises, c'est exactement la même chose, mais l'échelle des événements est beaucoup plus grande.

Par exemple, Nokia considère sa baguette magique, un outil fabuleux qui résoudra tous les problèmes de l'entreprise du jour au lendemain, Qt. Ce sont des outils de développement qui facilitent la vie des développeurs, vous permettant de créer rapidement des applications pour différentes plates-formes, telles que Symbian, MeeGo et bien d'autres. Une sorte d'anneau de toute-puissance selon Nokia, portant lequel l'entreprise se retrouvera soudain dans un pays de conte de fées où personne ne l'offensera ni ne l'intimidera.

Hummm. Qu'est-ce que ces gens mangent avec de la nourriture? Ou peut-être quelque chose dans l'air ? Évaluons cette idée pour la cent millième fois du point de vue du bon sens, et non de la propagande à la manière de Nokia, qui a beaucoup d'avenir, mais pas de détails.

Donc Qt est un outil. Une pelle, si vous voulez. Une bonne pelle qui est confortable à creuser et qui peut creuser beaucoup plus de trous qu'une pelle ordinaire, ce qui n'est pas très présentable. Au minimum, un ouvrier doit être attaché à la pelle, qui effectuera les travaux. Sans travailleur, cet outil est inutile. Même si une pelle est en or, décupler la productivité du travail, mais sans ouvrier cet outil est inutile. Du tout. Il n'y a pas de miracles dans le monde, et une pelle fait partie du lot, elle a besoin d'un interprète.

Malheureusement, lors de l'intégration de Qt, Nokia a complètement oublié les exécutants, à savoir les développeurs. La société pense qu'en créant une pelle aussi impressionnante, elle attirera des développeurs du monde entier, et ils seront honorés de travailler avec cette pelle et ne se tourneront pas vers d'autres pelles. Notre pelle est la pelle la plus glamour et la plus appropriée au monde. C'est ainsi que pense Nokia, sinon les actions de l'entreprise seraient complètement différentes.

La pelle est nécessaire pour creuser les fondations et construire des chalets, qui seront ensuite habités par des résidents. D'autres entreprises construisent également des chalets, attirant des locataires. La concurrence sur le marché est énorme. Et ici, les constructeurs sont guidés non seulement par des pelles, mais aussi par l'endroit où se trouvent ces maisons. Il est beaucoup plus facile de vendre une maison dans une vallée fleurie pleine de ruisseaux, de fleurs, d'oiseaux que dans une steppe sèche balayée par tous les vents. Non seulement l'outil joue un rôle, mais aussi le lieu dans lequel la construction a lieu. Vous avez l'analogie? Nokia a créé une excellente pelle, sans aucun doute, Qt est bon. Mais d'autres entreprises ont leurs alternatives, et elles ont en plus un bien meilleur terrain sous la forme d'appareils et de magasins pour vendre des chalets, des applications.

Dans Spillikins, j'ai déjà écrit plus d'une fois que l'OVI Store en tant que magasin d'applications a échoué avec un crash assourdissant. Les statistiques officielles ne font que le confirmer. Considérez combien de fois Nokia s'est donné beaucoup de mal pour augmenter les téléchargements (pas même les ventes) de sa boutique. Il s'agit notamment d'applications permettant de créer un programme à partir de flux RSS, et de diffuser des contenus à prix réduits. Tous les moyens sont bons pour montrer au moins quelques progrès. Mais toutes les astuces ont déjà été utilisées. Au début de l'année, environ un million d'unités de contenus divers étaient téléchargées chaque jour depuis l'OVI Store (il ne s'agit pas seulement de programmes, mais aussi d'images, de mélodies, etc.). Au 1er avril, la croissance était impressionnante de 70%, 1,7 million de téléchargements par jour. Au 1er juillet, c'était exactement les mêmes 1,7 millions de téléchargements. Au total, le magasin contient environ 13 000 éléments de contenu. C'est aussi une sorte d'astuce de la part de Nokia, qui ne publie pas le nombre d'applications, mais parle du contenu. Une seule image est une unité pour les statistiques de Nokia. Combien d'applications sont dans le magasin, nous ne le savons pas, mais il n'y en a guère beaucoup, la moitié d'entre elles. En comparaison, le nombre d'applications sur l'Android Market a atteint 70 000 et continue de croître à un rythme effréné. La barre des 100 000 sera franchie dans les mois à venir.

Revenons à mon analogie avec le cottage. Ils sont construits selon un projet standard et sont appréciés par de nombreuses personnes. Le problème de Nokia, c'est qu'ils ont construit ces cottages dans la steppe. Et les gens ne veulent pas vivre dans la steppe. Il n'y a pas d'autres problèmes. Ils ont une excellente pelle. Excellents gîtes (lu, programmes). Mais toutes les autres composantes du succès manquent. Le bureau de vente est assis dans la steppe sous le climatiseur et se soigne avec des boissons gazeuses, tirant des rapports exagérés à l'étage. Les annonceurs ne comprennent pas comment ils peuvent annoncer ces chalets dans la steppe et sabotent donc discrètement l'idée même d'une telle construction. Dans ce contexte, les RH de la construction se plaignent que les travailleurs ne sont pas issus de grandes entreprises, n'acceptent pas de construire des chalets et exigent un traitement spécial qu'ils n'ont pas. Malheureusement, il n'y a pas de grain rationnel dans le mantra de Nokia, dans lequel l'apparition de Qt sauve l'entreprise. L'entreprise a besoin d'un regard sobre sur le fait que Qt est l'un des outils auxquels beaucoup plus doit être appliqué - les travailleurs, le service commercial et d'autres choses. Formellement ils existent, en réalité ils ne fonctionnent pas. Vous pouvez fermer les yeux sur cela et prétendre que tout va bien, ou vous pouvez essayer de corriger la situation. Jusqu'à présent, tout se passe selon le premier scénario.

Et la première étape consiste à résoudre les problèmes avec l'Ovi Store, qui est mort et à peine en croissance, comme le confirme l'entreprise elle-même. Ce nombre de téléchargements pour Nokia est une goutte d'eau dans l'océan. Rien.

À l'assaut des États-Unis

Je n'écrirai pas à ce sujet en détail, mais lors de la même conversation avec des analystes, le PDG de Nokia a décrit sa compréhension des problèmes de l'entreprise sur le marché américain. Il s'est soudainement avéré que les procédures de certification, la prise de décision et l'incapacité d'apporter les produits Symbian sur ce marché en peu de temps étaient à blâmer. Et bien sûr, la domination des opérateurs. J'ai exactement une question. Pourquoi Nokia a-t-il dit tant de fois auparavant que tout se passe comme prévu sur le marché américain ? Et elle a fait des modèles spéciaux pour ce marché, pas du tout sur Symbian. Les explications du PDG ressemblent à des excuses, rien de plus. Plus important encore, l'entreprise considère ce marché comme un marché clé pour elle-même et envisage de le prendre à nouveau d'assaut. Pour ce faire, Nokia N8 sera utilisé, ainsi que les problèmes futurs (je me suis trompé, mais cela s'est avéré encore meilleur, bien sûr, nous parlons de futurs produits) sur MeeGo. Cela ressemble à une question d'honneur, mais du point de vue du bon sens, entrer dans un hachoir à viande où Motorola reprend des forces, RIM, Apple, HTC dominent dans certains segments, et il y a aussi Samsung et LG plus un tas des entreprises japonaises se précipitant sur le marché est quelque peu présomptueuse. Je suis sûr que la tentative de faire bouger le marché américain échouera à nouveau. Malheureusement, au fil des ans, Nokia n'a pas été en mesure de créer des processus commerciaux authentiques pour ce marché. Le problème est de comprendre le marché, pas les produits.

OPK est persona non grata chez Nokia

Le Wall Street Journal a rapporté le lundi 19 juillet, déclarant que le conseil d'administration de Nokia avait commencé à rechercher une personne pour être le PDG de Nokia. Il n'y a pas d'informations supplémentaires, il est seulement dit que deux candidats ont déjà reçu des offres, et un l'a même refusé, car il lui est difficile de déménager en Finlande. Dans les deux cas, il s'agissait de cadres supérieurs des États-Unis. Il n'y a pas eu de commentaire officiel de Nokia, mais lors de l'annonce des résultats, Kallasvuo a déclaré dans une interview à CNBC : "De toute évidence, il y a eu beaucoup de spéculations à mon sujet... Ces spéculations sont nuisibles. C'est mauvais pour Nokia et je pense que cela doit se terminer d'une manière ou d'une autre." J'ai bien peur que ce ne soit pas l'actuel PDG de Nokia qui doive mettre un terme à cette histoire, mais le conseil d'administration. Dans la même note, le WSJ précise que le changement de PDG devrait intervenir d'ici un mois.

Cette nouvelle est-elle bonne ou mauvaise ? Pour les concurrents, c'est une excellente nouvelle, puisqu'une personne qui a travaillé chez Nokia la majeure partie de sa vie et comprend l'entreprise sera démis de ses fonctions. Pour Nokia, ces nouvelles sont principalement neutres, et la raison en est que le rôle d'une personne dans cette entreprise est petit. Il peut prendre des décisions, il peut influencer les processus individuels, mais il n'est pas capable de gérer l'ensemble de l'entreprise dans son intégralité. C'est une conséquence de la façon dont les processus commerciaux sont construits au sein de Nokia. En fait, le conseil d'administration montre simplement que cela fonctionne et ne reste pas les bras croisés. Montre qu'il se soucie de la valeur des actions de l'entreprise. Ils ont trouvé le dernier, sur lequel ils récupéreront.

Mon opinion est que M. Kallasvuo n'est pas la personne qui a pu résoudre les problèmes de Nokia et leur accumulation au fil du temps. Mais le problème est aussi que parmi les cadres supérieurs de l'entreprise, vous ne pouvez pas voir de telles personnes et le contourner. Ce sont des décisions collectives et des problèmes collectifs. Une tentative d'attirer un étranger se heurtera au fait qu'il verra une culture d'entreprise différente, très différente de toute entreprise dans le monde. Dans une large mesure - des différences par rapport aux entreprises américaines. Et ces différences ne vous permettront pas de travailler à pleine capacité, beaucoup d'énergie sera dépensée pour surmonter les différences internes.

L'OPK partira-t-il ou non ? Je pense qu'il partira, il n'a pas eu d'autre choix. Il sera rendu responsable des échecs des années précédentes et informé qu'un successeur pourra redresser la situation. Mais c'est loin d'être vrai. Il y a trop de choses à changer dans les processus commerciaux de Nokia, sinon un autre PDG rencontrera exactement les mêmes problèmes après un certain temps. Cela m'a rappelé le saute-mouton avec les managers de Motorola, où tout a commencé à peu près de la même manière.

Lecture parascolaire sur Nokia

Il y a eu tellement d'événements autour de Nokia que la taille de Spillikins a involontairement atteint une sorte de volume record. Probablement, les deux articles vers lesquels je fournirai des liens devraient être analysés en détail. Les deux documents présentent d'anciens cadres supérieurs de Nokia. Un article est le traditionnel bla bla bla encadré de beaux mots, montrant pourquoi Nokia est là où il est et disant que tout n'est généralement pas mauvais. Il y a beaucoup de contradictions, d'ajustements de faits et de distorsions similaires. Mais c'est tout à fait le style de Nokia, et c'est ce qui rend le matériel intéressant. Vous voulez voir ce que pensent de nombreux chefs d'entreprise - vous en avez l'opportunité.

Le deuxième message est beaucoup plus utile, car c'est le point de vue d'un autre ancien employé de Nokia qui était en charge du développement de nouvelles fonctionnalités et idées, Juhani Risku. Manifesto - c'est ainsi qu'on appelle parfois son livre, il a été publié en Finlande il y a quelques mois. Désormais, certaines informations sont également disponibles en anglais dans un article séparé. Hautement recommandé à lire, un regard très sensé sur la stratégie de Nokia, les gens de l'entreprise et d'autres questions. Il y a quelques idées fausses qui sont typiques pour les employés de Nokia (par exemple, à quelle vitesse d'autres entreprises développent ce qui existe chez Nokia depuis des années. Je vais vous dire un secret, ces processus leur prennent aussi des années, rien de moins). Mais le matériel mérite une étude très approfondie, personne, à l'exception d'un ancien employé de Nokia, n'est capable de dire aussi bien les problèmes de l'entreprise et les moyens de les résoudre. Excellent travail.

Deux anciens employés de Nokia, deux points de vue très différents sur le même problème. Le deuxième matériau est plus proche de moi, car il est honnête et sans mots inutiles, aussi précis que possible. Peut-être que vous avez une opinion différente. On discute ?

Nokia Messaging est devenu payant en Russie

Les utilisateurs ont commencé à signaler que leurs smartphones Nokia avec Nokia Messaging préinstallé ont commencé à recevoir un message indiquant que le service avait expiré. Leurs boîtes aux lettres, qui n'étaient pas fournies par Beeline ou Nokia, mais étaient utilisées dans ce service de Nokia, ont reçu les messages suivants :

Merci d'utiliser le service Beeline Mobile Mail.

Si vous souhaitez continuer à utiliser le service et recevoir automatiquement des e-mails sur votre téléphone Nokia :

  1. Composez *110*5551# [appel] sur votre téléphone.
  2. Attendez la notification par SMS concernant l'activation du service.

Après l'activation, votre accès à Beeline Mobile Mail sera automatiquement restauré.

Avant le 1er septembre 2010, les frais d'utilisation du service ne seront pas facturés, après le 1er septembre, les frais d'abonnement pour l'utilisation du service seront de 195 roubles. par mois (avec TVA).

Vous pouvez lire les conditions d'utilisation ici."

L'adresse d'envoi est nokia.com, c'est-à-dire que Nokia propose de se connecter au réseau Beeline en Russie. Jusqu'à présent, je n'ai pas vu de retour d'abonnés d'autres opérateurs, qu'ils aient reçu ou non de tels messages. Je serais ravie que vous partagiez votre expérience. Une chose n'est pas claire pour moi : comment un programme préinstallé par défaut, plus précisément un client de messagerie, peut soudainement devenir payant. Pour moi, c'est un secret derrière sept sceaux. Pouvez-vous trouver une explication ?

Samsung offre le Galaxy S, tandis qu'Apple retarde l'iPhone blanc

Une fois de plus, Apple a reporté la sortie de la version blanche de l'iPhone 4, la raison n'est pas appelée, mais la date limite est décrite comme la fin de cette année. Dans ma mémoire, c'est le premier cas de l'histoire où un fabricant n'est pas en mesure de démarrer les livraisons d'une autre solution de couleur dans un court laps de temps. Je pense qu'Apple n'a pas eu de chance, et le problème avec l'antenne a également affecté le moment de la sortie de l'appareil blanc. L'explication la plus logique est que l'entreprise commencera les livraisons de la modification corrigée de l'appareil à partir du 30 septembre et qu'elle a besoin de toute la capacité de production pour cela. La production de l'appareil blanc n'ayant pas encore commencé, le transfert semble logique. À mon avis, tout est en ordre ici. Mais cela n'a certainement pas l'air trop sérieux pour une telle entreprise.

Une autre situation, littéralement anecdotique, concerne les actions de Samsung au Royaume-Uni. L'équipe de relations publiques a retrouvé les utilisateurs qui se sont plaints de la réception de leur nouvel iPhone 4 et leur a offert gratuitement un Samsung Galaxy S. L'histoire est belle, mais en termes de relations publiques, elle soulève plus de questions. Pourquoi donner un vaisseau amiral quand on peut le vendre ? Combien de personnes étaient impliquées dans un tel projet ? Une centaine de téléphones donnés, ce n'est pas beaucoup, mais le retour sur un tel projet est minime. À mon avis, de tels cadeaux sont une mauvaise pratique, car le bouche à oreille n'est pas très bon et les attentes des gens s'avèrent élevées (tout le monde commence à attendre un téléphone gratuit, mais ne veut pas l'acheter pour de l'argent). Sans connaître les détails du projet, je ne peux pas le juger dans son intégralité, mais jusqu'à présent, il semble stupide.

Vodafone 360 ​​​​– pas de téléphones spéciaux maintenant

Le projet de Samsung avec Vodafone n'a pas abouti. Les deux premiers téléphones basés sur LiMo, les modèles Samsung H1/M1, ont été vendus pendant environ six mois, ils ont été conçus spécifiquement pour l'opérateur et son ensemble de services 360. Les utilisateurs se sont plaints de la complexité du menu et d'une ergonomie pas très bonne. En conséquence, le lancement des modèles Samsung H2/M2 a été annulé au dernier moment. On ne sait pas ce qu'il adviendra d'eux, mais il est peu probable que nous les voyions sur le marché. Ce n'est pas une période très favorable pour les téléphones LiMo, car le développement d'Android ne leur laisse pas beaucoup de marge de manœuvre. Soit dit en passant, à bien des égards, cela a également causé l'échec des premiers appareils sur le marché.

L'échec de ces modèles a forcé Vodafone à reconsidérer sa stratégie téléphonique. Désormais, le développement de services 360 concernera de nombreux téléphones, mais il n'y aura pas encore de modèles distincts dédiés. Pour l'opérateur, cela signifie une augmentation de la vitesse de développement, mais en aucun cas une réduction des coûts. L'utilisation de modèles standards limite également l'opérateur dans l'intégration des services.

Il est curieux de savoir ce que fera le russe MTS, qui développe une gamme de services 360 et prévoit de lancer des modèles de Samsung comme une telle offre. On ne sait pas si cette direction se développera ou si elle sera également réduite. Je pense qu'il est temps d'aller visiter MTS pour le découvrir en détail.

L'offensive des téléphones chinois a commencé - MTS QWERTY

Il y a environ une semaine, une émission sur la police était diffusée sur la chaîne fédérale. Un gros reportage a été consacré aux téléphones chinois,

Spillikins №77. OPK est persona non grata pour l'entreprise d'origine

L'été s'est avéré chaud pour la plupart des pays européens, et pour Nokia, une énorme couche d'événements s'ajoute aux pics de température, qui échappent depuis longtemps au contrôle de l'entreprise et de son service de relations publiques. Si j'avais eu le désir d'éviter de discuter de ces questions, je n'aurais pas pu les contourner. À l'heure actuelle, l'avenir de ce que sera le marché de la téléphonie mobile est en train d'être décidé. Il y a un an et demi, j'appelais l'été 2010, ainsi que les prochains trimestres, une période d'hostilités actives entre différentes entreprises. C'est ce qui se passe aujourd'hui. Par conséquent, involontairement, ces Spillikins seront consacrés à ces événements - le leader du marché a agi comme le principal générateur de nouvelles, et ils provenaient à la fois de l'entreprise et de ses anciens employés et simplement du marché. Essayons de comprendre ce brise-vent, mais commençons par les résultats officiels du 2ème trimestre, publiés par la société.

Contenu :

Le deuxième trimestre pour Nokia - le scénario de Sony Ericsson, Motorola, Siemens

Il n'y avait ni mystère ni intrigue dans l'annonce des résultats. En juillet, Nokia a averti que les résultats seraient dans la partie inférieure de ses propres estimations préliminaires, voire légèrement pires. Le marché a minimisé immédiatement après l'apparition de cette information sur la bande Reuters, et seulement quelques jours plus tard, une déclaration correspondante est venue de Nokia lui-même. Le moment est indicatif, puisque l'entreprise ne peut en fait pas stocker de telles informations dans ses murs, elles apparaissent sur les bandes des agences mondiales bien avant le moment où Nokia elle-même est prête à les publier. De quel type de sécurité et de protection des informations peut-on parler chez Nokia après des exemples aussi évidents ? Le régime de confidentialité n'est pas réellement respecté, et nous le constatons de temps à autre. Une semaine plus tôt, la société elle-même avait publié un modèle non annoncé, puis l'avait retiré à la hâte de son site Web.

Passons en revue les résultats du trimestre et examinons-les du point de vue du développement du marché.

  • Le prix moyen d'un téléphone Nokia est passé de 62 € à 61 €.
  • Au deuxième trimestre, 24,5 millions de smartphones et d'ordinateurs portables ont été expédiés, en hausse de 42 % d'une année sur l'autre ;
  • Au total, 111,1 millions de téléphones ont été vendus au cours du trimestre, en hausse de 8 % par rapport à l'année dernière ;

Vous savez, ces données suffiront. Je n'entrerai pas dans les détails sur le fait que le revenu net de Nokia est en baisse de 40 %, ce qui est inquiétant mais déduit des chiffres ci-dessus. Arrêtons-nous sur eux, heureusement que Nokia a suivi le chemin de Siemens, Sony Ericsson et Motorola. C'est une voie déjà bien connue et pavée par des entreprises avant Nokia.

À première vue, l'entreprise se porte bien. Leader du marché, le nombre de téléphones vendus est en croissance, le nombre de smartphones vendus a augmenté, ce qui affectera clairement la part de marché de l'entreprise, elle est également en croissance. De quels problèmes pouvons-nous parler ?

Cependant, nous devons parler des problèmes, car ils ont atteint leur paroxysme, et la seule arme de Nokia aujourd'hui est le prix de leurs téléphones. L'entreprise ne peut pas vendre des téléphones à un prix élevé, elle n'a tout simplement pas les bons produits. Dans chacun des segments, Nokia a plusieurs concurrents qui l'obligent à fixer des prix minimaux et à perdre des bénéfices.

C'est bon ? Non, parce que c'est une route vers nulle part. L'entreprise n'a pas de produits uniques et solides. Et cela affecte ses revenus. Le premier chiffre à noter est la baisse du prix moyen d'un téléphone vendu. Je pense qu'au quatrième trimestre, en raison du Nokia N8 et de la publicité active de ce produit, le prix moyen augmentera un peu. Mais pas dramatiquement.

Comment Nokia s'est-il développé sur le segment des smartphones ? Un miracle s'est-il produit et l'entreprise a-t-elle obtenu des produits solides ? Il n'y a pas eu de miracle, juste de nombreux smartphones ont commencé à être positionnés par l'entreprise dans des segments bon marché et ont commencé à remplacer les téléphones conventionnels. Du point de vue de nombreux acheteurs, ce ne sont que des téléphones de Nokia, ils ne connaissent même pas leur fier nom de "smartphone". Quitter les segments de prix inférieurs pour Nokia est devenu douloureux, le prix moyen d'un smartphone a chuté de 20% au cours de l'année et continuera de baisser. C'est le prix de la part de marché sur ce segment.

PRIX DE VENTE MOYEN DES APPAREILS ET SERVICES PAR CATÉGORIE
(EUR) T2/2010 T2/2009 Annuel
Variation
Q1/2010 QoQ
Changement
Téléphones portables 1 39 41 -5 % 39 0 %
Appareils mobiles convergents 2< /td> 143 181 -21 % 155 -8 %
Total 61 64 -4 % 62 - 1 %
1 Appareils basés sur les séries 30 et 40, allant des téléphones mobiles de base axés sur la capacité vocale aux appareils dotés d'un certain nombre de fonctionnalités supplémentaires, telles que Connectivité Internet, y compris les services et accessoires vendus avec.
2 Smartphones et ordinateurs portables, y compris les services et accessoires vendus avec.

Le prix moyen est-il si important ? Peut-être vaut-il la peine de s'intéresser à la part de marché, et seulement à elle ? Permettez-moi de vous donner une raison. Plus une entreprise gagne d'argent, plus elle peut investir dans le développement de produits ultérieurs. La baisse des revenus que nous constatons chez Nokia est un signe très inquiétant. Un parmi tant d'autres.

Regardons l'étude de Goldman Sachs sur qui gagne de l'argent sur le marché du téléphone et combien. De manière plutôt audacieuse, la division de recherche a divisé le marché entre les produits Apple et les téléphones de tous les autres fabricants. Regarde le tableau. La société n'occupe que 3% du marché de tous les téléphones. Une part insignifiante. Aucun. Avez-vous regardé ?

Il est maintenant temps de comparer les revenus d'un seul produit d'Apple à toutes les autres ventes de téléphones.

Chiens et chiots au Ghana

Une image choquante qui est tout simplement incroyable. Il y a clairement une erreur ici. Une entreprise qui contrôle 3% du marché mondial du téléphone avec un modèle ne peut pas en tirer plus que tous les autres fabricants avec 97% du marché. Ou peut-être? Les chiffres montrent que cela s'est déjà produit, et Apple a simplement évincé par inadvertance la plupart des entreprises du segment de prix supérieur, principalement Nokia. Voici le problème.Dans cet aspect, toutes les tentatives de Nokia pour y revenir semblent intéressantes, mais pas prometteuses. Pour le moment, toutes les actions de l'entreprise visent à se battre dans le segment des prix moyens, ce qui rapporte jusqu'à présent de l'argent à Nokia. Le combat ici est avec Samsung. Je pense que début août, le géant coréen publiera ses données de ventes et de bénéfices et affichera à nouveau une croissance record, comme toute l'année précédente. Contrairement à Nokia et aux conditions de marché difficiles dans lesquelles se trouve cette société. Cela m'a toujours étonné du nombre d'excuses que vous pouvez trouver pour vos actions ineptes lorsque les concurrents augmentent simplement leurs ventes. Et réjouissez-vous en eux.

Après cela, je vais donner un graphique de Nokia (je l'ai repéré sur Allaboutsymbian.com), il montre la croissance politiquement correcte de la part de Symbian sur le marché des smartphones. Ça existe, mais comme vous l'avez vu plus haut, ça ne veut rien dire. Cela n'apporte pas d'argent à l'entreprise, c'est plutôt une mesure nécessaire.

50 millions sur Symbian^3, ou les cadres supérieurs de Nokia sont confus

Rappelez-vous l'histoire selon laquelle le Nokia N8 est la dernière ligne N de Nokia sur Symbian, puis la réfutation d'Anssi Vanjoki qui a créé encore plus de confusion. Maintenant, la société a involontairement révélé encore plus de ses plans. En particulier, lors d'une conversation avec des analystes lors de l'annonce des résultats du deuxième trimestre, le PDG de Nokia a déclaré que la société prévoyait de vendre environ 50 millions d'appareils Symbian^3 au total. Cette déclaration visait à souligner que la société envisage de jouer un rôle sérieux sur le marché des smartphones, et Symbian^3 est le système d'exploitation dont la société a besoin.

Approximativement, le même ton de discours a été donné par Anssi Vanjoki, qui a déclaré début juillet que Symbian^3 est le système dont l'entreprise a besoin aujourd'hui. Il y a un sentiment complet que Symbian^4 a été oublié pendant un certain temps, bien que ce système d'exploitation particulier, selon Nokia lui-même, aurait dû devenir un élément clé pour l'entreprise et, par conséquent, pour le marché. Cette déclaration m'a un peu surpris, car cela signifie en fait plusieurs conséquences néfastes pour Nokia.

Symbian^4 devait sortir au premier trimestre 2011. La majeure partie des ventes de Symbian^3 aura lieu en 2011, au quatrième trimestre de 2010, et un produit Nokia N8 peut être presque ignoré. Cela représente quelques millions d'appareils dans le monde. De la force de quelques millions, dans le scénario habituel, environ un million d'appareils.

Regardons le marché des smartphones Nokia en 2011. La tâche principale de l'entreprise est de maintenir le leadership. Et toutes les actions visent à cela: baisse des prix des smartphones, sortie de nombreux modèles similaires et peu coûteux. Cela nous permet de dire avec confiance que la part de marché de Symbian va croître, car Symbian remplace la plate-forme S40 dans les ventes. Au deuxième trimestre de 2010, la société a vendu 24,5 millions de ces appareils. Même si nous disons qu'il n'y aura pas de croissance, les ventes en 2011 seront d'au moins 100 millions d'appareils. C'est le scénario le plus pessimiste. Le scénario pondéré suggère une croissance continue des ventes, elles s'élèveront à 50 %. Au total, 150 millions de smartphones de Nokia seront vendus en 2011. Cela assurera-t-il le leadership de l'entreprise sur le marché ? Définitivement oui. Cela assurera-t-il le succès et résoudra-t-il les anciens problèmes ? Certainement pas.

La croissance explosive des ventes de smartphones proviendra de solutions bon marché, principalement des modèles bon marché sans écran tactile. C'est déjà le cas aujourd'hui, comme le montre le graphique. Même Eseries se vend bien mieux que les appareils multimédias Nseries.

Si vous me demandez ce qui sera le plus populaire sur le marché des smartphones, des appareils non tactiles bon marché ou les mêmes modèles, mais avec un écran tactile et un peu plus cher, je répondrai avec confiance - le premier. C'est du bon sens, qui est dicté par le marché actuel. Les solutions tactiles de Nokia sont plus chères que les concurrents et sont vendues en plus petits volumes. Le fait qu'il s'agisse de smartphones, la plupart des acheteurs de tels appareils s'en fichent, ils recherchent un téléphone à écran tactile pour un minimum d'argent. Et ils le trouvent.

Revenons au chiffre de 50 millions d'appareils Symbian^3. Cela représentera environ un tiers de toutes les ventes en 2011. Pas mal pour un système d'exploitation que l'on appelait autrefois un correctif de bogue transitoire, pas trop important.

Sur la base de l'historique de Symbian^4, nous pouvons supposer en toute sécurité que la sortie sera retardée, que le nombre d'appareils sera minime et qu'il s'agira de modèles coûteux. Combien de ventes ces modèles fourniront-ils? Je ne pense pas que ce soit une quantité notable, disons 5 à 10 millions de pièces. C'est maximum. Il faut également compter MeeGo, qui se présente sous la forme de plusieurs modèles. Le volume des ventes de tels appareils sera encore moindre que pour Symbian^4, puisque le prix sera plus élevé. La plate-forme est jeune, méconnue, et les ventes du Nokia N900 ont montré que le modèle n'était pas demandé sur le marché, c'était un échec en termes de ventes. Au total, si nous mettons environ 12 à 15 millions de pièces sous la forme de MeeGo et Symbian ^ 4 pour 2011, il est peu probable que nous fassions une grosse erreur.

Un peu moins de la moitié des appareils qui sortiront prendront en charge Qt, dont Nokia se soucie tant aujourd'hui, mais plus à ce sujet ci-dessous. Mais la plupart des appareils seront basés sur le Symbian S60 3e édition FP2 (pourquoi personne ne demande où en est le développement de la gamme de smartphones non tactiles ? Ils commencent également à devenir obsolètes) ainsi que sur le S60 5e édition. Sur la base de ces données, nous pouvons affirmer avec certitude que la révolution associée à Qt est à nouveau transférée vers le futur. Et savez-vous pourquoi? En raison de la volonté de Nokia de se battre non pas pour le profit (plus précisément, même l'incapacité de le faire), mais pour des parts de marché. En 2011, le marché des smartphones Nokia restera fragmenté, ce qui ne permettra pas aux développeurs de créer des logiciels utilisant Qt pour tous les smartphones à la fois, les anciens modèles seront majoritaires, et cette situation perdurera jusqu'en 2012. Tout cela découle de chiffres tout à fait officiels de Nokia, si vous y réfléchissez et regardez ce qui se passe sous un angle large.

L'anneau de la toute-puissance Qt, ou la révolution a encore été reportée

Je suis sincèrement émerveillé par la foi naïve des managers individuels, des entreprises et des communautés en certains termes. Les gens inventent des mots qui résoudront tous leurs problèmes du jour au lendemain. J'ai la ferme conviction que beaucoup de mots sont inventés exprès pour cacher derrière eux leur incompétence, leurs limites, leur manque de professionnalisme. Une personne au look intelligent utilise des termes délicats dans une conversation pour cacher son incertitude. Vous essayez de grimper à l'intérieur et vous comprenez qu'il nage, ne peut pas répondre à des choses élémentaires et basiques. Dans les grandes entreprises, c'est exactement la même chose, mais l'échelle des événements est beaucoup plus grande.

Par exemple, Nokia considère sa baguette magique, un outil fabuleux qui résoudra tous les problèmes de l'entreprise du jour au lendemain, Qt. Ce sont des outils de développement qui facilitent la vie des développeurs, vous permettant de créer rapidement des applications pour différentes plates-formes, telles que Symbian, MeeGo et bien d'autres. Une sorte d'anneau de toute-puissance selon Nokia, portant lequel l'entreprise se retrouvera soudain dans un pays de conte de fées où personne ne l'offensera ni ne l'intimidera.

Hummm. Qu'est-ce que ces gens mangent avec de la nourriture? Ou peut-être quelque chose dans l'air ? Évaluons cette idée pour la cent millième fois du point de vue du bon sens, et non de la propagande à la manière de Nokia, qui a beaucoup d'avenir, mais pas de détails.

Alors Qt est un outil. Une pelle, si vous voulez. Une bonne pelle qui est confortable à creuser et qui peut creuser beaucoup plus de trous qu'une pelle ordinaire, ce qui n'est pas très présentable. Au moins un travailleur doit être attaché à la pelle, qui effectuera le travail. Sans travailleur, cet outil est inutile. Même si une pelle est en or, décupler la productivité du travail, mais sans ouvrier cet outil est inutile. Du tout. Il n'y a pas de miracles dans le monde, et une pelle fait partie du lot, elle a besoin d'un interprète.

Malheureusement, lors de l'intégration de Qt, Nokia a complètement oublié les exécutants, à savoir les développeurs. La société pense qu'en créant une pelle aussi impressionnante, elle attirera des développeurs du monde entier, et ils seront honorés de travailler avec cette pelle et ne se tourneront pas vers d'autres pelles. Notre pelle est la pelle la plus glamour et la plus appropriée au monde. C'est ainsi que pense Nokia, sinon les actions de l'entreprise seraient complètement différentes.

La pelle est nécessaire pour creuser les fondations et construire des chalets, qui seront ensuite habités par des résidents. D'autres entreprises construisent également des chalets, attirant des locataires. La concurrence sur le marché est énorme. Et ici, les constructeurs sont guidés non seulement par des pelles, mais aussi par l'endroit où se trouvent ces maisons. Il est beaucoup plus facile de vendre une maison dans une vallée fleurie pleine de ruisseaux, de fleurs, d'oiseaux que dans une steppe sèche balayée par tous les vents. Non seulement l'outil joue un rôle, mais aussi le lieu dans lequel la construction a lieu. Vous avez l'analogie? Nokia a créé une excellente pelle, sans aucun doute, Qt est bon. Mais d'autres entreprises ont leurs alternatives, et elles ont en plus un bien meilleur terrain sous la forme d'appareils et de magasins pour vendre des chalets, des applications.

Dans Spillikins, j'ai déjà écrit plus d'une fois que l'OVI Store en tant que magasin d'applications a échoué avec un crash assourdissant. Les statistiques officielles ne font que le confirmer. Considérez combien de fois Nokia s'est donné beaucoup de mal pour augmenter les téléchargements (pas même les ventes) de sa boutique. Il s'agit notamment d'applications permettant de créer un programme à partir de flux RSS, et de diffuser des contenus à prix réduits. Tous les moyens sont bons pour montrer au moins quelques progrès. Mais toutes les astuces ont déjà été utilisées. Au début de l'année, environ un million d'unités de contenus divers étaient téléchargées chaque jour depuis l'OVI Store (il ne s'agit pas seulement de programmes, mais aussi d'images, de mélodies, etc.). Au 1er avril, la croissance était impressionnante de 70%, 1,7 million de téléchargements par jour. Au 1er juillet, c'était exactement les mêmes 1,7 millions de téléchargements. Au total, le magasin contient environ 13 000 éléments de contenu. C'est aussi une sorte d'astuce de la part de Nokia, qui ne publie pas le nombre d'applications, mais parle du contenu. Une seule image est une unité pour les statistiques de Nokia. Combien d'applications sont dans le magasin, nous ne le savons pas, mais il n'y en a guère beaucoup, la moitié d'entre elles. En comparaison, le nombre d'applications sur l'Android Market a atteint 70 000 et continue de croître à un rythme effréné. La barre des 100 000 sera franchie dans les mois à venir.

Le défi pour les responsables de Nokia en charge de l'OVI Store n'est pas de créer un magasin performant, mais de faire des folies sur les chiffres. Ce qui, en fait, s'avère gonflé. À l'heure actuelle, OVI Store est un outsider sur le marché des magasins, tant en termes de commodité que de nombre d'applications disponibles auprès de petites entreprises.

Il y a un autre aspect dont Nokia n'aime pas parler, car il montre l'énorme investissement dans l'OVI Store. Mais nous ne sommes liés par aucune obligation et pouvons discuter du mythe de ce magasin. Alors préparez-vous. L'OVI Store contient près de 90 % des jeux et applications les plus populaires distribués sur d'autres plateformes. Donne moi une seconde. L'entreprise développe une pelle, c'est-à-dire Qt, pour créer des applications. Mais les grandes entreprises sont déjà dans le business. Et ils ont déjà créé leurs applications pour les produits Nokia. Autrement dit, Qt est un outil pour leur faciliter la vie et attirer des développeurs indépendants. Mais mon idée est simple et compréhensible pour tout le monde. Déjà aujourd'hui, l'OVI Store propose des applications qui peuvent être vendues avec succès. Les exemples de l'Apple Store, de l'Android Market le montrent dans son intégralité. Mais il n'y a pas de telles ventes dans OVI Store.

Revenons à mon analogie avec le cottage. Ils sont construits selon un projet standard et sont appréciés par de nombreuses personnes. Le problème de Nokia, c'est qu'ils ont construit ces cottages dans la steppe. Et les gens ne veulent pas vivre dans la steppe. Il n'y a pas d'autres problèmes. Ils ont une excellente pelle. Excellents gîtes (lu, programmes). Mais toutes les autres composantes du succès manquent. Le bureau de vente est assis dans la steppe sous le climatiseur et se soigne avec des boissons gazeuses, tirant des rapports exagérés à l'étage. Les annonceurs ne comprennent pas comment ils peuvent annoncer ces chalets dans la steppe et sabotent donc discrètement l'idée même d'une telle construction. Dans ce contexte, les RH de la construction se plaignent que les travailleurs ne sont pas issus de grandes entreprises, n'acceptent pas de construire des chalets et exigent un traitement spécial qu'ils n'ont pas. Malheureusement, il n'y a pas de grain rationnel dans le mantra de Nokia, dans lequel l'apparition de Qt sauve l'entreprise. L'entreprise a besoin d'un regard sobre sur le fait que Qt est l'un des outils auxquels beaucoup plus doit être appliqué - les travailleurs, le service commercial et d'autres choses. Formellement ils existent, en réalité ils ne fonctionnent pas. Vous pouvez fermer les yeux sur cela et prétendre que tout va bien, ou vous pouvez essayer de corriger la situation. Jusqu'à présent, tout se passe selon le premier scénario.

Et la première étape consiste à résoudre les problèmes avec l'Ovi Store, qui est mort et à peine en croissance, comme le confirme l'entreprise elle-même. Ce nombre de téléchargements pour Nokia est une goutte d'eau dans l'océan. Rien.

À l'assaut des États-Unis

Je n'écrirai pas à ce sujet en détail, mais lors de la même conversation avec des analystes, le PDG de Nokia a décrit sa compréhension des problèmes de l'entreprise sur le marché américain. Il s'est soudainement avéré que les procédures de certification, la prise de décision et l'incapacité d'apporter les produits Symbian sur ce marché en peu de temps étaient à blâmer. Et bien sûr, la domination des opérateurs. J'ai exactement une question. Pourquoi Nokia a-t-il dit tant de fois auparavant que tout se passe comme prévu sur le marché américain ? Et elle a fait des modèles spéciaux pour ce marché, pas du tout sur Symbian. Les explications du PDG ressemblent à des excuses, rien de plus. Plus important encore, l'entreprise considère ce marché comme un marché clé pour elle-même et envisage de le prendre à nouveau d'assaut. Pour ce faire, Nokia N8 sera utilisé, ainsi que les problèmes futurs (je me suis trompé, mais cela s'est avéré encore meilleur, bien sûr, nous parlons de futurs produits) sur MeeGo. Cela ressemble à une question d'honneur, mais du point de vue du bon sens, entrer dans un hachoir à viande où Motorola reprend des forces, RIM, Apple, HTC dominent dans certains segments, et il y a aussi Samsung et LG plus un tas des entreprises japonaises se précipitant sur le marché est quelque peu présomptueuse. Je suis sûr que la tentative de faire bouger le marché américain échouera à nouveau. Malheureusement, au fil des ans, Nokia n'a pas été en mesure de créer des processus commerciaux authentiques pour ce marché. Le problème est de comprendre le marché, pas les produits.

OPK est persona non grata chez Nokia

Le Wall Street Journal a rapporté le lundi 19 juillet, déclarant que le conseil d'administration de Nokia avait commencé à rechercher une personne pour être le PDG de Nokia. Il n'y a pas d'informations supplémentaires, il est seulement dit que deux candidats ont déjà reçu des offres, et un l'a même refusé, car il lui est difficile de déménager en Finlande. Dans les deux cas, il s'agissait de cadres supérieurs des États-Unis. Il n'y a pas eu de commentaire officiel de Nokia, mais lors de l'annonce des résultats, Kallasvuo a déclaré dans une interview à CNBC : "De toute évidence, il y a eu beaucoup de spéculations à mon sujet... Ces spéculations sont nuisibles. C'est mauvais pour Nokia et je pense que cela doit se terminer d'une manière ou d'une autre." J'ai bien peur que ce ne soit pas l'actuel PDG de Nokia qui doive mettre un terme à cette histoire, mais le conseil d'administration. Dans la même note, le WSJ précise que le changement de PDG devrait intervenir d'ici un mois.

Cette nouvelle est-elle bonne ou mauvaise ? Pour les concurrents, c'est une excellente nouvelle, puisqu'une personne qui a travaillé chez Nokia la majeure partie de sa vie et comprend l'entreprise sera démis de ses fonctions. Pour Nokia, ces nouvelles sont principalement neutres, et la raison en est que le rôle d'une personne dans cette entreprise est petit. Il peut prendre des décisions, il peut influencer les processus individuels, mais il n'est pas capable de gérer l'ensemble de l'entreprise dans son intégralité. C'est une conséquence de la façon dont les processus commerciaux sont construits au sein de Nokia. En fait, le conseil d'administration montre simplement que cela fonctionne et ne reste pas les bras croisés. Montre qu'il se soucie de la valeur des actions de l'entreprise. Ils ont trouvé le dernier, sur lequel ils récupéreront.

Mon opinion est que M. Kallasvuo n'est pas la personne qui a pu résoudre les problèmes de Nokia et leur accumulation au fil du temps. Mais le problème est aussi que parmi les cadres supérieurs de l'entreprise, vous ne pouvez pas voir de telles personnes et le contourner. Ce sont des décisions collectives et des problèmes collectifs. Une tentative d'attirer un étranger se heurtera au fait qu'il verra une culture d'entreprise différente, très différente de toute entreprise dans le monde. Dans une large mesure - des différences par rapport aux entreprises américaines. Et ces différences ne vous permettront pas de travailler à pleine capacité, beaucoup d'énergie sera dépensée pour surmonter les différences internes.

L'OPK partira-t-il ou non ? Je pense qu'il partira, il n'a pas eu d'autre choix. Il sera rendu responsable des échecs des années précédentes et informé qu'un successeur pourra redresser la situation. Mais c'est loin d'être vrai. Il y a trop de choses à changer dans les processus commerciaux de Nokia, sinon un autre PDG rencontrera exactement les mêmes problèmes après un certain temps. Cela m'a rappelé le saute-mouton avec les managers de Motorola, où tout a commencé à peu près de la même manière.

Lecture parascolaire sur Nokia

Il y a eu tellement d'événements autour de Nokia que la taille de Spillikins a involontairement atteint une sorte de volume record. Probablement, les deux articles vers lesquels je fournirai des liens auraient dû être analysés en détail. Les deux documents présentent d'anciens cadres supérieurs de Nokia. Un article est le traditionnel bla bla bla encadré de beaux mots, montrant pourquoi Nokia est là où il est et disant que tout n'est généralement pas mauvais. Il y a beaucoup de contradictions, d'ajustements de faits et de distorsions similaires. Mais c'est tout à fait le style de Nokia, et c'est ce qui rend le matériel intéressant. Vous voulez voir ce que pensent de nombreux chefs d'entreprise - vous en avez l'opportunité.

Le deuxième message est beaucoup plus utile, car c'est le point de vue d'un autre ancien employé de Nokia qui était en charge du développement de nouvelles fonctionnalités et idées, Juhani Risku. Manifesto - c'est ainsi qu'on appelle parfois son livre, il a été publié en Finlande il y a quelques mois. Désormais, certaines informations sont également disponibles en anglais dans un article séparé. Hautement recommandé à lire, un regard très sensé sur la stratégie de Nokia, les gens de l'entreprise et d'autres questions. Il y a quelques idées fausses qui sont typiques pour les employés de Nokia (par exemple, à quelle vitesse d'autres entreprises développent ce qui existe chez Nokia depuis des années. Je vais vous dire un secret, ces processus leur prennent aussi des années, rien de moins). Mais le matériel mérite une étude très approfondie, personne, à l'exception d'un ancien employé de Nokia, n'est capable de dire aussi bien les problèmes de l'entreprise et les moyens de les résoudre. Excellent travail.

Deux anciens employés de Nokia, deux points de vue très différents sur le même problème. Le deuxième matériau est plus proche de moi, car il est honnête et sans mots inutiles, aussi précis que possible. Peut-être que vous avez une opinion différente. On discute ?

Nokia Messaging est devenu payant en Russie

Les utilisateurs ont commencé à signaler que leurs smartphones Nokia avec Nokia Messaging préinstallé ont commencé à recevoir un message indiquant que le service avait expiré. Leurs boîtes aux lettres, qui n'étaient pas fournies par Beeline ou Nokia, mais étaient utilisées dans ce service de Nokia, ont reçu les messages suivants :

Merci d'utiliser le service Beeline Mobile Mail.

Si vous souhaitez continuer à utiliser le service et recevoir automatiquement des e-mails sur votre téléphone Nokia :

  1. Composez *110*5551# [appel] sur votre téléphone.
  2. Attendez la notification par SMS concernant l'activation du service.

Après l'activation, votre accès à Beeline Mobile Mail sera automatiquement restauré.

Avant le 1er septembre 2010, les frais d'utilisation du service ne seront pas facturés, après le 1er septembre, les frais d'abonnement pour l'utilisation du service seront de 195 roubles. par mois (avec TVA).

Vous pouvez lire les conditions d'utilisation ici."

L'adresse d'envoi est nokia.com, c'est-à-dire que Nokia propose de se connecter au réseau Beeline en Russie. Jusqu'à présent, je n'ai pas vu de retour d'abonnés d'autres opérateurs, qu'ils aient reçu ou non de tels messages. Je serais ravie que vous partagiez votre expérience. Une chose n'est pas claire pour moi : comment un programme préinstallé par défaut, plus précisément un client de messagerie, peut soudainement devenir payant. Pour moi, c'est un secret derrière sept sceaux. Pouvez-vous trouver une explication ?

Samsung offre le Galaxy S, tandis qu'Apple retarde l'iPhone blanc

Une fois de plus, Apple a reporté la sortie de la version blanche de l'iPhone 4, la raison n'est pas appelée, mais la date limite est décrite comme la fin de cette année. Dans ma mémoire, c'est le premier cas de l'histoire où un fabricant n'est pas en mesure de démarrer les livraisons d'une autre solution de couleur dans un court laps de temps. Je pense qu'Apple n'a pas eu de chance, et le problème avec l'antenne a également affecté le moment de la sortie de l'appareil blanc. L'explication la plus logique est que l'entreprise commencera les livraisons de la modification corrigée de l'appareil à partir du 30 septembre et qu'elle a besoin de toute la capacité de production pour cela. La production de l'appareil blanc n'ayant pas encore commencé, le transfert semble logique. À mon avis, tout est en ordre ici. Mais cela n'a certainement pas l'air trop sérieux pour une telle entreprise.

Une autre situation, littéralement anecdotique, concerne les actions de Samsung au Royaume-Uni. L'équipe de relations publiques a retrouvé les utilisateurs qui se sont plaints de la réception de leur nouvel iPhone 4 et leur a offert gratuitement un Samsung Galaxy S. L'histoire est belle, mais en termes de relations publiques, elle soulève plus de questions. Pourquoi donner un vaisseau amiral quand on peut le vendre ? Combien de personnes étaient impliquées dans un tel projet ? Une centaine de téléphones donnés, ce n'est pas beaucoup, mais le retour sur un tel projet est minime. À mon avis, de tels cadeaux sont une mauvaise pratique, car le bouche à oreille n'est pas très bon et les attentes des gens s'avèrent élevées (tout le monde commence à attendre un téléphone gratuit, mais ne veut pas l'acheter pour de l'argent). Sans connaître les détails du projet, je ne peux pas le juger dans son intégralité, mais jusqu'à présent, il semble stupide.

Vodafone 360 ​​​​– pas de téléphones spéciaux maintenant

Le projet de Samsung avec Vodafone n'a pas abouti. Les deux premiers téléphones basés sur LiMo, les modèles Samsung H1/M1, ont été vendus pendant environ six mois, ils ont été conçus spécifiquement pour l'opérateur et son ensemble de services 360. Les utilisateurs se sont plaints de la complexité du menu et d'une ergonomie pas très bonne. En conséquence, le lancement des modèles Samsung H2/M2 a été annulé au dernier moment. On ne sait pas ce qu'il adviendra d'eux, mais il est peu probable que nous les voyions sur le marché. Ce n'est pas une période très favorable pour les téléphones LiMo, car le développement d'Android ne leur laisse pas beaucoup de marge de manœuvre. Soit dit en passant, à bien des égards, cela a également causé l'échec des premiers appareils sur le marché.

L'échec de ces modèles a forcé Vodafone à reconsidérer sa stratégie téléphonique. Désormais, le développement des services 360 concernera de nombreux téléphones, mais il n'y aura pas encore de modèles distincts dédiés. Pour l'opérateur, cela signifie une augmentation de la vitesse de développement, mais en aucun cas une réduction des coûts. L'utilisation de modèles standards limite également l'opérateur dans l'intégration des services.

Il est curieux de savoir ce que fera le russe MTS, qui développe une gamme de services 360 et prévoit de lancer des modèles de Samsung comme une telle offre. On ne sait pas si cette direction se développera ou si elle sera également réduite. Je pense qu'il est temps d'aller visiter MTS pour le savoir en détail.

L'offensive des téléphones chinois a commencé - MTS QWERTY

Il y a environ une semaine, une émission sur la police était diffusée sur la chaîne fédérale. Un gros reportage a été consacré aux téléphones chinois,

Spillikins №77. OPK est persona non grata pour l'entreprise d'origine

L'été s'est avéré chaud pour la plupart des pays européens, et pour Nokia, une énorme couche d'événements s'ajoute aux pics de température, qui échappent depuis longtemps au contrôle de l'entreprise et de son service de relations publiques. Si j'avais eu le désir d'éviter de discuter de ces questions, je n'aurais pas pu les contourner. À l'heure actuelle, l'avenir de ce que sera le marché de la téléphonie mobile est en train d'être décidé. Il y a un an et demi, j'appelais l'été 2010, ainsi que les prochains trimestres, une période d'hostilités actives entre différentes entreprises. C'est ce qui se passe aujourd'hui. Par conséquent, involontairement, ces Spillikins seront consacrés à ces événements - le leader du marché a agi comme le principal générateur de nouvelles, et ils provenaient à la fois de l'entreprise et de ses anciens employés et simplement du marché. Essayons de comprendre ce brise-vent, mais commençons par les résultats officiels du 2ème trimestre, publiés par la société.

Contenu :

Le deuxième trimestre pour Nokia - le scénario de Sony Ericsson, Motorola, Siemens

Il n'y avait ni mystère ni intrigue dans l'annonce des résultats. En juillet, Nokia a averti que les résultats seraient dans la partie inférieure de ses propres estimations préliminaires, voire légèrement pires. Le marché a minimisé immédiatement après l'apparition de cette information sur la bande Reuters, et seulement quelques jours plus tard, une déclaration correspondante est venue de Nokia lui-même. Le moment est indicatif, puisque l'entreprise ne peut en fait pas stocker de telles informations dans ses murs, elles apparaissent sur les bandes des agences mondiales bien avant le moment où Nokia elle-même est prête à les publier. De quel type de sécurité et de protection des informations peut-on parler chez Nokia après des exemples aussi évidents ? Le régime de confidentialité n'est pas réellement respecté, et nous le constatons de temps à autre. Une semaine plus tôt, la société elle-même avait publié un modèle non annoncé, puis l'avait retiré à la hâte de son site Web.

Passons en revue les résultats du trimestre et examinons-les du point de vue du développement du marché.

  • Le prix moyen d'un téléphone Nokia est passé de 62 € à 61 €.
  • Au deuxième trimestre, 24,5 millions de smartphones et d'ordinateurs portables ont été expédiés, en hausse de 42 % d'une année sur l'autre ;
  • Au total, 111,1 millions de téléphones ont été vendus au cours du trimestre, en hausse de 8 % par rapport à l'année dernière ;

Vous savez, ces données suffiront. Je n'entrerai pas dans les détails sur le fait que le revenu net de Nokia est en baisse de 40 %, ce qui est inquiétant mais déduit des chiffres ci-dessus. Arrêtons-nous sur eux, heureusement que Nokia a suivi le chemin de Siemens, Sony Ericsson et Motorola. C'est une voie déjà bien connue et pavée par des entreprises avant Nokia.

À première vue, l'entreprise se porte bien. Leader du marché, le nombre de téléphones vendus est en croissance, le nombre de smartphones vendus a augmenté, ce qui affectera clairement la part de marché de l'entreprise, elle est également en croissance. De quels problèmes pouvons-nous parler ?

Cependant, nous devons parler des problèmes, car ils ont atteint leur paroxysme, et la seule arme de Nokia aujourd'hui est le prix de leurs téléphones. L'entreprise ne peut pas vendre des téléphones à un prix élevé, elle n'a tout simplement pas les bons produits. Dans chacun des segments, Nokia a plusieurs concurrents qui l'obligent à fixer des prix minimaux et à perdre des bénéfices.

C'est bon ? Non, parce que c'est une route vers nulle part. L'entreprise n'a pas de produits uniques et solides. Et cela affecte ses revenus. Le premier chiffre à noter est la baisse du prix moyen d'un téléphone vendu. Je pense qu'au quatrième trimestre, en raison du Nokia N8 et de la publicité active de ce produit, le prix moyen augmentera un peu. Mais pas dramatiquement.

Comment Nokia s'est-il développé sur le segment des smartphones ? Un miracle s'est-il produit et l'entreprise a-t-elle obtenu des produits solides ? Il n'y a pas eu de miracle, juste de nombreux smartphones ont commencé à être positionnés par l'entreprise dans des segments bon marché et ont commencé à remplacer les téléphones conventionnels. Du point de vue de nombreux acheteurs, ce ne sont que des téléphones de Nokia, ils ne connaissent même pas leur fier nom de "smartphone". Quitter les segments de prix inférieurs pour Nokia est devenu douloureux, le prix moyen d'un smartphone a chuté de 20% au cours de l'année et continuera de baisser. C'est le prix de la part de marché sur ce segment.

PRIX DE VENTE MOYEN DES APPAREILS ET SERVICES PAR CATÉGORIE
(EUR) T2/2010 T2/2009 Annuel
Variation
Q1/2010 QoQ
Changement
Téléphones portables 1 39 41 -5 % 39 0 %
Appareils mobiles convergents 2< /td> 143 181 -21 % 155 -8 %
Total 61 64 -4 % 62 - 1 %
1 Appareils basés sur les séries 30 et 40, allant des téléphones mobiles de base axés sur la capacité vocale aux appareils dotés d'un certain nombre de fonctionnalités supplémentaires, telles que Connectivité Internet, y compris les services et accessoires vendus avec.
2 Smartphones et ordinateurs portables, y compris les services et accessoires vendus avec.

Le prix moyen est-il si important ? Peut-être vaut-il la peine de s'intéresser à la part de marché, et seulement à elle ? Permettez-moi de vous donner une raison. Plus une entreprise gagne d'argent, plus elle peut investir dans le développement de produits ultérieurs. La baisse des revenus que nous constatons chez Nokia est un signe très inquiétant. Un parmi tant d'autres.

Regardons l'étude de Goldman Sachs sur qui gagne de l'argent sur le marché du téléphone et combien. De manière plutôt audacieuse, la division de recherche a divisé le marché entre les produits Apple et les téléphones de tous les autres fabricants. Regarde le tableau. La société n'occupe que 3% du marché de tous les téléphones. Une part insignifiante. Aucun. Avez-vous regardé ?

Il est maintenant temps de comparer les revenus d'un seul produit d'Apple à toutes les autres ventes de téléphones.

Chiens et chiots au Ghana

Une image choquante qui est tout simplement incroyable. Il y a clairement une erreur ici. Une entreprise qui contrôle 3% du marché mondial du téléphone avec un modèle ne peut pas en tirer plus que tous les autres fabricants avec 97% du marché. Ou peut-être? Les chiffres montrent que cela s'est déjà produit, et Apple a simplement évincé par inadvertance la plupart des entreprises du segment de prix supérieur, principalement Nokia. Voici le problème.Dans cet aspect, toutes les tentatives de Nokia pour y revenir semblent intéressantes, mais pas prometteuses. Pour le moment, toutes les actions de l'entreprise visent à se battre dans le segment des prix moyens, ce qui rapporte jusqu'à présent de l'argent à Nokia. Le combat ici est avec Samsung. Je pense que début août, le géant coréen publiera ses données de ventes et de bénéfices et affichera à nouveau une croissance record, comme toute l'année précédente. Contrairement à Nokia et aux conditions de marché difficiles dans lesquelles se trouve cette société. Cela m'a toujours étonné du nombre d'excuses que vous pouvez trouver pour vos actions ineptes lorsque les concurrents augmentent simplement leurs ventes. Et réjouissez-vous en eux.

Après cela, je vais donner un graphique de Nokia (je l'ai repéré sur Allaboutsymbian.com), il montre la croissance politiquement correcte de la part de Symbian sur le marché des smartphones. Ça existe, mais comme vous l'avez vu plus haut, ça ne veut rien dire. Cela n'apporte pas d'argent à l'entreprise, c'est plutôt une mesure nécessaire.

50 millions sur Symbian^3, ou les cadres supérieurs de Nokia sont confus

Rappelez-vous l'histoire selon laquelle le Nokia N8 est la dernière ligne N de Nokia sur Symbian, puis la réfutation d'Anssi Vanjoki qui a créé encore plus de confusion. Maintenant, la société a involontairement révélé encore plus de ses plans. En particulier, lors d'une conversation avec des analystes lors de l'annonce des résultats du deuxième trimestre, le PDG de Nokia a déclaré que la société prévoyait de vendre environ 50 millions d'appareils Symbian^3 au total. Cette déclaration visait à souligner que la société envisage de jouer un rôle sérieux sur le marché des smartphones, et Symbian^3 est le système d'exploitation dont la société a besoin.

Approximativement, le même ton de discours a été donné par Anssi Vanjoki, qui a déclaré début juillet que Symbian^3 est le système dont l'entreprise a besoin aujourd'hui. Il y a un sentiment complet que Symbian^4 a été oublié pendant un certain temps, bien que ce système d'exploitation particulier, selon Nokia lui-même, aurait dû devenir un élément clé pour l'entreprise et, par conséquent, pour le marché. Cette déclaration m'a un peu surpris, car cela signifie en fait plusieurs conséquences néfastes pour Nokia.

Symbian^4 devait sortir au premier trimestre 2011. La majeure partie des ventes de Symbian^3 aura lieu en 2011, au quatrième trimestre de 2010, et un produit Nokia N8 peut être presque ignoré. Cela représente quelques millions d'appareils dans le monde. De la force de quelques millions, dans le scénario habituel, environ un million d'appareils.

Regardons le marché des smartphones Nokia en 2011. La tâche principale de l'entreprise est de maintenir le leadership. Et toutes les actions visent à cela: baisse des prix des smartphones, sortie de nombreux modèles similaires et peu coûteux. Cela nous permet de dire avec confiance que la part de marché de Symbian va croître, car Symbian remplace la plate-forme S40 dans les ventes. Au deuxième trimestre de 2010, la société a vendu 24,5 millions de ces appareils. Même si nous disons qu'il n'y aura pas de croissance, les ventes en 2011 seront d'au moins 100 millions d'appareils. C'est le scénario le plus pessimiste. Le scénario pondéré suggère une croissance continue des ventes, elles s'élèveront à 50 %. Au total, 150 millions de smartphones de Nokia seront vendus en 2011. Cela assurera-t-il le leadership de l'entreprise sur le marché ? Définitivement oui. Cela assurera-t-il le succès et résoudra-t-il les anciens problèmes ? Certainement pas.

La croissance explosive des ventes de smartphones proviendra de solutions bon marché, principalement des modèles bon marché sans écran tactile. C'est déjà le cas aujourd'hui, comme le montre le graphique. Même Eseries se vend bien mieux que les appareils multimédias Nseries.

Si vous me demandez ce qui sera le plus populaire sur le marché des smartphones, des appareils non tactiles bon marché ou les mêmes modèles, mais avec un écran tactile et un peu plus cher, je répondrai avec confiance - le premier. C'est du bon sens, qui est dicté par le marché actuel. Les solutions tactiles de Nokia sont plus chères que les concurrents et sont vendues en plus petits volumes. Le fait qu'il s'agisse de smartphones, la plupart des acheteurs de tels appareils s'en fichent, ils recherchent un téléphone à écran tactile pour un minimum d'argent. Et ils le trouvent.

Revenons au chiffre de 50 millions d'appareils Symbian^3. Cela représentera environ un tiers de toutes les ventes en 2011. Pas mal pour un système d'exploitation que l'on appelait autrefois un correctif de bogue transitoire, pas trop important.

Sur la base de l'historique de Symbian^4, nous pouvons supposer en toute sécurité que la sortie sera retardée, que le nombre d'appareils sera minime et qu'il s'agira de modèles coûteux. Combien de ventes ces modèles fourniront-ils? Je ne pense pas que ce soit une quantité notable, disons 5 à 10 millions de pièces. C'est maximum. Il faut également compter MeeGo, qui se présente sous la forme de plusieurs modèles. Le volume des ventes de tels appareils sera encore moindre que pour Symbian^4, puisque le prix sera plus élevé. La plate-forme est jeune, méconnue, et les ventes du Nokia N900 ont montré que le modèle n'était pas demandé sur le marché, c'était un échec en termes de ventes. Au total, si nous mettons environ 12 à 15 millions de pièces sous la forme de MeeGo et Symbian ^ 4 pour 2011, il est peu probable que nous fassions une grosse erreur.

Un peu moins de la moitié des appareils qui sortiront prendront en charge Qt, dont Nokia se soucie tant aujourd'hui, mais plus à ce sujet ci-dessous. Mais la plupart des appareils seront basés sur le Symbian S60 3e édition FP2 (pourquoi personne ne demande où en est le développement de la gamme de smartphones non tactiles ? Ils commencent également à devenir obsolètes) ainsi que sur le S60 5e édition. Sur la base de ces données, nous pouvons affirmer avec certitude que la révolution associée à Qt est à nouveau transférée vers le futur. Et savez-vous pourquoi? En raison de la volonté de Nokia de se battre non pas pour le profit (plus précisément, même l'incapacité de le faire), mais pour des parts de marché. En 2011, le marché des smartphones Nokia restera fragmenté, ce qui ne permettra pas aux développeurs de créer des logiciels utilisant Qt pour tous les smartphones à la fois, les anciens modèles seront majoritaires, et cette situation perdurera jusqu'en 2012. Tout cela découle de chiffres tout à fait officiels de Nokia, si vous y réfléchissez et regardez ce qui se passe sous un angle large.

L'anneau de la toute-puissance Qt, ou la révolution a encore été reportée

Je suis sincèrement émerveillé par la foi naïve des managers individuels, des entreprises et des communautés en certains termes. Les gens inventent des mots qui résoudront tous leurs problèmes du jour au lendemain. J'ai la ferme conviction que beaucoup de mots sont inventés exprès pour cacher derrière eux leur incompétence, leurs limites, leur manque de professionnalisme. Une personne au look intelligent utilise des termes délicats dans une conversation pour cacher son incertitude. Vous essayez de grimper à l'intérieur et vous comprenez qu'il nage, ne peut pas répondre à des choses élémentaires et basiques. Dans les grandes entreprises, c'est exactement la même chose, mais l'échelle des événements est beaucoup plus grande.

Par exemple, Nokia considère sa baguette magique, un outil fabuleux qui résoudra tous les problèmes de l'entreprise du jour au lendemain, Qt. Ce sont des outils de développement qui facilitent la vie des développeurs, vous permettant de créer rapidement des applications pour différentes plates-formes, telles que Symbian, MeeGo et bien d'autres. Une sorte d'anneau de toute-puissance selon Nokia, portant lequel l'entreprise se retrouvera soudain dans un pays de conte de fées où personne ne l'offensera ni ne l'intimidera.

Hummm. Qu'est-ce que ces gens mangent avec de la nourriture? Ou peut-être quelque chose dans l'air ? Évaluons cette idée pour la cent millième fois du point de vue du bon sens, et non de la propagande à la manière de Nokia, qui a beaucoup d'avenir, mais pas de détails.

Alors Qt est un outil. Une pelle, si vous voulez. Une bonne pelle qui est confortable à creuser et qui peut creuser beaucoup plus de trous qu'une pelle ordinaire, ce qui n'est pas très présentable. Au moins un travailleur doit être attaché à la pelle, qui effectuera le travail. Sans travailleur, cet outil est inutile. Même si une pelle est en or, décupler la productivité du travail, mais sans ouvrier cet outil est inutile. Du tout. Il n'y a pas de miracles dans le monde, et une pelle fait partie du lot, elle a besoin d'un interprète.

Malheureusement, lors de l'intégration de Qt, Nokia a complètement oublié les exécutants, à savoir les développeurs. La société pense qu'en créant une pelle aussi impressionnante, elle attirera des développeurs du monde entier, et ils seront honorés de travailler avec cette pelle et ne se tourneront pas vers d'autres pelles. Notre pelle est la pelle la plus glamour et la plus appropriée au monde. C'est ainsi que pense Nokia, sinon les actions de l'entreprise seraient complètement différentes.

La pelle est nécessaire pour creuser les fondations et construire des chalets, qui seront ensuite habités par des résidents. D'autres entreprises construisent également des chalets, attirant des locataires. La concurrence sur le marché est énorme. Et ici, les constructeurs sont guidés non seulement par des pelles, mais aussi par l'endroit où se trouvent ces maisons. Il est beaucoup plus facile de vendre une maison dans une vallée fleurie pleine de ruisseaux, de fleurs, d'oiseaux que dans une steppe sèche balayée par tous les vents. Non seulement l'outil joue un rôle, mais aussi le lieu dans lequel la construction a lieu. Vous avez l'analogie? Nokia a créé une excellente pelle, sans aucun doute, Qt est bon. Mais d'autres entreprises ont leurs alternatives, et elles ont en plus un bien meilleur terrain sous la forme d'appareils et de magasins pour vendre des chalets, des applications.

Dans Spillikins, j'ai déjà écrit plus d'une fois que l'OVI Store en tant que magasin d'applications a échoué avec un crash assourdissant. Les statistiques officielles ne font que le confirmer. Considérez combien de fois Nokia s'est donné beaucoup de mal pour augmenter les téléchargements (pas même les ventes) de sa boutique. Il s'agit d'applications permettant de créer un programme à partir de flux RSS, et de diffuser du contenu à prix réduit. Tous les moyens sont bons pour montrer au moins quelques progrès. Mais toutes les astuces ont déjà été utilisées. Au début de l'année, environ un million d'unités de contenus divers étaient téléchargées chaque jour depuis l'OVI Store (il ne s'agit pas seulement de programmes, mais aussi d'images, de mélodies, etc.). Au 1er avril, la croissance était impressionnante de 70%, 1,7 million de téléchargements par jour. Au 1er juillet, c'était exactement les mêmes 1,7 millions de téléchargements. Au total, le magasin contient environ 13 000 éléments de contenu. C'est aussi une sorte d'astuce de la part de Nokia, qui ne publie pas le nombre d'applications, mais parle du contenu. Une seule image est une unité pour les statistiques de Nokia. Combien d'applications sont dans le magasin, nous ne le savons pas, mais il n'y en a guère beaucoup, la moitié d'entre elles. En comparaison, le nombre d'applications sur l'Android Market a atteint 70 000 et continue de croître à un rythme effréné. La barre des 100 000 sera franchie dans les mois à venir.

Revenons à mon analogie avec le cottage. Ils sont construits selon un projet standard et sont appréciés par de nombreuses personnes. Le problème de Nokia, c'est qu'ils ont construit ces cottages dans la steppe. Et les gens ne veulent pas vivre dans la steppe. Il n'y a pas d'autres problèmes. Ils ont une excellente pelle. Excellents gîtes (lu, programmes). Mais toutes les autres composantes du succès manquent. Le bureau de vente est assis dans la steppe sous le climatiseur et se soigne avec des boissons gazeuses, tirant des rapports exagérés à l'étage. Les annonceurs ne comprennent pas comment ils peuvent annoncer ces chalets dans la steppe et sabotent donc discrètement l'idée même d'une telle construction. Dans ce contexte, les RH de la construction se plaignent que les travailleurs ne sont pas issus de grandes entreprises, n'acceptent pas de construire des chalets et exigent un traitement spécial qu'ils n'ont pas. Malheureusement, il n'y a pas de grain rationnel dans le mantra de Nokia, dans lequel l'apparition de Qt sauve l'entreprise. L'entreprise a besoin d'un regard sobre sur le fait que Qt est l'un des outils auxquels beaucoup plus doit être appliqué - les travailleurs, le service commercial et d'autres choses. Formellement ils existent, en réalité ils ne fonctionnent pas. Vous pouvez fermer les yeux sur cela et prétendre que tout va bien, ou vous pouvez essayer de corriger la situation. Jusqu'à présent, tout se passe selon le premier scénario.

Et la première étape consiste à résoudre les problèmes avec l'Ovi Store, qui est mort et à peine en croissance, comme le confirme l'entreprise elle-même. Ce nombre de téléchargements pour Nokia est une goutte d'eau dans l'océan. Rien.

À l'assaut des États-Unis

Je n'écrirai pas à ce sujet en détail, mais lors de la même conversation avec des analystes, le PDG de Nokia a décrit sa compréhension des problèmes de l'entreprise sur le marché américain. Il s'est soudainement avéré que les procédures de certification, la prise de décision et l'incapacité d'apporter les produits Symbian sur ce marché en peu de temps étaient à blâmer. Et bien sûr, la domination des opérateurs. J'ai exactement une question. Pourquoi Nokia a-t-il dit tant de fois auparavant que tout se passe comme prévu sur le marché américain ? Et elle a fait des modèles spéciaux pour ce marché, pas du tout sur Symbian. Les explications du PDG ressemblent à des excuses, rien de plus. Plus important encore, l'entreprise considère ce marché comme un marché clé pour elle-même et envisage de le prendre à nouveau d'assaut. Pour ce faire, Nokia N8 sera utilisé, ainsi que les problèmes futurs (je me suis trompé, mais cela s'est avéré encore meilleur, bien sûr, nous parlons de futurs produits) sur MeeGo. Cela ressemble à une question d'honneur, mais du point de vue du bon sens, entrer dans un hachoir à viande où Motorola reprend des forces, RIM, Apple, HTC dominent dans certains segments, et il y a aussi Samsung et LG plus un tas des entreprises japonaises se précipitant sur le marché est quelque peu présomptueuse. Je suis sûr que la tentative de faire bouger le marché américain échouera à nouveau. Malheureusement, au fil des ans, Nokia n'a pas été en mesure de créer des processus commerciaux authentiques pour ce marché. Le problème est de comprendre le marché, pas les produits.

OPK est persona non grata chez Nokia

Le Wall Street Journal a rapporté le lundi 19 juillet, déclarant que le conseil d'administration de Nokia avait commencé à rechercher une personne pour être le PDG de Nokia. Il n'y a pas d'informations supplémentaires, il est seulement dit que deux candidats ont déjà reçu des offres, et un l'a même refusé, car il lui est difficile de déménager en Finlande. Dans les deux cas, il s'agissait de cadres supérieurs des États-Unis. Il n'y a pas eu de commentaire officiel de Nokia, mais lors de l'annonce des résultats, Kallasvuo a déclaré dans une interview à CNBC : "De toute évidence, il y a eu beaucoup de spéculations à mon sujet... Ces spéculations sont nuisibles. C'est mauvais pour Nokia et je pense que cela doit se terminer d'une manière ou d'une autre." J'ai bien peur que ce ne soit pas l'actuel PDG de Nokia qui doive mettre un terme à cette histoire, mais le conseil d'administration. La même note du WSJ indique que le changement de PDG devrait avoir lieu d'ici un mois.

Cette nouvelle est-elle bonne ou mauvaise ? Pour les concurrents, c'est une excellente nouvelle, puisqu'une personne qui a travaillé chez Nokia la majeure partie de sa vie et comprend l'entreprise sera démis de ses fonctions. Pour Nokia, ces nouvelles sont pour la plupart neutres, et la raison en est que le rôle d'une personne dans cette entreprise est petit. Il peut prendre des décisions, il peut influencer les processus individuels, mais il n'est pas capable de gérer l'ensemble de l'entreprise dans son intégralité. C'est une conséquence de la façon dont les processus commerciaux sont construits au sein de Nokia. En fait, le conseil d'administration montre simplement que cela fonctionne et ne reste pas les bras croisés. Montre qu'il se soucie de la valeur des actions de l'entreprise. Ils ont trouvé le dernier, sur lequel ils récupéreront.

Mon opinion est que M. Kallasvuo n'est pas la personne qui a pu résoudre les problèmes de Nokia et leur accumulation au fil du temps. Mais le problème est aussi que parmi les cadres supérieurs de l'entreprise, vous ne pouvez pas voir de telles personnes et le contourner. Ce sont des décisions collectives et des problèmes collectifs. Une tentative d'attirer un étranger se heurtera au fait qu'il verra une culture d'entreprise différente, très différente de toute entreprise dans le monde. Dans une large mesure - des différences par rapport aux entreprises américaines. Et ces différences ne vous permettront pas de travailler à pleine capacité, beaucoup d'énergie sera dépensée pour surmonter les différences internes.

L'OPK partira-t-il ou non ? Je pense qu'il partira, il n'a pas eu d'autre choix. Il sera rendu responsable des échecs des années précédentes et informé qu'un successeur pourra redresser la situation. Mais c'est loin d'être vrai. Il y a trop de choses à changer dans les processus commerciaux de Nokia, sinon un autre PDG rencontrera exactement les mêmes problèmes après un certain temps. Cela m'a rappelé le saute-mouton avec les managers de Motorola, où tout a commencé à peu près de la même manière.

Lecture parascolaire sur Nokia

Il y a eu tellement d'événements autour de Nokia que la taille de Spillikins a involontairement atteint une sorte de volume record. Probablement, les deux articles vers lesquels je fournirai des liens auraient dû être analysés en détail. Les deux documents présentent d'anciens cadres supérieurs de Nokia. Un article est le traditionnel bla bla bla encadré de beaux mots, montrant pourquoi Nokia est là où il est et disant que tout n'est généralement pas mauvais. Il y a beaucoup de contradictions, d'ajustements de faits et de distorsions similaires. Mais c'est tout à fait le style de Nokia, et c'est ce qui rend le matériel intéressant. Vous voulez voir ce que pensent de nombreux chefs d'entreprise - vous en avez l'opportunité.

Le deuxième message est beaucoup plus utile, car c'est le point de vue d'un autre ancien employé de Nokia qui était en charge du développement de nouvelles fonctionnalités et idées, Juhani Risku. Manifesto - c'est ainsi qu'on appelle parfois son livre, il a été publié en Finlande il y a quelques mois. Désormais, certaines informations sont également disponibles en anglais dans un article séparé. Hautement recommandé à lire, un regard très sensé sur la stratégie de Nokia, les gens de l'entreprise et d'autres questions. Il y a quelques idées fausses qui sont typiques pour les employés de Nokia (par exemple, à quelle vitesse d'autres entreprises développent ce qui existe chez Nokia depuis des années. Je vais vous dire un secret, ces processus leur prennent aussi des années, rien de moins). Mais le matériel mérite une étude très approfondie, personne, à l'exception d'un ancien employé de Nokia, n'est capable de dire aussi bien les problèmes de l'entreprise et les moyens de les résoudre. Excellent travail.

Deux anciens employés de Nokia, deux points de vue très différents sur le même problème. Le deuxième matériau est plus proche de moi, car il est honnête et sans mots inutiles, aussi précis que possible. Peut-être que vous avez une opinion différente. On discute ?

Nokia Messaging est devenu payant en Russie

Les utilisateurs ont commencé à signaler que leurs smartphones Nokia avec Nokia Messaging préinstallé ont commencé à recevoir un message indiquant que le service avait expiré. Leurs boîtes aux lettres, qui n'étaient pas fournies par Beeline ou Nokia, mais étaient utilisées dans ce service de Nokia, ont reçu les messages suivants :

Merci d'utiliser le service Beeline Mobile Mail.

Si vous souhaitez continuer à utiliser le service et recevoir automatiquement des e-mails sur votre téléphone Nokia :

  1. Composez *110*5551# [appel] sur votre téléphone.
  2. Attendez la notification par SMS concernant l'activation du service.

Après l'activation, votre accès à Beeline Mobile Mail sera automatiquement restauré.

Avant le 1er septembre 2010, les frais d'utilisation du service ne seront pas facturés, après le 1er septembre, les frais d'abonnement pour l'utilisation du service seront de 195 roubles. par mois (avec TVA).

Vous pouvez lire les conditions d'utilisation ici."

L'adresse d'envoi est nokia.com, c'est-à-dire que Nokia propose de se connecter au réseau Beeline en Russie. Jusqu'à présent, je n'ai pas vu de retour d'abonnés d'autres opérateurs, qu'ils aient reçu ou non de tels messages. Je serais ravie que vous partagiez votre expérience. Une chose n'est pas claire pour moi : comment un programme préinstallé par défaut, ou plutôt un client de messagerie, peut soudainement devenir payant. Pour moi, c'est un mystère derrière sept sceaux. Pouvez-vous trouver une explication ?

Samsung offre le Galaxy S, tandis qu'Apple retarde l'iPhone blanc

Une fois de plus, Apple a reporté la sortie de la version blanche de l'iPhone 4, la raison n'est pas appelée, mais la date limite est décrite comme la fin de cette année. Dans ma mémoire, c'est le premier cas de l'histoire où un fabricant n'est pas en mesure de démarrer les livraisons d'une autre solution de couleur dans un court laps de temps. Je pense qu'Apple n'a pas eu de chance, et le problème avec l'antenne a également affecté le moment de la sortie de l'appareil blanc. L'explication la plus logique est que l'entreprise commencera les livraisons de la modification corrigée de l'appareil à partir du 30 septembre et qu'elle a besoin de toute la capacité de production pour cela. La production de l'appareil blanc n'ayant pas encore commencé, le transfert semble logique. À mon avis, tout est en ordre ici. Mais cela n'a certainement pas l'air trop sérieux pour une telle entreprise.

Une autre situation, littéralement anecdotique, concerne les actions de Samsung au Royaume-Uni. L'équipe de relations publiques a retrouvé les utilisateurs qui se sont plaints de la réception de leur nouvel iPhone 4 et leur a offert gratuitement un Samsung Galaxy S. L'histoire est belle, mais en termes de relations publiques, elle soulève plus de questions. Pourquoi donner un vaisseau amiral quand on peut le vendre ? Combien de personnes étaient impliquées dans un tel projet ? Une centaine de téléphones donnés, ce n'est pas beaucoup, mais le retour sur un tel projet est minime. À mon avis, de tels cadeaux sont une mauvaise pratique, car le bouche à oreille n'est pas très bon et les attentes des gens s'avèrent élevées (tout le monde commence à attendre un téléphone gratuit, mais ne veut pas l'acheter pour de l'argent). Sans connaître les détails du projet, je ne peux pas le juger dans son intégralité, mais jusqu'à présent, il semble stupide.

Vodafone 360 ​​​​– pas de téléphones spéciaux maintenant

Le projet de Samsung avec Vodafone n'a pas abouti. Les deux premiers téléphones basés sur LiMo, les modèles Samsung H1/M1, ont été vendus pendant environ six mois, ils ont été conçus spécifiquement pour l'opérateur et son ensemble de services 360. Les utilisateurs se sont plaints de la complexité du menu et d'une ergonomie pas très bonne. En conséquence, le lancement des modèles Samsung H2/M2 a été annulé au dernier moment. On ne sait pas ce qu'il adviendra d'eux, mais il est peu probable que nous les voyions sur le marché. Ce n'est pas une période très favorable pour les téléphones LiMo, car le développement d'Android ne leur laisse pas beaucoup de marge de manœuvre. Soit dit en passant, à bien des égards, cela a également causé l'échec des premiers appareils sur le marché.

L'échec de ces modèles a forcé Vodafone à reconsidérer sa stratégie téléphonique. Désormais, le développement des services 360 concernera de nombreux téléphones, mais il n'y aura pas encore de modèles distincts dédiés. Pour l'opérateur, cela signifie une augmentation de la vitesse de développement, mais en aucun cas une réduction des coûts. L'utilisation de modèles standards limite également l'opérateur dans l'intégration des services.

Il est curieux de savoir ce que fera le russe MTS, qui développe une gamme de services 360 et prévoit de lancer des modèles de Samsung comme une telle offre. On ne sait pas si cette direction se développera ou si elle sera également réduite. Je pense qu'il est temps d'aller visiter MTS pour le savoir en détail.

L'offensive des téléphones chinois a commencé - MTS QWERTY

Il y a environ une semaine, une émission sur la police était diffusée sur la chaîne fédérale. Un gros reportage a été consacré aux téléphones chinois,

Spillikins №77. OPK est persona non grata pour l'entreprise d'origine

L'été s'est avéré chaud pour la plupart des pays européens, et pour Nokia, une énorme couche d'événements s'ajoute aux pics de température, qui échappent depuis longtemps au contrôle de l'entreprise et de son service de relations publiques. Si j'avais eu le désir d'éviter de discuter de ces questions, je n'aurais pas pu les contourner. À l'heure actuelle, l'avenir de ce que sera le marché de la téléphonie mobile est en train d'être décidé. Il y a un an et demi, j'appelais l'été 2010, ainsi que les prochains trimestres, une période d'hostilités actives entre différentes entreprises. C'est ce qui se passe aujourd'hui. Par conséquent, involontairement, ces Spillikins seront consacrés à ces événements - le leader du marché a agi comme le principal générateur de nouvelles, et ils provenaient à la fois de l'entreprise et de ses anciens employés et simplement du marché. Essayons de comprendre ce brise-vent, mais commençons par les résultats officiels du 2ème trimestre, publiés par la société.

Contenu :

Le deuxième trimestre pour Nokia - le scénario de Sony Ericsson, Motorola, Siemens

Il n'y avait ni mystère ni intrigue dans l'annonce des résultats. En juillet, Nokia a averti que les résultats seraient dans la partie inférieure de ses propres estimations préliminaires, voire légèrement pires. Le marché a minimisé immédiatement après l'apparition de cette information sur la bande Reuters, et seulement quelques jours plus tard, une déclaration correspondante est venue de Nokia lui-même. Le moment est indicatif, puisque l'entreprise ne peut en fait pas stocker de telles informations dans ses murs, elles apparaissent sur les bandes des agences mondiales bien avant le moment où Nokia elle-même est prête à les publier. De quel type de sécurité et de protection des informations peut-on parler chez Nokia après des exemples aussi évidents ? Le régime de confidentialité n'est pas réellement respecté, et nous le constatons de temps à autre. Une semaine plus tôt, la société elle-même avait publié un modèle non annoncé, puis l'avait retiré à la hâte de son site Web.

Passons en revue les résultats du trimestre et examinons-les du point de vue du développement du marché.

  • Le prix moyen d'un téléphone Nokia est passé de 62 € à 61 €.
  • Au deuxième trimestre, 24,5 millions de smartphones et d'ordinateurs portables ont été expédiés, en hausse de 42 % d'une année sur l'autre ;
  • Au total, 111,1 millions de téléphones ont été vendus au cours du trimestre, en hausse de 8 % par rapport à l'année dernière ;

Vous savez, ces données suffiront. Je n'entrerai pas dans les détails sur le fait que le revenu net de Nokia est en baisse de 40 %, ce qui est inquiétant mais déduit des chiffres ci-dessus. Arrêtons-nous sur eux, heureusement que Nokia a suivi le chemin de Siemens, Sony Ericsson et Motorola. C'est une voie déjà bien connue et pavée par des entreprises avant Nokia.

À première vue, l'entreprise se porte bien. Leader du marché, le nombre de téléphones vendus est en croissance, le nombre de smartphones vendus a augmenté, ce qui affectera clairement la part de marché de l'entreprise, elle est également en croissance. De quels problèmes pouvons-nous parler ?

Cependant, nous devons parler des problèmes, car ils ont atteint leur paroxysme, et la seule arme de Nokia aujourd'hui est le prix de leurs téléphones. L'entreprise ne peut pas vendre des téléphones à un prix élevé, elle n'a tout simplement pas les bons produits. Dans chacun des segments, Nokia a plusieurs concurrents qui l'obligent à fixer des prix minimaux et à perdre des bénéfices.

C'est bon ? Non, parce que c'est une route vers nulle part. L'entreprise n'a pas de produits uniques et solides. Et cela affecte ses revenus. Le premier chiffre à noter est la baisse du prix moyen d'un téléphone vendu. Je pense qu'au quatrième trimestre, en raison du Nokia N8 et de la publicité active de ce produit, le prix moyen augmentera un peu. Mais pas dramatiquement.

Comment Nokia s'est-il développé sur le segment des smartphones ? Un miracle s'est-il produit et l'entreprise a-t-elle obtenu des produits solides ? Il n'y a pas eu de miracle, juste de nombreux smartphones ont commencé à être positionnés par l'entreprise dans des segments bon marché et ont commencé à remplacer les téléphones conventionnels. Du point de vue de nombreux acheteurs, ce ne sont que des téléphones de Nokia, ils ne connaissent même pas leur fier nom de "smartphone". Quitter les segments de prix inférieurs pour Nokia est devenu douloureux, le prix moyen d'un smartphone a chuté de 20% au cours de l'année et continuera de baisser. C'est le prix de la part de marché sur ce segment.

PRIX DE VENTE MOYEN DES APPAREILS ET SERVICES PAR CATÉGORIE (EUR) T2/2010 T2/2009 Variation en glissement annuel T1/2010 Variation en glissement trimestriel Téléphones mobiles 1 39 41 -5 % 39 0 % Appareils mobiles convergents 2 143 181 -21 % 155 -8 % Total 61 64 -4 % 62 -1 % 1 Appareils basés sur la série 30 et la série 40 allant des téléphones mobiles de base axés sur la capacité vocale aux appareils avec un certain nombre de fonctionnalités supplémentaires, telles que la connectivité Internet, y compris les services et accessoires vendus avec leur. 2 Smartphones et terminaux mobiles, y compris les services et accessoires vendus avec.

Le prix moyen est-il si important ? Peut-être vaut-il la peine de s'intéresser à la part de marché, et seulement à elle ? Permettez-moi de vous donner une raison. Plus une entreprise gagne d'argent, plus elle peut investir dans le développement de produits ultérieurs. La baisse des revenus que nous constatons chez Nokia est un signe très inquiétant. Un parmi tant d'autres.

Regardons l'étude de Goldman Sachs sur qui gagne de l'argent sur le marché du téléphone et combien. De manière plutôt audacieuse, la division de recherche a divisé le marché entre les produits Apple et les téléphones de tous les autres fabricants. Regarde le tableau. La société n'occupe que 3% du marché de tous les téléphones. Une part insignifiante. Aucun. Avez-vous regardé ?

Il est maintenant temps de comparer les revenus d'un seul produit d'Apple à toutes les autres ventes de téléphones.

Chiens et chiots au Ghana Chiens & Chiots au Ghana

Une image choquante qui est tout simplement incroyable. Il y a clairement une erreur ici. Une entreprise qui contrôle 3% du marché mondial du téléphone avec un modèle ne peut pas en tirer plus que tous les autres fabricants avec 97% du marché. Ou peut-être? Les chiffres montrent que cela s'est déjà produit, et Apple a simplement évincé par inadvertance la plupart des entreprises du segment de prix supérieur, principalement Nokia. Voici le problème. Dans cet aspect, toutes les tentatives de Nokia pour y revenir semblent intéressantes, mais pas prometteuses.Pour le moment, toutes les actions de l'entreprise visent à se battre dans le segment des prix moyens, ce qui rapporte jusqu'à présent de l'argent à Nokia. Le combat ici est avec Samsung. Je pense que début août, le géant coréen publiera ses données de ventes et de bénéfices et affichera à nouveau une croissance record, comme toute l'année précédente. Contrairement à Nokia et aux conditions de marché difficiles dans lesquelles se trouve cette société. Cela m'a toujours étonné du nombre d'excuses que vous pouvez trouver pour vos actions ineptes lorsque les concurrents augmentent simplement leurs ventes. Et réjouissez-vous en eux.

Après cela, je vais donner un graphique de Nokia (je l'ai repéré sur Allaboutsymbian.com), il montre la croissance politiquement correcte de la part de Symbian sur le marché des smartphones. Ça existe, mais comme vous l'avez vu plus haut, ça ne veut rien dire. Cela n'apporte pas d'argent à l'entreprise, c'est plutôt une mesure nécessaire.

50 millions sur Symbian^3, ou les cadres supérieurs de Nokia sont confus

Rappelez-vous l'histoire selon laquelle le Nokia N8 est la dernière ligne N de Nokia sur Symbian, puis la réfutation d'Anssi Vanjoki qui a créé encore plus de confusion. Maintenant, la société a involontairement révélé encore plus de ses plans. En particulier, lors d'une conversation avec des analystes lors de l'annonce des résultats du deuxième trimestre, le PDG de Nokia a déclaré que la société prévoyait de vendre environ 50 millions d'appareils Symbian^3 au total. Cette déclaration visait à souligner que la société envisage de jouer un rôle sérieux sur le marché des smartphones, et Symbian^3 est le système d'exploitation dont la société a besoin.

Approximativement, le même ton de discours a été donné par Anssi Vanjoki, qui a déclaré début juillet que Symbian^3 est le système dont l'entreprise a besoin aujourd'hui. Il y a un sentiment complet que Symbian^4 a été oublié pendant un certain temps, bien que ce système d'exploitation particulier, selon Nokia lui-même, aurait dû devenir un élément clé pour l'entreprise et, par conséquent, pour le marché. Cette déclaration m'a un peu surpris, car cela signifie en fait plusieurs conséquences néfastes pour Nokia.

Symbian^4 devait sortir au premier trimestre 2011. La majeure partie des ventes de Symbian^3 aura lieu en 2011, au quatrième trimestre de 2010, et un produit Nokia N8 peut être presque ignoré. Cela représente quelques millions d'appareils dans le monde. De la force de quelques millions, dans le scénario habituel, environ un million d'appareils.

Regardons le marché des smartphones Nokia en 2011. La tâche principale de l'entreprise est de maintenir le leadership. Et toutes les actions visent à cela: baisse des prix des smartphones, sortie de nombreux modèles similaires et peu coûteux. Cela nous permet de dire avec confiance que la part de marché de Symbian va croître, car Symbian remplace la plate-forme S40 dans les ventes. Au deuxième trimestre de 2010, la société a vendu 24,5 millions de ces appareils. Même si nous disons qu'il n'y aura pas de croissance, les ventes en 2011 seront d'au moins 100 millions d'appareils. C'est le scénario le plus pessimiste. Le scénario pondéré suggère une croissance continue des ventes, elles s'élèveront à 50 %. Au total, 150 millions de smartphones de Nokia seront vendus en 2011. Cela assurera-t-il le leadership de l'entreprise sur le marché ? Définitivement oui. Cela assurera-t-il le succès et résoudra-t-il les anciens problèmes ? Certainement pas.

La croissance explosive des ventes de smartphones proviendra de solutions bon marché, principalement des modèles bon marché sans écran tactile. C'est déjà le cas aujourd'hui, comme le montre le graphique. Même Eseries se vend bien mieux que les appareils multimédias Nseries.

Si vous me demandez ce qui sera le plus populaire sur le marché des smartphones, des appareils non tactiles bon marché ou les mêmes modèles, mais avec un écran tactile et un peu plus cher, je répondrai avec confiance - le premier. C'est du bon sens, qui est dicté par le marché actuel. Les solutions tactiles de Nokia sont plus chères que les concurrents et sont vendues en plus petits volumes. Le fait qu'il s'agisse de smartphones, la plupart des acheteurs de tels appareils s'en fichent, ils recherchent un téléphone à écran tactile pour un minimum d'argent. Et ils le trouvent.

Revenons au chiffre de 50 millions d'appareils Symbian^3. Cela représentera environ un tiers de toutes les ventes en 2011. Pas mal pour un système d'exploitation que l'on appelait autrefois un correctif de bogue transitoire, pas trop important.

Sur la base de l'historique de Symbian^4, nous pouvons supposer en toute sécurité que la sortie sera retardée, que le nombre d'appareils sera minime et qu'il s'agira de modèles coûteux. Combien de ventes ces modèles fourniront-ils? Je ne pense pas que ce soit une quantité notable, disons 5 à 10 millions de pièces. C'est maximum. Il faut également compter MeeGo, qui se présente sous la forme de plusieurs modèles. Le volume des ventes de tels appareils sera encore moindre que pour Symbian^4, puisque le prix sera plus élevé. La plate-forme est jeune, méconnue, et les ventes du Nokia N900 ont montré que le modèle n'était pas demandé sur le marché, c'était un échec en termes de ventes. Au total, si nous mettons environ 12 à 15 millions de pièces sous la forme de MeeGo et Symbian ^ 4 pour 2011, il est peu probable que nous fassions une grosse erreur.

Un peu moins de la moitié des appareils qui sortiront prendront en charge Qt, dont Nokia se soucie tant aujourd'hui, mais plus à ce sujet ci-dessous. Mais la plupart des appareils seront basés sur le Symbian S60 3e édition FP2 (pourquoi personne ne demande où en est le développement de la gamme de smartphones non tactiles ? Ils commencent également à devenir obsolètes) ainsi que sur le S60 5e édition. Sur la base de ces données, nous pouvons affirmer avec certitude que la révolution associée à Qt est à nouveau transférée vers le futur. Et savez-vous pourquoi? En raison de la volonté de Nokia de se battre non pas pour le profit (plus précisément, même l'incapacité de le faire), mais pour des parts de marché. En 2011, le marché des smartphones Nokia restera fragmenté, ce qui ne permettra pas aux développeurs de créer des logiciels utilisant Qt pour tous les smartphones à la fois, les anciens modèles seront majoritaires, et cette situation perdurera jusqu'en 2012. Tout cela découle de chiffres tout à fait officiels de Nokia, si vous y réfléchissez et regardez ce qui se passe sous un angle large.

L'anneau de la toute-puissance Qt, ou la révolution a encore été reportée

Je suis sincèrement émerveillé par la foi naïve des managers individuels, des entreprises et des communautés en certains termes. Les gens inventent des mots qui résoudront tous leurs problèmes du jour au lendemain. J'ai la ferme conviction que beaucoup de mots sont inventés exprès pour cacher derrière eux leur incompétence, leurs limites, leur manque de professionnalisme. Une personne au look intelligent utilise des termes délicats dans une conversation pour cacher son incertitude. Vous essayez de grimper à l'intérieur et vous comprenez qu'il nage, ne peut pas répondre à des choses élémentaires et basiques. Dans les grandes entreprises, c'est exactement la même chose, mais l'échelle des événements est beaucoup plus grande.

Par exemple, Nokia considère sa baguette magique, un outil fabuleux qui résoudra tous les problèmes de l'entreprise du jour au lendemain, Qt. Ce sont des outils de développement qui facilitent la vie des développeurs, vous permettant de créer rapidement des applications pour différentes plates-formes, telles que Symbian, MeeGo et bien d'autres. Une sorte d'anneau de toute-puissance selon Nokia, portant lequel l'entreprise se retrouvera soudain dans un pays de conte de fées où personne ne l'offensera ni ne l'intimidera.

Hummm. Qu'est-ce que ces gens mangent avec de la nourriture? Ou peut-être quelque chose dans l'air ? Évaluons cette idée pour la cent millième fois du point de vue du bon sens, et non de la propagande à la manière de Nokia, qui a beaucoup d'avenir, mais pas de détails.

Alors Qt est un outil. Une pelle, si vous voulez. Une bonne pelle qui est confortable à creuser et qui peut creuser beaucoup plus de trous qu'une pelle ordinaire, ce qui n'est pas très présentable. Au moins un travailleur doit être attaché à la pelle, qui effectuera le travail. Sans travailleur, cet outil est inutile. Même si une pelle est en or, décupler la productivité du travail, mais sans ouvrier cet outil est inutile. Du tout. Il n'y a pas de miracles dans le monde, et une pelle fait partie du lot, elle a besoin d'un interprète.

Malheureusement, lors de l'intégration de Qt, Nokia a complètement oublié les exécutants, à savoir les développeurs. La société pense qu'en créant une pelle aussi impressionnante, elle attirera des développeurs du monde entier, et ils seront honorés de travailler avec cette pelle et ne se tourneront pas vers d'autres pelles. Notre pelle est la pelle la plus glamour et la plus appropriée au monde. C'est ainsi que pense Nokia, sinon les actions de l'entreprise seraient complètement différentes.

La pelle est nécessaire pour creuser les fondations et construire des chalets, qui seront ensuite habités par des résidents. D'autres entreprises construisent également des chalets, attirant des locataires. La concurrence sur le marché est énorme. Et ici, les constructeurs sont guidés non seulement par des pelles, mais aussi par l'endroit où se trouvent ces maisons. Il est beaucoup plus facile de vendre une maison dans une vallée fleurie pleine de ruisseaux, de fleurs, d'oiseaux que dans une steppe sèche balayée par tous les vents. Non seulement l'outil joue un rôle, mais aussi le lieu dans lequel la construction a lieu. Vous avez l'analogie? Nokia a créé une excellente pelle, sans aucun doute, Qt est bon. Mais d'autres entreprises ont leurs alternatives, et elles ont en plus un bien meilleur terrain sous la forme d'appareils et de magasins pour vendre des chalets, des applications.

Dans Spillikins, j'ai déjà écrit plus d'une fois que l'OVI Store en tant que magasin d'applications a échoué avec un crash assourdissant. Les statistiques officielles ne font que le confirmer. Considérez combien de fois Nokia s'est donné beaucoup de mal pour augmenter les téléchargements (pas même les ventes) de sa boutique. Il s'agit notamment d'applications permettant de créer un programme à partir de flux RSS, et de diffuser des contenus à prix réduits. Tous les moyens sont bons pour montrer au moins quelques progrès. Mais toutes les astuces ont déjà été utilisées. Au début de l'année, environ un million d'unités de contenus divers étaient téléchargées chaque jour depuis l'OVI Store (il ne s'agit pas seulement de programmes, mais aussi d'images, de mélodies, etc.). Au 1er avril, la croissance était impressionnante de 70%, 1,7 million de téléchargements par jour. Au 1er juillet, c'était exactement les mêmes 1,7 millions de téléchargements. Au total, le magasin contient environ 13 000 éléments de contenu. C'est aussi une sorte d'astuce de la part de Nokia, qui ne publie pas le nombre d'applications, mais parle du contenu. Une seule image est une unité pour les statistiques de Nokia. Combien d'applications sont dans le magasin, nous ne le savons pas, mais il n'y en a guère beaucoup, la moitié d'entre elles. En comparaison, le nombre d'applications sur l'Android Market a atteint 70 000 et continue de croître à un rythme effréné. La barre des 100 000 sera franchie dans les mois à venir.

Le défi pour les responsables de Nokia en charge de l'OVI Store n'est pas de construire un magasin performant, mais de faire des folies sur les chiffres. Ce qui, en fait, s'avère gonflé. À l'heure actuelle, OVI Store est un outsider sur le marché des magasins, tant en termes de commodité que de nombre d'applications disponibles auprès des petites entreprises.

Il y a un autre aspect dont Nokia n'aime pas parler, car il montre combien il y a d'investissement dans l'OVI Store. Mais nous ne sommes liés par aucune obligation et pouvons discuter du mythe de ce magasin. Alors préparez-vous. L'OVI Store contient près de 90 % des jeux et applications les plus populaires distribués sur d'autres plateformes. Donne moi une seconde. L'entreprise développe une pelle, c'est-à-dire Qt, pour créer des applications. Mais les grandes entreprises sont déjà dans le business. Et ils ont déjà créé leurs applications pour les produits Nokia. Autrement dit, Qt est un outil pour leur faciliter la vie et attirer des développeurs indépendants. Mais mon idée est simple et compréhensible pour tout le monde. Déjà aujourd'hui, l'OVI Store propose des applications qui peuvent être vendues avec succès. Les exemples de l'Apple Store, de l'Android Market le montrent dans son intégralité. Mais il n'y a pas de telles ventes dans OVI Store.

Revenons à mon analogie avec le cottage. Ils sont construits selon un projet standard et sont appréciés par de nombreuses personnes. Le problème de Nokia, c'est qu'ils ont construit ces cottages dans la steppe. Et les gens ne veulent pas vivre dans la steppe. Il n'y a pas d'autres problèmes. Ils ont une excellente pelle. Excellents gîtes (lu, programmes). Mais toutes les autres composantes du succès manquent. Le bureau de vente est assis dans la steppe sous le climatiseur et se soigne avec des boissons gazeuses, tirant des rapports exagérés à l'étage. Les annonceurs ne comprennent pas comment ils peuvent annoncer ces chalets dans la steppe et sabotent donc discrètement l'idée même d'une telle construction. Dans ce contexte, les RH de la construction se plaignent que les travailleurs ne sont pas issus de grandes entreprises, n'acceptent pas de construire des chalets et exigent un traitement spécial qu'ils n'ont pas. Malheureusement, il n'y a pas de grain rationnel dans le mantra de Nokia, dans lequel l'apparition de Qt sauve l'entreprise. L'entreprise a besoin d'un regard sobre sur le fait que Qt est l'un des outils auxquels beaucoup plus doit être appliqué - les travailleurs, le service commercial et d'autres choses. Formellement ils existent, en réalité ils ne fonctionnent pas. Vous pouvez fermer les yeux sur cela et prétendre que tout va bien, ou vous pouvez essayer de corriger la situation. Jusqu'à présent, tout se passe selon le premier scénario.

Et la première étape consiste à résoudre les problèmes avec l'Ovi Store, qui est mort et à peine en croissance, comme le confirme l'entreprise elle-même. Ce nombre de téléchargements pour Nokia est une goutte d'eau dans l'océan. Rien.

À l'assaut des États-Unis

Je n'écrirai pas à ce sujet en détail, mais lors de la même conversation avec des analystes, le PDG de Nokia a décrit sa compréhension des problèmes de l'entreprise sur le marché américain. Il s'est soudainement avéré que les procédures de certification, la prise de décision et l'incapacité d'apporter les produits Symbian sur ce marché en peu de temps étaient à blâmer. Et bien sûr, la domination des opérateurs. J'ai exactement une question. Pourquoi Nokia a-t-il dit tant de fois auparavant que tout se passe comme prévu sur le marché américain ? Et elle a fait des modèles spéciaux pour ce marché, pas du tout sur Symbian. Les explications du PDG ressemblent à des excuses, rien de plus. Plus important encore, l'entreprise considère ce marché comme un marché clé pour elle-même et envisage de le prendre à nouveau d'assaut. Pour ce faire, Nokia N8 sera utilisé, ainsi que les problèmes futurs (je me suis trompé, mais cela s'est avéré encore meilleur, bien sûr, nous parlons de futurs produits) sur MeeGo. Cela ressemble à une question d'honneur, mais du point de vue du bon sens, entrer dans un hachoir à viande où Motorola reprend des forces, RIM, Apple, HTC dominent dans certains segments, et il y a aussi Samsung et LG plus un tas des entreprises japonaises se précipitant sur le marché est quelque peu présomptueuse. Je suis sûr que la tentative de faire bouger le marché américain échouera à nouveau. Malheureusement, au fil des ans, Nokia n'a pas été en mesure de créer des processus commerciaux authentiques pour ce marché. Le problème est de comprendre le marché, pas les produits.

OPK est persona non grata chez Nokia

Le Wall Street Journal a rapporté le lundi 19 juillet, déclarant que le conseil d'administration de Nokia avait commencé à rechercher une personne pour être le PDG de Nokia. Il n'y a pas d'informations supplémentaires, il est seulement dit que deux candidats ont déjà reçu des offres, et un l'a même refusé, car il lui est difficile de déménager en Finlande. Dans les deux cas, il s'agissait de cadres supérieurs des États-Unis. Il n'y a pas eu de commentaire officiel de Nokia, mais lors de l'annonce des résultats, Kallasvuo a déclaré dans une interview à CNBC : "De toute évidence, il y a eu beaucoup de spéculations à mon sujet... Ces spéculations sont nuisibles. C'est mauvais pour Nokia et je pense que cela doit se terminer d'une manière ou d'une autre." J'ai bien peur que ce ne soit pas l'actuel PDG de Nokia qui doive mettre un terme à cette histoire, mais le conseil d'administration. Dans la même note, le WSJ précise que le changement de PDG devrait intervenir d'ici un mois.

Cette nouvelle est-elle bonne ou mauvaise ? Pour les concurrents, c'est une excellente nouvelle, puisqu'une personne qui a travaillé chez Nokia la majeure partie de sa vie et comprend l'entreprise sera démis de ses fonctions. Pour Nokia, ces nouvelles sont principalement neutres, et la raison en est que le rôle d'une personne dans cette entreprise est petit. Il peut prendre des décisions, il peut influencer les processus individuels, mais il n'est pas capable de gérer l'ensemble de l'entreprise dans son intégralité. C'est une conséquence de la façon dont les processus commerciaux sont construits au sein de Nokia. En fait, le conseil d'administration montre simplement que cela fonctionne et ne reste pas les bras croisés. Montre qu'il se soucie de la valeur des actions de l'entreprise. Ils ont trouvé le dernier, sur lequel ils récupéreront.

Mon opinion est que M. Kallasvuo n'est pas la personne qui a pu résoudre les problèmes de Nokia et leur accumulation au fil du temps. Mais le problème est aussi que parmi les cadres supérieurs de l'entreprise, vous ne pouvez pas voir de telles personnes et le contourner. Ce sont des décisions collectives et des problèmes collectifs. Une tentative d'attirer un étranger se heurtera au fait qu'il verra une culture d'entreprise différente, très différente de toute entreprise dans le monde. Dans une large mesure - des différences par rapport aux entreprises américaines. Et ces différences ne vous permettront pas de travailler à pleine capacité, beaucoup d'énergie sera dépensée pour surmonter les différences internes.

OPK partira-t-il ou non ? Je pense qu'il va partir, il n'a pas eu d'autre choix. Il sera rendu responsable des échecs des années précédentes et informé qu'un successeur pourra régulariser la situation. Mais c'est loin d'être vrai. Il y a trop de choses à changer dans les processus commerciaux de Nokia, sinon un autre PDG rencontrera exactement les mêmes problèmes après un certain temps. Cela m'a rappelé le saute-mouton avec les managers de Motorola, où tout a commencé à peu près de la même manière.

Lecture parascolaire sur Nokia

Il y a eu tellement d'événements autour de Nokia que la taille de Spillikins a involontairement atteint une sorte de volume record. Probablement, les deux articles vers lesquels je fournirai des liens auraient dû être analysés en détail. Les deux documents présentent d'anciens cadres supérieurs de Nokia. Un article est le traditionnel bla bla bla encadré de beaux mots, montrant pourquoi Nokia est là où il est et disant que tout n'est généralement pas mauvais. Il y a beaucoup de contradictions, d'ajustements de faits et de distorsions similaires. Mais c'est tout à fait le style de Nokia, et c'est ce qui rend le matériel intéressant. Vous voulez voir ce que pensent de nombreux chefs d'entreprise - vous en avez l'opportunité.

Le deuxième message est beaucoup plus utile, car c'est le point de vue d'un autre ancien employé de Nokia qui était en charge du développement de nouvelles fonctionnalités et idées, Juhani Risku. Manifesto - c'est ainsi qu'on appelle parfois son livre, il a été publié en Finlande il y a quelques mois. Désormais, certaines informations sont également disponibles en anglais dans un article séparé. Hautement recommandé à lire, un regard très sensé sur la stratégie de Nokia, les gens de l'entreprise et d'autres questions. Il y a quelques idées fausses qui sont typiques pour les employés de Nokia (par exemple, à quelle vitesse d'autres entreprises développent ce qui existe chez Nokia depuis des années. Je vais vous dire un secret, ces processus leur prennent aussi des années, rien de moins). Mais le matériel mérite une étude très approfondie, personne, à l'exception d'un ancien employé de Nokia, n'est capable de dire aussi bien les problèmes de l'entreprise et les moyens de les résoudre. Excellent travail.

Deux anciens employés de Nokia, deux points de vue très différents sur le même problème. Le deuxième matériau est plus proche de moi, car il est honnête et sans mots inutiles, aussi précis que possible. Peut-être que vous avez une opinion différente. On discute ?

Nokia Messaging est devenu payant en Russie

Les utilisateurs ont commencé à signaler que leurs smartphones Nokia avec Nokia Messaging préinstallé ont commencé à recevoir un message indiquant que le service avait expiré. Leurs boîtes aux lettres, qui n'étaient pas fournies par Beeline ou Nokia, mais étaient utilisées dans ce service de Nokia, ont reçu les messages suivants :

Merci d'utiliser le service Beeline Mobile Mail.

Si vous souhaitez continuer à utiliser le service et recevoir automatiquement des e-mails sur votre téléphone Nokia :

  1. Composez *110*5551# [appel] sur votre téléphone.
  2. Attendez la notification par SMS concernant l'activation du service.

Après l'activation, votre accès à Beeline Mobile Mail sera automatiquement restauré.

Avant le 1er septembre 2010, les frais d'utilisation du service ne seront pas facturés, après le 1er septembre, les frais d'abonnement pour l'utilisation du service seront de 195 roubles. par mois (avec TVA).

Vous pouvez lire les conditions d'utilisation ici."

L'adresse d'envoi est nokia.com, c'est-à-dire que Nokia propose de se connecter au réseau Beeline en Russie. Jusqu'à présent, je n'ai pas vu de retour d'abonnés d'autres opérateurs, qu'ils aient reçu ou non de tels messages. Je serais ravie que vous partagiez votre expérience. Une chose n'est pas claire pour moi : comment un programme préinstallé par défaut, plus précisément un client de messagerie, peut soudainement devenir payant. Pour moi, c'est un secret derrière sept sceaux. Pouvez-vous trouver une explication ?

Samsung offre le Galaxy S, tandis qu'Apple retarde l'iPhone blanc

Une fois de plus, Apple a reporté la sortie de la version blanche de l'iPhone 4, la raison n'est pas appelée, mais la date limite est décrite comme la fin de cette année. Dans ma mémoire, c'est le premier cas de l'histoire où un fabricant n'est pas en mesure de démarrer les livraisons d'une autre solution de couleur dans un court laps de temps. Je pense qu'Apple n'a pas eu de chance, et le problème avec l'antenne a également affecté le moment de la sortie de l'appareil blanc. L'explication la plus logique est que l'entreprise commencera les livraisons de la modification corrigée de l'appareil à partir du 30 septembre et qu'elle a besoin de toute la capacité de production pour cela. La production de l'appareil blanc n'ayant pas encore commencé, le transfert semble logique. À mon avis, tout est en ordre ici. Mais cela n'a certainement pas l'air trop sérieux pour une telle entreprise.

Une autre situation, littéralement anecdotique, concerne les actions de Samsung au Royaume-Uni. L'équipe de relations publiques a retrouvé les utilisateurs qui se sont plaints de la réception de leur nouvel iPhone 4 et leur a offert gratuitement un Samsung Galaxy S. L'histoire est belle, mais en termes de relations publiques, elle soulève plus de questions. Pourquoi donner un vaisseau amiral quand on peut le vendre ? Combien de personnes étaient impliquées dans un tel projet ? Une centaine de téléphones donnés, ce n'est pas beaucoup, mais le retour d'un tel projet est minime. À mon avis, de tels cadeaux sont une mauvaise pratique, car le bouche à oreille n'est pas très bon et les attentes des gens s'avèrent élevées (tout le monde commence à attendre un téléphone gratuit, mais ne veut pas l'acheter pour de l'argent). Sans connaître les détails du projet, je ne peux pas le juger dans son intégralité, mais jusqu'à présent, il semble stupide.

Vodafone 360 ​​​​– pas de téléphones spéciaux maintenant

Le projet de Samsung avec Vodafone n'a pas abouti. Les deux premiers téléphones basés sur LiMo, les modèles Samsung H1/M1, ont été vendus pendant environ six mois, ils ont été conçus spécifiquement pour l'opérateur et son ensemble de services 360. Les utilisateurs se sont plaints de la complexité du menu et d'une ergonomie pas très bonne. En conséquence, le lancement des modèles Samsung H2/M2 a été annulé au dernier moment. On ne sait pas ce qu'il adviendra d'eux, mais il est peu probable que nous les voyions sur le marché. Ce n'est pas une période très favorable pour les téléphones LiMo, car le développement d'Android ne leur laisse pas beaucoup de marge de manœuvre. Soit dit en passant, à bien des égards, cela a également causé l'échec des premiers appareils sur le marché.

L'échec de ces modèles a forcé Vodafone à reconsidérer sa stratégie téléphonique. Désormais, le développement de services 360 concernera de nombreux téléphones, mais il n'y aura pas encore de modèles distincts dédiés. Pour l'opérateur, cela signifie une augmentation de la vitesse de développement, mais en aucun cas une réduction des coûts. L'utilisation de modèles standards limite également l'opérateur dans l'intégration des services.

Il est curieux de savoir ce que fera le russe MTS, qui développe une gamme de services 360 et prévoit de lancer des modèles de Samsung comme une telle offre. On ne sait pas si cette direction se développera ou si elle sera également réduite. Je pense qu'il est temps d'aller visiter MTS pour le découvrir en détail.

L'offensive des téléphones chinois a commencé - MTS QWERTY

Il y a environ une semaine, une émission sur la police était diffusée sur la chaîne fédérale. Un gros reportage a été consacré aux téléphones chinois,